Circulation: Les bouchons coûtent cher. Très cher!

Le site web LCN, qui cite La Presse (faut le faire!) de lundi, rapporte que la congestion routière coûte très cher aux usagers de la route, dans le grand Montréal.  C’est que le MTQ a dévoilé une étude, jeudi dernier, qui révèle que la congestion récurrente des autoroutes, des ponts et des grandes artères, de la région montréalaise, coûte plus de 1,4 milliards$ par année aux usagers de la route, et aux entreprises.  Cela représente rien de moins qu’une hausse de 50 % en seulement cinq ans.  Les données qui ont mené aux résultats de cette étude ont été recueillies en 2003, auprès de 70,000 ménages de la grande région métropolitaine, dans le cadre d’une « Enquête origine-destination », que le MTQ réalise à tous les cinq ans.

Est-ce que cela vous étonne?  Moi, pas du tout!

Nous vivons dans une société qui a retardé le développement (l’entretien aussi, mais ça, c’est une autre histoire) de son réseau routier supérieur, et qui se retrouve maintenant avec un retard de vingt-cinq à trente ans à combler.  Le fait de rouler sur des voies rapides, qui n’ont plus de rapides que le nom, dont le bouclage n’a jamais été complété, et qui sont désormais surchargées, font évidemment que tout ce qui doit être fait est finalement fait en retard.  Le résultat est que l’on passe de plus en plus de temps sur les routes, et de moins en moins dans nos autres activités quotidiennes.  À la longue, les entreprises en viendront à déserter le grand Montréal, parce qu’il est impossible d’y circuler normalement.  Déjà, la section de la Métropolitaine que l’on décrit communément comme celle « entre les deux 15 » est congestionnée de 6h00 le matin à 20h30, et ce presque sans arrêt.  C’est un tel constat qui a conduit la ville de Boston, dans les années 1980, à aller de l’avant avec le « Big Dig », un projet qui a permis de faire passer la Central Artery (I-93), l’équivalent de notre Métropolitaine, dans un énorme tunnel, le tout conjugué avec le développement de nouvelles artères.  Je me souviens que le maire de Montréal, à l’époque, Jean Doré, se voyait déjà faire disparaître la Métropolitaine dans un tunnel, mais le MTQ n’a pas pris le bateau, et le maire Doré est resté sur son appétit.  Et nous tous, avec notre problème.

D’un autre côté, on a tout ce qui se croit « ami de l’environnement », les urbanistes, réels et improvisés, et tous les empêcheurs de tourner en rond qui viennent prétendre que les voies rapides, telles que nous les connaissons, sont désormais pratiquement inutiles, qu’il faut tout refaire aux « dimensions humaines », bref, qu’il faudrait tout raser, et envoyer la circulation ailleurs, pour ne conserver que le transport en commun.  Autrement dit, ils voudraient l’air pur de la campagne, mais la proximité de la grande ville.  Ils ont le droit de rêver en couleurs, remarquez bien.  Mais le jour où ils paieront leurs légumes plus cher, ou encore qu’ils devront faire une heure de bus, pour s’approvisionner, parce que les camions n’auront plus le droit de passer, pour aller desservir leurs petites épiceries fines, ils seront les premiers à se plaindre.

La principale question demeure; à partir de maintenant, que faire?  Si l’on ne bouge pas, tout risque de nous tomber sur la tête, et si l’on bouge, les protestations seront incontrôlables.  En attendant, tout le monde paie déjà le gros prix; 1,4 milliards$, ce n’est pas rien!

Publicités

19 réflexions sur “Circulation: Les bouchons coûtent cher. Très cher!

  1. Mais vraiment, qu’est-ce que on peut faire avec la Metropolitaine?

    Le Big Dig bostonnais n’est pas un solution… c’etait le bordel pour des decennies… un cluster-fuck without equal comme disait les americains… suffit a jeter un oeil a la facture!

    Ou bien a la femme qui est decedee apres un dalle de beton a tombe sur sa tete, quand elle roulait dans sa voiture dans le tunnel… et moi qui pense Tremblay est corrompu avec ses metres d’eau pour 10 000$/chacun…

    Je ne dis pas qu’un tunnel est une mauvaise idee, mais il faut penser plus que ca… on doit accroitre la capacite de cet artere de maniere significative, si on creusait un tunnel de 6 voies, on serait dans la meme situation de congestion… et ce n’est pas possible (ou bien, tres tres difficile) de faire un tunnel de, disons, 12 voies comme il le faut compte tenu le millieu de le secteur (edifices), presence des metros…

    J'aime

  2. j’avais aussi entendu parler d’une autre idée datant de 1993-94, un « spur » allant de l’échangeur Décarie qui aurait rejoint l’autoroute des Laurentides en suivant la voie ferrée du CN passant sous l’édifice de l’ONF ou encore une extension sud de l’autoroute des Laurentides qui aurait rejoint une autoroute Papineau qui aurait été prolongé au pont Jacques-Cartier. Dommage que ça ait pas eu de suite

    J'aime

  3. @ Cyrus:

    La facture finale du « Big Dig », par rapport à son coût estimé, a été multipliée par 4 ou 5, je crois. Un gouffre financier incroyable. Imagines-tu un tel chantier ici, alors que l’on paie déjà 60% plus cher qu’ailleurs, pour un kilomètre d’asphalte? Quant à la dalle de béton, je crois que l’affaire du viaduc de la Concorde montre hors de tout doute que le Québec n’a de leçon à donner à personne, dans le domaine des infrastructures qui vous tombent en pleine poire.

    Par contre, le fait d’ajouter de la capacité à la seule Métropolitaine serait fort bénéfique, mais cela ne suffit pas. Il faut aussi compléter tous les bouts d’autoroute manquants, au réseau montréalais, parce que actuellement, il me fait penser à un meuble Ikea dont il manquerait le tiers des pièces; dans ce temps-là, facile de dire que le meuble n’est pas aussi fonctionnel que prévu! L’A-30, sur la rive-sud, et le nouveau pont de l’A-25, donneront un certain coup de main, une fois complétés, mais le plan original devait boucler tout le grand Montréal, à l’aide d’une autoroute périphérique, afin que l’on puisse faire le tour, si l’on a pas à rentrer dans le secteur. Or, une fois l’A-30 terminée, sur la rive-sud, il n’en manquera plus beaucoup. Ça, c’est sans compter tout ce qui reste à faire à l’intérieur de cette périphérique. Voici une carte, réalisée par Cataclaw, un membre du blogue MTLURB, et que j’ai mis à jour, sur laquelle on montre ce qui est fait, ce qui est en construction, et ce qu’il faudrait compléter. Si l’on fait tous les bouts en rouge, on risque de donner un bon coup de main à la Métropolitaine.

    @ Stéphane Dumas:

    J’ai mis, en rouge, le « spur » dont tu parles, entre Décarie et l’A-15 nord. J’ai aussi mis, en jaune, le tronçon de l’A-19 qui aurait relié la Métropolitaine et le pont Jacques-Cartier, ainsi que ce qui devait être l’A-415, ou l’autoroute du Mont-Royal, selon le site MontrealRoads.com, un site réalisé par l’américain Steve Anderson, avec qui je collabore à l’occasion.

    J'aime

  4. Tu as raison Richard, ce qu’il nous faut c’est plus d’autoroutes. Les ecolos le detestent, mais le fait c’est que la ville grossit, et avec ca la demande sur le reseau routier augmente… et deja, notre reseau routier n’est pas assez.

    Ca me leve le coeur quand ils disent des conneries comme « si on augmente la capacite routiere on augmentera le congestion » ayoye personne va acheter un char a cause de quelques voies-km de plus!

    Pour les voies de contournement, a une epoque la Metropolitaine, Decarie et LaFontaine (A-25), avec la Ville-Marie etaient la voie de contournement du Montreal 😆

    Il y a encore une bouclier A-20 sur la rue de Maisonneuve a l’angle du Saint-Mathieu qui te dirige vers la « 720 », hihi

    Pensez-vous qu’on va voir une vraie A-19 jusqu’au la Metropolitaine dans le futur proche? Ca serait tellement bon surtout compte tenu les terrain vacants a cote…

    La probleme avec les voies de contournement hors de l’ile comme l’A-30 c’est que souvent on veulent etre sur l’ile et quitter apres… c’est ideale pour les camionneurs, mais au fond, beaucoup, meme la majorite de camionneurs ont le debut ou le fin de leurs parcours quelquepart sur l’ile de Montreal…

    La Metropolitaine passe sur une axe tres convenable a beaucoup d’utilisateurs… c’est seulement l’A-20 qui a aussi une axe est-ouest (si par A-20 on parle du trace original avec la rue Notre-Dame, aut. Ville-Marie, etc), et qui peut etre une alternative…

    Peut-etre une autoroute elevee de 2 etages comme la defunte Embarcadero Freeway a San Francisco peut etre la future de la Met…

    Certes si on creusait une autre lien entre les deux 15 on reduirait le stress sur ce troncon de marde ;)…

    Recemment j’ai ete dans le congestion sur l’A-40 en l’ouest de Decarie, ou l’autoroute a 6 voies rapides, et 4 voies de service. Il y a un section de gazon pas mal grand entre les bandes d’urgence et les voies de service… ca me semble qu’on peut remplacer le cloture et le gazon avec un tall-wall ontarien et une 4e voie rapide en chaque direction sans depenser trop d’argent publique… ce qui jouait bien avec une deuxieme voie sur la bretelle entre Decarie nord et l’A-40 ouest (ce que la MTQ a dit qu’elle va faire prochainement), et une souhaitable 2e voie sur la bretelle entre l’A-40 est et Decarie sud…

    Mais tout cette autoroute jusqu’au Baie d’Urfe a ete refait completement il y a juste 3-5 annees donc c’est douteux que ca aura lieu prochainement…

    OK c’est 0h30 il me faut aller coucher 😉

    J'aime

  5. Richard je ne peut qu’agréer a ton propos surtout quand tu parle des environono et des pelleteux de nuages d’urbanistes déconnecté

    ps: Lors de mon voyage au Japon j’ai pris quelques photographie d’infrastucture autoroutiere à Tokyo ben oui j’ai fait un Richard 3 de moi même là bas je te ferais parvenir ça si tu es interessé 🙂

    J'aime

  6. un autre détail, certains se plaingnant que les projets routiers du MTQ vont nuire à Montréal
    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/200904/03/01-843066-les-grands-projets-routiers-du-mtq-vont-nuire-a-montreal.php

    John Norquist, suggère de suivre l’exemple de San Francisco et de divers villes européenes http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/francois-cardinal/200904/03/01-843215-montreal-demolissons-les-autoroutes.php

    et certains commencent à protester comme la reconstruction de l’échangeur Turcot disant que ça va diviser le quartier http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2009/04/19/003-marche-turcot_n.shtml j’ai des petites nouvelles pour vous elle est déjà divisé le quartier

    J'aime

  7. Ah mais si on retournais en campagne, on va avoir besoin de plus d’autoroutes!

    Cependant en millieu rural c’est beaucoup plus facile!

    J'aime

  8. Messieurs, je veux bien croire que mes collègues urbanistes accompagnés des écologistes en beurrent épais parfois, mais franchement, je pense que tout le monde ici sait pertinemment qu’on est plus dans les années 60!

    Reconstruire Turcot est une priorité, retravailler Notre-Dame aussi. Mais pour ce qui est de la 19 à Montréal faut en faire notre deuil, les impacts sur la vie des gens de Ahunstic seraient baucoup trop important!

    Aussi, la notion de « trafic induit » qui dit que plus de route crée plus de congestion a un fond de vérité, même si ses impacts sont exagérés par les anti-autos. En plus, en tant que défenseur de la propriété privé, ça me fait quand même mal au coeur de voir que la reconstruction de Turcot entraîne des démolitions de bâtiments résidentiels!

    J'aime

  9. @LBII

    C’est vrai que quelques residences vont etre demolis. Mais le plupart ou tous de ces batiments sont dans un pitieux etat…

    et finalement, le super-gros terrain de l’ancien cour Turcot va etre utilise! C’est sur que quelqu’un va construire beaucoup plus de logements residentiels ici… je ne dirais pas non a un condo sur le bord de le canal!

    J'aime

  10. @ LBII :

    Si tu as jeté un oeil sur cette carte, dont j’ai déjà mis le lien dans l’une de mes réponses à Cyrus, tu verras bien que j’ai mis l’A-19, au sud de la Métropolitaine, en jaune, c’est à dire dans le domaine des « irréalisables ». Au nord de la Métropolitaine, toutefois, il s’agirait de relier le pont Papineau-Leblanc et la partie au sud du viaduc du chemin de fer par un tunnel à six voies, qui pourrait émerger à la hauteur de la rue de Louvain. Du coup, cette route deviendrait à la fois beaucoup plus sécuritaire, et beaucoup plus fonctionnelle, puisqu’elle sortirait pratiquement tout le trafic de transit du quartier Sault-au-Récollet. Entre le chemin de fer et la Métropolitaine, il y aurait bien peu à faire, sinon un viaduc ou deux, et quelques bretelles. La limite de vitesse est déjà à 70 km/h, à cet endroit. Par contre, je suis sceptique, au sujet de la notion de « trafic induit ». Je veux dire, qu’il y ait ou non une nouvelle route, ou ne serait-ce qu’une augmentation de la capacité d’une route existante, le volume de circulation augmente d’année en année de toute façon.

    D’un autre côté, je suis d’accord avec toi que le renouvellement de Turcot laissera un impact important sur la trame urbaine locale, à tout le moins si l’on garde le principe de la construction sur talus, car si ce dernier permet de réduire considérablement les coûts, par la diminution du nombre de structures surélevées, il multiplie l’occupation du territoire par trois, et davantage encore si le talus est plus élevé. Mais il y a un autre point à considérer; si l’on reconstruisait exactement à l’endroit où sont les structures actuelles, les mesures de maintien de la circulation seraient inimaginables. Je crois qu’il faudrait, éventuellement, instaurer une règle de remplacement, pour la construction de routes, du genre « si l’on démolit 300 logements, on doit autoriser la construction de 300 logements équivalents dans un rayon de X kilomètres ». On pourrait faire la même chose pour les milieux humides, ou les secteurs à flore sensible, qu’il faudrait recréer.

    @ Cyrus :

    Les « quelques résidences », si ma mémoire est bonne, se chiffre quand même à plusieurs centaines. Ce n’est pas rien! Quand à l’état de délabrement de certains édifices à logements, c’est une toute autre histoire, que je n’ai pas vraiment le goût de commencer à élaborer ici; je tomberais rapidement hors-sujet. Quant aux terrains de l’ancienne cour de triage, des membres du parti conservateur fédéral ont avancé le projet de le ramener à son état original, d’avant la cour de triage. Il s’agissait d’un beau lac, entouré d’une nature presque luxuriante. Bref, cela pourrait devenir un genre de « Central Park », tout près du centre-ville. Mais bon, mis à part cela, on pourrait aussi développer ces espaces immenses, mais de façon à permettre une meilleure cohabitation avec la nature; plus d’arbres, plus de verdure en général.

    @ JiCi :

    Mets-en, que je suis intéressé! Tu peux me les faire parvenir quand tu voudras, mon ami!

    J'aime

  11. Ah des centaines, ce n’est pas une douzaine… je reste corrige.

    Je peux juste imaginer le cout de decontamination de ce terrain pour y placer un parc avec un lac… juste pour faire pousser le gazon ca doit prendre plus que le montant qu’on accorde a le construction de le nouvel echangeur 😉

    Je pense qu’on a deja trop de espaces vert au Montreal… le parc Lafontaine, l’ile de Visitation, l’ile Charron, l’ile Notre-Dame / Ste Helene… et il y a encore plus…

    quant a le dernier, ca serait beaucoup plus amusant si on interdise l’acces au circuit Villeneuve a les cyclistes, coureurs, etc et on laissera nous virer avec nos voitures et motos. LA ca va etre un bon endroit pour se relaxer et profiter de la vie!

    J'aime

  12. Aussi je pense que la notion de trafic induit c’est parce qu’on ne prends pas en compte les conducteurs qui contournent la route congestionne.

    Comme par exemple des gens vont emprunter les rues de surface en lieu de l’autoroute, mais si on augmente la capacite, ils vont laisser ces rues et emprunter l’autoroute. Ce que n’est certainement pas un mauvais chose!

    J'aime

  13. Un petit hors-sujet, avant d’aller me coucher.

    Ce lundi, je revenais au travail, après une semaine de repos. Je ne sais pas si les automobilistes le faisaient exprès, mais je crois que j’ai plus klaxonné dans la seule journée d’aujourd’hui que depuis le mois de janvier! Des « nuiseux », des « coupeux », en veux-tu, en v’là! En plus, j’avais une journée de malade; j’ai l’impression que personne n’a rien fait, la semaine passée, pour me donner quelque chose à faire, cette semaine.

    Bon, OK, mon 5 minutes de chiâlage est fait, j’m’en vais m’coucher.

    J'aime

  14. Je suis entièrement d’accord que les autoroutes inachêvées autour du Montréal Métropolitain doivent être complétées pour désengorger l’autoroute Métropolitaine comme les autoroutes 640 de Pointe-Calumet à l’autoroute 40 entre Rigaud et St-Lazare ainsi qu’à Charlemagne vers l’autoroute 30 à Varennes via un pont tout comme l’autoroute 440 de l’autoroute 13 en longeant l’Avenue des Bois vers les jonctions des autoroutes 40 et 20 entre Ste-Anne-de-Bellevue et Beaconsfield dans un secteur boisé dont il n’y a même pas de maisons,magasins et bâtisses industrielles.

    Cela va permettre de désengorger aussi le pont Tunnel Louis-H Lafontaine,ponts Jacques-Cartier,Victoria et Champlain dont celui-ci est le pont le plus fâtigué au monde que j’ai entendu à plusieurs reprises de la bouche de l’ex animateur de radio,Gilles Proulx maintenant à la retraite.

    Mais ça,ce n’est pas pour demain parce que les écologistes et les joueurs de tam-tam qui ont le syndrome du «pas dans ma cour» «not in by backyard» nos bébés lala vont faire leurs crisettes dans leur chaises hautes parce que ils n’ont pas leur biberons.

    Et qui privilégie le transport en commun seulement comme le métro,les autobus et les trains de banlieues. Je n’ai absolument rien contre ça car je suis un ferrovipathe convaincu mais comme disait si bien Gilles Proulx,Faisons l’inachêvé c’est à dire les autoroutes qui finissent dans le champ ou dans le bois et après développons le transport en commun.

    J'aime

  15. J’ai suivi une bonne émission l’autre jour à CTV appelé Road Block qui parlait de la circulation routière.

    Je suis complètement en désaccord avec ceux qui disent qu’il suffit de construire plus d’autoroutes ou élargir les autoroutes existantes pour régler le problème de congestion. C’est tout à fait faux. Partout dans le monde ou ça été fait le problèmes de congestion revient après deux à trois ans après et souvent plus pire qu’avant. Les urbanistes ont essayé plein de trucs au fil des ans et rien ne semble fonctionner

    Le transport en commun est un outils très important pour aider à diminuer la congestion mais lui aussi il a ses limites.

    D’un autre côté, une taxe à la congestion de 18 $ tel que le maire de Londres en Angleterre Ken Livingston au centre de l’agglomération n’a pas eu guère plus de succès. EN effet la vitesse de croisière au centre de Londres est passé de 14 km/h à 18 km/h dès la mise en place du payage, pour ensuite retomber à 15 km/h. La seule chose qui semble réussir à réduire la congestion c’est bizarrement de remplacer les lumières aux intersections par des ronds-points. Ce qui permet de régulariser le flot de circulation en le ralentissant sans toutefois l’arrêter complètement qui permet de soulager la circulation.

    J'aime

  16. Je veux bien croire, Ghislain, que de grossir un réseau n’est peut-être pas la meilleure des solutions, mais encore faut-il que le réseau soit complet, et fonctionnel. Or, c’est loin d’être la cas, présentement.

    Montréal est la 15e agglomération, en importance, en Amérique du Nord, et la plus grande à ne pas avoir d’autoroute périphérique. Je crois que le noeud du problème est là; dès le début des années 1960, les plans de planification préliminaires montraient déjà une autoroute périphérique, mais elle n’a jamais été complétée. Nous pourrions donc conclure que nous sommes environ 40 ans en retard sur les plans de l’époque. Présentement, quiconque veut passer autour de Montréal doit se faire la Métropolitaine, en tout ou en partie, et elle montrait déjà des signes d’essoufflement il y a 25 ans. Il est donc évident que l’on ne pourra pas régler définitivement le problème en ajoutant une voie, ou un pont, ici et là. De plus, aucun tronçon autoroutier, dans le grand Montréal, n’a été conçu pour soutenir un achalandage de 200,000 véhicules par jour. Pourtant, de plus en plus de secteurs s’approchent d’un tel volume, à tout le moins ceux qui ne l’ont pas déjà atteint. Avec un tel état de saturation, il est tout à fait impensable de croire tout régler d’un seul coup. En fait, les politiciens ont tellement laissé pourrir le problème qu’il est hors de contrôle depuis déjà trop longtemps.

    Le système actuel de transport en commun, quant à lui, ne fonctionne pas trop mal, du moment où l’on habite en périphérie, et que l’on travaille au centre-ville, de 9h00 à 17h00. En dehors de cela, il faut s’armer de patience. Et ça, c’est sans compter que le système actuel montre, lui aussi, des signes de saturation.

    Alors devant cette situation, que faire? Et si la solution passerait par une meilleure répartition des emplois, sur le territoire, afin d’éviter une concentration élevée de gens qui se rendent au même endroit, en même temps? Pourquoi ne pas développer des îlots d’entreprises, en périphérie de l’île de Montréal, afin de déconcentrer le flot de circulation, et de permettre à un grand nombre de personnes d’aller travailler « à l’envers du trafic »?

    Bref, pourquoi la réponse ne s’appellerait-elle pas « l’étalement urbain »?

    J'aime

  17. Moi je suis convaincu que plus des autoroutes, et des ameliorations a nos autoroutes est necessaire.

    Surtout la 440 a Montreal… juste pour contourner la Metropolitaine. La 640, elle, est un peu trop loin pour etre utile pour beaucoup de monde qui veulent contourner Montreal.

    Certes, avec le construction d’une autoroute, les gens vont etre attires dans le region a cause de la presence d’acces facile.

    Mais sur l’ile de Montreal je ne pense pas que ca va encore arriver, car c’est deja « construit » un peu partout. Laval, la rive-nord et la rive-sud ont encore des zones « vierges » mais ici, il y a rien.

    Il y a des ameliorations qu’on peut faire aussi… comme construire un echangeur propre entre l’autoroute 40 et la 520, comme on va faire bientot entre la 520 et la 20. Cela permettait une meilleur utilisation des troncons actuels.

    J’aimerais prendre un page des Allemands et permettre l’utilisation de l’accotement comme voie supplementaire pendant les periodes de congestion. Ca me semble que le nouvel echangeur Turcot et son troncon de l’A-20 et A-15 vont finalement avoir des accotements qu’on pourrait utiliser…

    Le transport en commun a Montreal ca marche pas mal. On est rendu a un point ou on ne peut pas vraiment ameliorer la desserte de transport en commun, et les autoroutes meritent de l’attention… en 1976 on pourrait le faire, mais maintenant on a essentiellement tout fait (le metro, les trains de banlieue, les autobus sur le pont Champlain…)

    J'aime

  18. J’aimerais aussi noter qu’au Allemagne, ils sont vraiment « verts » avec des grands projets d’eolien, energie solaire, recyclage, developpement durable, Kyoto ca blablabla. Ils ont meme un « parti Vert » qui est un vrai parti important dans leurs parlements, et ce, depuis 20 ans ou plus.

    Mais leur ministre de transports est toujours en train de developper et ameliorer leur reseau routier, incluant leurs autoroutes (bundesautobahn)… comme par l’ajout des voies, amelioration des echangeurs, etc etc et personne meme leurs ecolos se chialent contre ca!

    C’est juste de temps en temps les ecolos dit qu’ils doivent mettre une limite de vitesse maxi de 130 km/h dans le pays pour reduire le consommation de carburant… mais personne veut vraiment faire ca 🙂

    J'aime

Les commentaires sont fermés.