Le discours du Trône: Irons-nous en élections?

N’ayant pas de télé à la maison (par choix, puisque d’abord, je ne suis pas un fan de Loft Story, ni d’Occupation double, et ensuite parce que j’ai souvent dit que la télévision ramollissait le cerveau), je vais donc suivre sur Internet le discours du Trône, en direct d’Ottawa. Les députés de l’Opposition, tous partis confondus, entendus sur le site de Radio-Canada, n’osent pas dire carrément qu’ils vont voter contre, évidemment, mais nous savons tous que ce sont les Libéraux qui ont le plus à perdre si le gouvernement Harper tombe. Un sondage, publié auourd’hui, montre que l’écart se creuse, lentement mais sûrement, entre conservateurs et libéraux. Je continue à suivre, via le site de la SRC, et j’interviens au besoin.

19:00

Le décorum est impressionnant. Le huissier du bâton noir qui quitte le Sénat, qui marche à travers les couloirs du parlement, qui frappe à la porte de la Chambre des Communes, bref, beaucoup, beaucoup de décorum.

19:45

Des points précis sont annoncés dans le discours du Trône:

– Afghanistan: vote sur la poursuite de la mission canadienne jusqu’à la fin du pacte de l’Afghanistan, en 2011, poursuite axée sur la formation des militaires et policiers locaux.

– Aide internationale plus ciblée, afin de mieux venir en aide aux pays sous-développés.

– Pouvoir de dépenser: Adoption du droit de retrait avec compensation pour les provinces et territoires.

– Réformes à venir: Sénat, droits d’auteur, gestion de la caisse d’assurance-chômage.

– Mise à jour économique à l’automne, avec un plan à long terme incluant une baisse de la TPS.

– Plan national d’infrastructures appelé Chantier Canada, pour de nouvelles infrastructures, et le renouvellement des structures actuelles.

– Retour des projets de loi sur le renforcement de la criminalité, présentés sous forme d’une loi ominbus, comprenant l’abrogation du registre des armes d’épaule.

– Appui à l’identification visuelle des électeurs lors d’élections.

– Environnement: Les objectifs de l’accord de Kyoto sont inatteignables. Plan mondial d’élimination des GeS, à hauteur de 50% d’ici 2050, élimination canadienne des GeS de 20% d’ici 2020, et de 60 à 70% d’ici 2050. Établissement d’une bourse du carbone, mesures plus musclées d’application des lois environnementales.

20H15

Les réactions des chefs politiques fédéraux.

– Gilles Duceppe déclare que le Bloc votera contre, puisqu’il n’y a pas grand chose d’intéressant. Ils ne peuvent qu’amender un amendement libéral, et les libéraux ne semblent pas trop savoir eux-mêmes quels amendements ils déposeront.

– Jack Layton, quant à lui, dit que le NPD votera aussi contre, parce que le gouvernement ne prend pas la direction que son parti lui proposait. Il posait la question au sujet des Libéraux; seront-ils de grands parleurs, petits faiseurs?

– Stéphane Dion a finalement pris la parole, pour déclarer que les Libéraux s’attendaient à ce genre de discours, très décevant, et qu’un caucus serait convoqué demain, et qu’il fera une déclaration à 15h00. Il soutient par contre que les canadiens ne veulent pas d’une nouvelle élection, troisième en trois ans et demi.

Si on lit entre les lignes (pour reprendre l’expression de Lucienne Robillard), il semble bien que les Libéraux vont s’arranger pour soutenir le gouvernement en place. Quant à moi, j’ai bien peur que l’on aille pas en élections cet automne.

Publicités