Qui est Richard3 ?

17-12-2005-moi1.jpg
Mon look poilu, en l’hiver 2005-06.

Le blogue de Richard3 n’est rien d’autre qu’une page web parmi tant d’autres. Richard3 tentera de vous partager ses coups de coeur, comme ses coups de masse, ses bons moments comme ses moins bons. Mais en bout de ligne, Richard3 n’a qu’un seul objectif; l’honnêteté.

Né en Mauricie, Richard Dupuis a occupé toutes sortes d’emplois, allant de peintre industriel à récolteur de légumes, en passant par la fonction publique fédérale (temporairement, Dieu merci!), la distribution alimentaire, l’abattage de volailles et la prise en charge de la logistique d’une tournée de spectacles. Aujourd’hui routier professionnel, et de retour dans sa région natale, il consacre une bonne partie de ses temps libres à parcourir l’actualité sur le web afin d’aiguiser sa curiosité et d’approfondir ses connaissances. Sachant qu’il ne détient pas pour l’instant – et qu’il ne détiendra probablement jamais – la vérité absolue, il aime bien s’en rapprocher le plus possible, surtout dans les domaines qui touchent la politique et les transports routiers, au Canada en général, et au Québec en particulier.

001a

Eh oui, j’ai l’air climatisé, dans mon camion!

À travers ce média libre et ouvert qu’est Internet, Richard Dupuis a donné vie, en septembre 2007, à Richard3, un blogueur souvent direct, parfois incisif, mais toujours à la recherche de l’honnêteté, en politique comme ailleurs. Tout comme son créateur, Richard3 n’est affilié à aucun parti politique, afin de conserver la plus totale indépendance face à ceux-ci. En plus de commenter les différents billets publiés par Richard3, vous avez également la possibilité de communiquer directement avec lui, que ce soit pour lui proposer des sujets, lui demander certains renseignements ou encore pour traiter de sujets de façon plus confidentielle, via la page “Contactez Richard3”.

17 réflexions sur “Qui est Richard3 ?

  1. C’est bon! J’ai lancé ce blogue il y a exactement 15 jours, et j’ai déjà quelques visiteurs! Alors bienvenue à vous tous, et n’hésitez pas à commenter mes billets.

    J'aime

  2. Vous dites ne pas souhaiter dévoiler votre identité, soit ! C’est tout à fait respectable (l’inverse le serait autant.) Mais en haut à gauche figure vos prénom et nom sous votre photo de profil Facebook. (Étiez-vous au courant ?)

    J'aime

  3. Mon cher Franc-Sois, c’est seulement que je n’ai pas changé mon texte depuis que j’ai mis le lien vers mon profil sur Facebook.

    De toute façon, je crois que lorsque l’on lance un blogue comme le mien, on ne peut pas demeurer anonyme très longtemps; certains veulent en savoir davantage sur l’auteur de cet humble blogue. Mais comme j’aime bien laisser les gens chercher un peu, j’ai commencé dans un anonymat somme toute relatif, mais avec le lien, la recherche est maintenant très facilitée.

    Merci de vous joindre à moi, et aux autres fidèles lecteurs de ce blogue, et au plaisir de lire vos commentaires.

    J'aime

  4. @ Gui4:

    Pour mon travail en tant que tel, il faudrait refiler la question à mon patron!

    Moi, je me contente de livrer les produits dans les magasins, et j’ai la carte de crédit de la compagnie pour faire le plein d’essence, et l’entretien du camion (vidange d’huile, essuie-glace et liquide lave-glace, réparations au besoin, etc.). Les coûts de livraison sont plutôt de l’apanage de l’administration de la compagnie, et sont compris dans le prix des produits. Par contre, je te dirais que mon boss fait sûrement moins de marge de profit depuis que l’essence a augmenté de façon drastique, puisqu’il n’a pas vraiment augmenté le prix de ses produits, cette année.

    Pour ma part, en ce qui concerne le blogue, eh bien je fais attention; je limite mes sorties, et je tente de prendre des photos de plusieurs endroits lors d’un même voyage. Ma bagnole est une sous-compacte économique, ce qui fait que pour l’instant, les coûts sont encore raisonnables. Par contre, quand j’utiliserai la blogue-mobile, oufff! Avec un moteur de six cylindres en ligne de 4 litres, ça va coûter beaucoup plus cher. Par contre, je serai équipé pour, comment dire, sortir davantage des sentiers battus.

    J'aime

  5. …m’ouais, comment dire. Je vais commencer par me poser moi-même la question.

    J’ai commencé ce blogue le 29 septembre 2007 (presque un an, déjà!), pour le simple plaisir de la chose. Avant cela, je commentais la politique à travers le forum d’un site de rencontres, site sur lequel j’étais inscrit jusqu’à l’automne dernier. En fait, j’étais curieux; l’actualité faisant mention d’un blogue appelé « Les dessous… de la politique », signé par Élodie Gagnon-Martin, supporter de l’ADQ, qui avait même écrit à Philippe Schnobb, de Radio-Canada, parce que son blogue avait été, disons « piraté », par quelque sombre individu, qu’elle n’avait plus le contrôle dessus, et que le ou les individus qui en avaient pris le contrôle s’en servaient pour nuire à sa réputation, enfin bref, toute une histoire. Je suis donc allé jeter un coup d’oeil sur ce fameux blogue, et c’est là que je me suis dit que j’étais sûrement capable de faire pareil, à tout le moins, sinon de faire mieux.

    J’ai d’abord voulu commenter l’actualité politique, puis les choses ont dégénéré, en quelque sorte. Évidemment, au départ, je n’avais aucune idée d’où ça allait me mener. Au cours de la première semaine, personne n’est venu, et je me disais que ça n’allait pas lever. Ce n’est qu’après mon sixième billet, intitulé « Pourquoi faudrait-il avoir l’insulte facile?« , et dans lequel je donnais mon point de vue sur l’histoire de ce blogue qui avait fait couler beaucoup d’encre, et du fait que tout ce qu’on voyait, qui venait d’une certaine « droite » politique, n’était que calomnie, que j’ai reçu mon premier commentaire. Il provenait de Philippe David, l’auteur – connu et reconnu – du blogue « Réalité virtuelle », qui commente la politique, et qui a un certain penchant vers la droite. Cela m’a donné un regain d’énergie, et j’ai poursuivi l’expérience.

    Mon premier photo-billet fut en fait le neuvième, en tout. Publié le 15 octobre 2007, il contenait… une seule photo. Il commentait les travaux du pont situé au centre du village de Saint-Lin–Laurentides, et l’ouverture d’un pont temporaire, installé à environ 2 kilomètres en amont du village. C’est à la suite de ce billet que j’ai « freaké » pour la première fois; j’avais eu 10 visites dans la même journée!

    J’ai fini le mois d’octobre avec 462 visites, contre, en septembre,… zéro! C’était donc une nette amélioration. Mais le trafic a augmenté lorsque j’ai publié mes premiers photos-billets sur l’A-50, dans l’Outaouais. Beaucoup de gens sont intéressés par la construction de cette autoroute, et consultent le web, à l’affût de nouvelles informations. Certains événements, que j’ai commenté, ont aussi amené leur lot de visiteurs. Je pense entre autres à l’accident de l’Île-Perrot, qui a emmené dans la mort la petite Bianca Leduc, 3 ans, qui jouait paisiblement dans la cour arrière, chez sa gardienne, quand une voiture folle l’a fauchée. Également, l’accident mortel, sur l’A-50, en janvier dernier, qui a coûté la vie, cette fois, à Line Joly, une mère de famille dans la trentaine.

    Ces deux événements, ainsi qu’un autre billet, aussi publié en janvier dernier, sur un accident survenu à Saint-Lazare, en novembre 2006, lequel avait laissé Patricia Jolicoeur dans un état végétatif, m’ont amené à vivre des expériences très fortes au niveau humain, quoique quelque peu troublantes, sur le moment. J’ai eu à répondre à des personnes directement impliquées, à savoir des membres de la famille de victimes d’accident. C’est le genre d’expérience qui amène à penser plus loin que le simple commentaire, et qui rappelle que derrière les événements, il y a des êtres humains, qui éprouvent parfois beaucoup de souffrance.

    La dernière explosion du nombre de visites fut lors des divers soubresauts de ce qu’il est maintenant convenu d’appeler l’affaire Julie Couillard. À plusieurs reprises, j’ai fracassé des records de visites, même qu’une fois, j’ai vu ma photo dans les statistiques, dans la liste des billets les plus consultés sur WordPress.com! Depuis que la poussière est retombée, et que les députés sont partis en vacances, chaque jour amène son lot régulier de visiteurs, soit entre 150 et au-delà de 300.

    Bon, qu’est-ce que tu me demandais, déjà? Ah oui, ce qu’il représente pour moi…

    Euhhh, à vrai dire, une façon de communiquer, de faire passer mes idées, et mon point de vue, sur les sujets qui m’intéressent. Bref, c’est un outil qui me permet d’atteindre les gens, mais qui a également permis, à quelques occasions, à des gens de m’atteindre. Depuis le début, je tends vers l’honnêteté; je dis les choses directement comme je les pense, même si cela peut déranger certaines âmes sensibles. Je n’ai toujours aucune idée d’où tout cela va me mener, mais je poursuis l’aventure, au gré de mes inspirations, et de mes coups de tête.

    Voilà.

    J'aime

  6. Bonjour Richard3, ces trois derniers jours j’étais partit au Saguenay-Lac-St-Jean, donc j’ai traversés le Parc des Laurentides, j’ai pu voir les travaux de la transformation en autoroutes et à certains endroits la deuxième chaussée est asphaltés, quand j’ai passé à certains endroits j’ai pu voir qu’il dynamitait des falaises de roches, c’est de la machinerie de mine qui travaille dans ce secteur et à un kilomètres je sais pas lequel, mais il y a une station pour la machinerie, ou se trouve les bureaux et les garages… je peut que cette autoroute va peut être avancé plus rapidement que les autres !

    J'aime

  7. Bonjour richard3,

    si cela continu, moi aussi je devrait partir un blog de mes opinions sur cela sauf qui sera plus de caracthere sports, politique etc.

    Je vous donnerai le site en temps et lieu.

    J'aime

  8. J’ai besoin d’un coup de main…Tu sembles être bon à aller fouiller les appels d’offres du MTQ. David Whissel, ministre du travail est dans l’eau tiède…Il détient des parts des ABC Rive-Nord qui a eu 2 fois plus de contrats depuis qu’il est ministre. Je suis journaliste dans les Laurentides, il est député d’Argentueil. Je veux faire un papier sur ces allégations, mais il me faudrait du stock neuf. Mon problème, c’est que je n’ai pas grand temps pour fouiller. Dans un hebdo, on est toujours à la dernière minute. Veux-tu joindre l’agréable à l’utile et m’aider dans le dossier? Merci à l’avance. Si t’as du neuf, envoie-moi un courriel et tes coorodonnées téléphoniques, on se reparlera de vive voix. En passant, Whissel a sûrement d’autres parts dans des compagnies du genre, son papa avait une carrière…

    J'aime

  9. D’abord bonjour, madame Deraspe.

    Vous semblez bien déterminée à clouer le ministre Whissel au pilori; vous aurait-t-il attaqué dans votre amour-propre?

    Bon, mettons tout de suite les choses au clair, si vous le permettez. Vous dites manquer de temps pour effectuer vos recherches, alors que votre employeur vous paie pour ce faire, et vous me demandez à moi, qui est livreur de produits alimentaires de mon métier, et qui construit ce blogue « à temps perdu », et sans aucun soutien financier, de vous fournir « du stock neuf », alors que c’est vous qui encaissez le chèque de paye. Je vous vois venir, avec vos gros sabots. Comme je l’ai déjà mentionné à Virginie Roy, du site web Canoë, je ne suis pas journaliste, et je refuse que l’on me colle cette étiquette; je la laisse aux professionnels.

    Et ce tutoiement, comme si l’on se connaissait depuis vingt ans, et ce dès le premier contact; provenant justement d’une journaliste professionnelle, membre, par surcroit, du conseil d’administration de la FPJQ, j’avoue que ça me fait une belle jambe! Vous êtes libre de faire ce que vous voulez, madame Deraspe; loin de moi l’idée de vous contrarier. Pour ma part, n’ayant pas votre notoriété, ni votre expérience, je m’en tiendrai au « vous ».

    Vous lisez toujours? Tant mieux, puisque vous atteignez le meilleur.

    Si vous avez l’impression, madame, que je ne serai pas très collaboratif, soyons clairs; il ne s’agit pas d’une impression! Et ce n’est pas pour des questions d’orgueil, loin de là. La raison fondamentale, pour laquelle je ne saurais vous aider, est bien simple; je n’en sais pas plus long que vous. Au contraire! Vous trouvez que je suis « bon à aller fouiller les appels d’offres du MTQ« ? Merci du compliment, madame. Mais sachez que ma seule référence dans ce domaine est celle que je donne aux lecteurs du blogue; il s’agit du site web du Système électronique d’appels d’offres (SÉAO), propriété de, devinez… Transcontinental! S’il en est, vos entrées dans ce système sont probablement encore meilleures que les miennes!

    Voyez-vous, la vie et la carrière de David Whissel – ou de n’importe quel autre élu – me passe à cent-cinquante pieds au-dessus de la tête, et je n’écris pas ce blogue pour chercher les « petites arnaques » des élus, afin de torpiller leur carrière. Oui, c’est vrai, je recherche l’honnêteté, en politique et ailleurs, mais principalement du côté des faits et gestes officiels, autant ceux des fonctionnaires que ceux des élus. Je veux dire, des ministres qui rapportent trop de factures de restaurant, ou qui ont des parts dans des compagnies, il y en a toujours eu, et quoi que l’on fasse, il y en aura toujours; si le ministre Whissel a des parts dans une compagnie qui obtient deux fois plus de contrats qu’avant, mais que le travail effectué par cette firme est bien fait, et ne coûte pas plus cher aux contribuables, où est le problème? Les autres n’avaient qu’à faire une soumission plus basse, c’est tout!

    Par contre, quand je vois une petite vendeuse de pilules de Saint-Tite, qui prétend bien connaître le domaine des transports, faire modifier des lois dans le but de soutenir l’industrie du pneu, ou encore de causer des problèmes plus grands que ceux qu’elle prétend vouloir résoudre, en faisant installer des photo-radars dans des zones où les bouchons de circulation sont courants, cela m’horripile beaucoup plus, puisqu’il est évident qu’elle n’est guidée que par les sondages d’opinion, et elle se fout des contribuables qui paient son salaire, ainsi que sa future pension; elle ne pense qu’à sa carrière! Et ce que j’ai le goût de faire, face à cette situation, ce n’est pas de tenter de trouver une magouille qui la poussera à démissionner, mais plutôt de me présenter contre elle, aux prochaines élections, et laisser les gens choisir.

    En passant, si ABC Rive-Nord obtient deux fois plus de contrats depuis que Whissel est ministre, ce ne sont sûrement pas sur de grands chantiers, comme celui de l’A-50, de l’A-30, ou encore celui de l’A-25. Voyez-vous, madame, si vous faites le tour des quelques 375 billets que j’ai écrit, jusqu’à maintenant, vous y trouverez beaucoup de photos de chantiers, mais pas une montrant quelque pièce de machinerie que ce soit aux couleurs de ABC Rive-Nord, et ce parce que je n’en ai pas vu une seule fois. Si cette entreprise a beaucoup de contrats, ceux-ci sont probablement à l’échelle municipale, ou régionale, domaine où j’avoue ne pas trop m’attarder. Quant au fait que le père de Whissel avait une carrière, vous me l’apprenez, madame Deraspe. De plus, je ne suis pas – et ne serai probablement jamais – administrateur dans le domaine de la santé, et ce même si mon père travaillait dans un hôpital, si vous voyez ce que je veux dire. Les liens filiaux, s’ils peuvent sembler avantager certaines personnes, ont aussi des limites…

    Alors voilà. Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin, et veuillez m’excuser si le ton de certains passages de mon message a pu vous déplaire, ou vous sembler offensant. Finalement, je suis désole de ne pouvoir vous aider.

    Sincèrement,

    Richard3

    J'aime

  10. Salut Richard,je t’écrivais pour t’éclairer un peu sur la construction de la 50, dans la région de Grenville…En passant, tu fais un bon travail descriptif de la 50,pour les gens qui ne savent pas comment une autoroute se construit. Le chemin que tu as emprunté presqu’en face de l’entré de Calumet, c’est bien le chemin Whinfield et la 148 s’appelait rue de la montagne, avant la fusion de 2002…La pancarte qui est encore là(que tu as vu) est surement un vestige qui s’est fait accrocher plus souvent qu’autrement par nos bon employés de voirie, de là le fait qu’elle ne doit plus pointé la bonne route.Si tu veux des photos ou des informations sur le tronçon qui traverse Grenville-sur-la Rouge,ne te gène pas pour me le demander, j’ai plus d’un millier de photo depuis le début de la construction à l’été 2006…tu peux en voir plusieurs sur mon facebook et sur google map, mais j’en prends des neuves à chaque semaine!!!

    J'aime

  11. Bonjour Richard, Je travail sur la route, et j’aime faire des balades(road trip) partout au quebec, l’ontario, et l’est des etats unis. Je trouve vos articles tres interessants, et sutout vos photos, de l’etat de nos routes au quebec. J’aime surtout vos photos de la marquage de la chaussee et les bandes rugueses(les deux sont souvent absent sur nos routes au quebec qui les rendes danjereuses a mon avis. Continue votre bon travail. (excuse pour fautes ecrits, je suis angloquebecois) Bien a vous Brian

    J'aime

  12. Bonjour Richard,
    Je cherche à savoir le degré de courbe qui est considéré comme dangereux ou non-sécuritaire pour la circulation automobile? Est-ce écrit quelque part?

    J'aime

Prenez part à la discussion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s