A-50: De Lachute à Grenville-sur-la-Rouge, c’est fait!

Depuis le temps qu’on en parle, voilà une chose accomplie.  Le tronçon de l’A-50, qui relie la route 148, à l’ouest de Lachute, et le chemin Scotch, à Grenville-sur-la-Rouge, est ouvert à la circulation depuis le 31 octobre dernier, jour de l’Halloween.  Serait-ce pour conjurer le mauvais sort, qu’on a ouvert ce tronçon d’autoroute en ce jour?  Seul l’avenir nous le dira.

Pour l’instant, jetons plutôt un oeil sur ces images.

Je ne sais pas pour vous, mais à mes yeux, ceci représente un panneau publicitaire.  Il vient nous dire que ce que l’on va voir, sur les prochains kilomètres, a été payé… avec vos impôts.


On voit que le texte du panneau de la sortie 254 a changé.  Le mot « Gatineau » a été remplacé par « Rue Principale », tout simplement parce que pour aller à Gatineau, il ne faut pas sortir; désormais, il faut continuer tout droit.  La présence des cônes orange montre que l’ouverture de la nouvelle autoroute est toute récente.

L’endroit où les deux chaussées se réunissent en une seule (appelons cela « 2-dans-1 »), situé juste avant la sortie de la montée Labranche, à Brownsburg-Chatham.

La sortie 252, juste devant.  Ce n’est pas une illusion d’optique; on doit monter une partie du promontoire du viaduc pour prendre la sortie, puis redescendre au niveau de la montée Labranche.  Un détail probablement dû à la proximité du 2-dans-1, et qui sera sûrement corrigé lors de la construction de la deuxième chaussée, qui sera produite avant longtemps.  Enfin, espérons-le.

On peut voir, ici, que la chaussée de la bretelle, à la sortie 252, ne fut pas tout à fait balayée, avant d’appliquer la peinture jaune du lignage.  La petite touffe d’herbe est maintenant vraiment jaune.

Normalement, lorsque l’on fait des lignes, on projette des granules de verre sur la peinture, ce qui la rend réfléchissante.  Mais ici, les granules ont été lancés à côté de la ligne.  Serait-ce parce qu’il ventait vraiment beaucoup, lors de l’application?

Nous sommes déjà près de la fin.  L’A-50 se terminera, pour quelques mois, à la sortie 239, soit à l’endroit où l’autoroute croise le chemin Scotch, à Grenville-sur-la-Rouge.  Si l’on regarde le panneau de plus près,…

…on voit très bien un rapiéçage.  Vous allez me dire « Pourquoi on rapièce un panneau tout neuf? »  Je crois que parce que ce qui est écrit sous le rapiéçage prévaudra lorsque l’A-50 sera prolongée à nouveau, ce qui devrait se produire aussi tôt que l’an prochain.  On a donc probablement préféré faire un rapiéçage, sur lequel on peut lire « Gatineau », et seulement « Grenville », au lieu de « Grenville-sur-la-Rouge », nom officiel de la municipalité, plutôt que d’installer un panneau qu’il faudra remplacer dans un an.  Ce rapiéçage sera retiré lors de l’ouverture d’une prochaine section de l’autoroute, qui avance bien, soit dit en passant.

Nous voici donc près de la sortie, avec les balises, au milieu de la chaussée, qui indiquent la voie à suivre, vers le chemin Scotch.

Je suis revenu jusqu’à la montée Hall, afin de profiter du viaduc pour vous montrer le marquage correct d’une route munie d’une bande rugueuse médiane.  On voit ici l’A-50, vers l’est.

Si l’on regarde plus en détail, on voit que les deux voies de circulation sont délimitées entre les bandes rugueuses.  Les lignes jaunes sont tracées de chaque côté de la bande rugueuse médiane.  Ainsi, si l’on roule entre les lignes, et que l’on ne déborde pas, on n’entre pas en contact avec les bandes rugueuses.

Voici maintenant un gros plan de la bande rugueuse médiane.  Vous remarquerez qu’elle est faite de séries de deux trous, puis d’un espace où l’asphalte est intact.  Les bandes rugueuses latérales n’ont pas cet espace intact; tous les trous sont à égale distance, les uns des autres.

Après le passage sous un viaduc, on retrouve des voies de dépassement, comme celle-ci, non loin de la sortie 239, en direction ouest.  Sur ce tronçon, il n’y a jamais de voies de dépassement dans les deux directions à la fois.  Probablement dans le but de ne pas construire une chaussée trop large.

L’intersection de l’A-50 et du chemin Scotch, à Grenville-sur-la-Rouge, vue depuis le chemin Scotch.  Profitons-en ici pour montrer les bévues d’un photographe pourri.  Après avoir pris ce cliché, je me suis dit que je devrais en prendre un autre, en me tournant légèrement vers la gauche, question de voir mieux la bretelle de sortie de la section à compléter,…

…ce que je fis ici.  Mais que voit-on, en avant-plan?  Eh oui, l’antenne radio de ma bagnole!  Franchement, j’ai fait fort!

Nous sommes à l’intersection du chemin Scotch et de la route 148, toujours à Grenville-sur-la-Rouge.  Elle a maintenant fière allure,…

…comme le reste de la route, d’ailleurs.  À tout le moins, la partie qui relie la route 148 à l’A-50, que l’on voit ici, alors que je pointe vers le nord.

Ici, par contre, j’avoue que je ne comprends pas.  Je veux bien croire que l’on a ajouté une voie, pour la traversée de la voie ferrée, qui se trouve à environ 500 mètres derrière moi, mais pourquoi retirer la voie, tout juste avant l’intersection, et la remettre aussitôt?  Cela crée un effet d’entonnoir totalement inutile, d’autant plus que beaucoup d’utilisateurs de cette route se dirigeront vers la droite, pour prendre la route 148.  Une autre décision stupide!  Merci beaucoup à l’in-gné-nieur qui a pensé à celle-là.

J’en profite ici (mais c’est la dernière fois, sinon, on pourrait me prendre pour un profiteur) pour répondre à une question que certains se sont peut-être posée, à savoir pourquoi faire un trou dans les poteaux de bois des glissières de sécurité.  D’abord, vous remarquerez que seulement les premiers poteaux sont en bois.  Les autres, plus loin, sont en acier galvanisé.  Ces poteaux percés se brisent plus facilement, et absorbent ainsi une partie importante de la puissance de l’impact, lors d’une collision, ce qui réduit d’autant la gravité des blessures infligées aux occupants d’un véhicule.

Alors voilà pour le tronçon entre Lachute et Grenville-sur-la-Rouge.  J’ai pris des photos de celui entre Thurso et Ange-Gardien, qui n’est pas encore ouvert, mais qui devrait l’être dans les prochains jours.

Advertisements

23 réflexions sur “A-50: De Lachute à Grenville-sur-la-Rouge, c’est fait!

  1. Très belles photos et aussi, très belle innovation de mettre des bandes rugueuses au milieu de la chaussé d’un super-2. J’ai hate qu’elle soit terminé car à ce qui parrait, ça serait rapide pour se rendre à Gatineau par la 50 que par la 417 de montréal (soit 1/2 de différence).

    Et aussi, pourquoi n’ont-ils pas mis la police clearview sur les panneaux de supersignalisation ?

    J'aime

  2. Merci, Marc. Ça fait plaisir.

    Les bandes rugueuses, au milieu des routes à une seule chaussée, évitent environ 20% des accidents, si ma mémoire est bonne, selon des études effectuées jusqu’à maintenant, et dont j’ai oublié les sources. Le MTQ est allé de l’avant, dans ce sens, sous la forme d’un projet pilote, pour deux sections de l’A-50, à savoir celle qui vient d’ouvrir, ainsi que celle entre Lachute et Mirabel, où le marquage a été complètement bousillé. L’un des avantages évidents, selon moi, sera lors de tempêtes de neige, ou lors de brouillard dense; les bandes rugueuses avertiront, lorsque l’on sortira de la voie de roulement. Ainsi, il sera toujours possible, même lors de situations de visibilité très réduite, de savoir où l’on se trouve, par rapport aux voies de circulation.

    Quant à la durée du voyage Montréal-Gatineau, avec une A-50 complétée, je ne suis pas tout à fait certain que l’on gagnera la moitié du temps, même que tant et aussi longtemps qu’elle sera principalement en super-2, le temps qu’on pourrait gagner par la distance réduite sera perdue à attendre, derrière une file de véhicules plus lents, la prochaine voie de dépassement. Mais bon, avec un peu de chance, nous risquons de gagner quelques minutes, quand même.

    Et pour la police Clearview, il est probable que les panneaux aient été fabriqués depuis un bon bout de temps, déjà, alors que le MTQ n’utilisait pas encore la nouvelle police. D’ailleurs, au centre de services du MTQ, à Anjou, il y a plein de panneaux qui n’attendent qu’à être installés, et la majorité ont été faits avec l’ancienne police. Alors ce n’est pas demain, la veille du jour où tout le Québec sera à la Clearview.

    J'aime

  3. Dans la ville de Québec (surtout sur la 40 et la 740) la police clearview est plus fréquente que l’ancienne police.

    Ensuite, je pense que ce projet pilote comme vous le dites, ça sera un GROS succès et tous les super-2 qui ne seront pas convertit en autoroute à 4 voies dans le future, auront ça dans quelques années. ils devraient en mettre sur le futur tronçon de l’autoroute 20 entre Ste-Lucie et Mont-Joli.

    Je pense que je vais aller essayer la nouvelle autoroute 50 quand j’irai à Ottawa voir my girlfriend (excusez-moi pour cet anglicisme) afin de la convaincre de s’installer à Québec.

    J'aime

  4. Wow vraiment belles photos! Je dois avouer que le nouveau marquage avec la bande rugueuse au milieu fait vraiment bien, ça va être sécuritaire et enfin le Qc entre dans l’aire moderne…

    As-tu des photos du marquage bâclé? Que marquent-ils sur les panneaux a messages variables: « excusez nous nous avons bâclé le marquage lol)? Vont ils corriger le tir un jour?

    Merci et encore bravo pour les super photos, je devrai aussi aller voir ça en vrai, ça va réduire la longueur du voyage à Hawkesbury 😉

    J'aime

  5. Bonsoir Richard3,

    Très belles photos!ça me donne un avant-gout d’aller visiter cette section-là.Ca prend combien de temps de Montréal jusqu’à Lachute où était la fin de l’autoroute?

    J'aime

  6. Excellent article !
    Étant de la région, je veux juste préciser que Grenville est également une municipalité en bonne et due forme ( c’est le village comme tel ). Grenville-sur-la-Rouge est la municipalité plus rurale entourant le village de Grenville.

    J'aime

  7. Sur l’A-55 à St-Célestin, en partant de l’intersection de la route 226 vers Trois-Rivières, il y a trois voies, deux vers le nord, une vers le sud. Les veux voies vers le nord se rendent jusqu’à la sortie du poste de pesée.Lorsqu’elles sont rétrécises à une voie vers la droite, on remarque qu’il y a des balises entre les voies pour séparer et éviter des collisions.Est-ce que c’est pareil pour une bande rugueuse?

    J'aime

  8. En fait, Sam, la bande rugueuse médiane, si je me souviens bien, s’arrête là où commencent les balises, à la sortie 239, à la fin de l’A-50. Par contre, sur la section Lachute-Mirabel, lors de la séparation des chaussées, la bande rugueuse suit la ligne jaune, du côté qui entre vers la séparation. Autrement dit, quand on peint une pointe, par exemple, on ne fait pas de bande rugueuse des deux côtés de la pointe, mais seulement du côté qui entre dans la pointe. Je ne sais pas si c’est clair pour toi; je me relis, et je trouve ça confus.

    Quant aux balises situées au nord du poste de pesée de Saint-Célestin, elles servent à empêcher ceux qui roulent sur la voie de gauche de se retrouver sur la voie en sens opposé, et pour empêcher des dépassements dangereux, à l’endroit où l’on passe de deux voies à une seule. Il faut se souvenir qu’une deuxième voie avait été ajoutée dans le but d’éviter des ralentissements de la circulation, et des dépassements dangereux, à cet endroit, puisque les camions qui partent de l’intersection de l’A-55 et de la route 226 n’ont pas suffisamment d’espace pour prendre de la vitesse, entre l’intersection et le poste de pesée. Ceux-ci roulent donc à droite, alors que le reste de la circulation peut prendre la voie de gauche.

    Je viens de remarquer que tu m’avais demandé combien de temps ça prend pour se rendre au nouveau tronçon de l’A-50, à Lachute, et je ne t’ai pas répondu. Je sais, c’est un peu la honte. Mea culpa. Alors souhaitant qu’il ne soit pas trop tard, voici la réponse, selon mes expériences, et un calcul rapide.

    Disons que l’on part de l’échangeur A-40/A-15 nord, parce que Montréal, c’est quand même assez grand, et qu’il faut bien partir quelque part. Calcule environ de 20 à 25 minutes pour te rendre à l’échangeur A-15/A-50, à la hauteur de Mirabel, puis ajoute environ une trentaine de minutes pour faire les quelques 40 km qui séparent l’A-15 et la sortie 254 de l’A-50. C’est un peu plus long, sur cette section, puisque l’on ne peut plus dépasser, à cause de la bande rugueuse médiane. Donc, si tu dépasses un peu les 100 km/h, et qu’il n’y a pas trop de circulation lente, tu peux boucler le tout en plus ou moins trois quarts d’heure. Comme la nouvelle section s’étire sur une quinzaine de kilomètres, mets une dizaine de minutes pour te rendre au bout, soit à la sortie 239, à la hauteur de Grenville.

    Une fois rendu là, si tu veux, tu peux traverser la rivière des Outaouais, via le pont du Long-Sault, qui t’amènera à Hawkesbury, en Ontario. De là, tu peux choisir de revenir vers l’est selon deux options. Tu peux le faire tranquillement, si tu as du temps à brûler, par la route de comté 4, qui longe la rivière. C’est à gauche, à la sortie du pont. À quelques dizaines de mètres avant d’atteindre la 417, il y a une petite route, sur la gauche, qui te permet d’aller te perdre dans le parc provincial Voyageur. Si tu veux revenir plus rapidement, gardes la droite, sur le pont. Tu verras une sortie, vers la droite, qui te mènera sur le boulevard Chenail. Prends ce boulevard, et au feu de circulation, continues tout droit. Tu seras sur la route provinciale 34, et le boulevard Chenail deviendra la rue McGill. Après environ un kilomètre et demi, un échangeur t’amènera vers la route de comté 17, une super-2 droite comme une flèche, qui t’amènera directement vers l’autoroute 417, puis vers l’A-40, au passage de la frontière du Québec.

    Si tu n’as jamais pris cette route, tu remarqueras que dès que tu entres en territoire québécois, les deux chaussées se séparent de façon bizarre, puis se rapprochent à nouveau, peu après. J’ai l’impression que l’on devait construire un échangeur, à cet endroit.

    J'aime

  9. Je suis passé sur l’autoroute 50 aujourd’hui, et j’ai remarqué 2 choses. D’abord, une bande rugueuse a été aussi tracée entre Mirabel et Lachute. J’ai aussi remarqué qu’on avait malheureusement enlevé les deux indicateurs de sortie qui dataient de 1975 et qui donnaient un petit aspect « vintage » à la signalisation.

    Pour faire durer le plaisir, je suis allé aussi me taper la 5, et je crois qu’un premier nouveau tronçon sera prêt bientôt. Des feux de circulation sont installés (mais ne fonctionnent pas) à ce qui sera selon toute vraisemblance une fin temporaire de l’autoroute en attendant que les deux tronçons actuels soient reliés.

    J'aime

  10. Merci pour les infos, Jean.

    À date, je n’ai pas eu l’occasion de retourner prendre des photos, dans ce secteur, alors toutes les nouvelles informations, comme celles que tu m’apportes, sont les bienvenues. Mais ce n’est que partie remise; j’entends bien passer dans ce coin-là d’ici la fin de l’été.

    J'aime

  11. Bonjour Jean,

    Par curiosité, est-ce que le marquage de la chaussée à été réparé entre Mirabel et Lachute ou il est encore à même la bande rugueuse?

    J'aime

  12. Y’a des nouvelles sur les nouveau troncons de la 50 pour cet automne? La section Grenville – Fasset semblait bien avancé.

    Aussi… l’accès à la 40 à trois-rivière semble complété, pour quelles raison ils n’ouverent pas cette section. Ca cause de beaux emboutiellages!

    Est-ce vrai qu’ils pensent prolongé la 40 pour contourné trois-rivière?

    J'aime

  13. Bonjour, Charles, et bienvenue sur Le blogue.

    Bon, le fait que le tronçon de l’A-50, entre Grenville et Fassett semble avancé ne veut rien dire; celui entre la route 309, à Ange-Gardien, et la montée Laurin, à Lochaber-partie-ouest, était déjà asphalté (couche de base) en 2006, et ne fut ouvert que l’an dernier, lorsque l’on a complété ce tronçon jusqu’à Thurso. Présentement, tout est carrossable jusqu’à la rivière Rouge, depuis Grenville, si l’on fait exception de l’usine d’asphalte installée au beau milieu de la chaussée, à l’ouest de la sortie de Grenville. Toutefois, le pont de la rivière Rouge n’est pas encore très avancé, de même que la chaussée, entre la rivière Rouge et Fassett. Sur le territoire de la municipalité de Fassett, toutefois, le terrassement de la chaussée – et la supersignalisation – sont complétés depuis 2007.

    Quant à l’accès à l’A-40, à Trois-Rivières, je n’y suis pas allé, dernièrement, alors je ne peux pas m’avancer sur les raisons du retard à ouvrir la nouvelle bretelle. Quant au prolongement de l’A-40, il faisait partie du plan original; c’est d’ailleurs pour cela que l’A-40 est actuelle, entre l’A-55 et la courbe de Sainte-Marthe-du-Cap, s’appelait autrefois l’A-755. En fait, à l’échangeur A-40 ouest/A-55 actuel, l’autoroute devait continuer, au nord du boulevard des Chenaux, traverser la rivière Saint-Maurice, puis aller rejoindre l’A-40 actuelle à la hauteur de la grande courbe, à l’ouest du viaduc de la rue Courteau. Mais ce projet est sur la glace depuis longtemps, et maintenant que l’on a changé la configuration de l’échangeur A-40 ouest/A-55, il sera sur la glace pour encore de nombreuses années.

    J'aime

  14. Ça devrait ouvrir en principe dans 2 semaines la nouvelle bretelle de l’A-55 nord vers l’A-40 Ouest, soit le 2 octobre!

    J'aime

  15. Félicitation pour vos commentaires sur l’Autoroute 50. Nous (Municipalité et MRC)faisons des pressions sur le MTQ pour que la halte routière se fasse à la sortie de Fassett. Si vous en avez le temps, allez en voiture par le chemin Montée Fassett jusqu’au nord de l’Autoroute 50 et jugez de la vue que vous avez sur la rivière des Outaouais, les montagnes du nord, les champs. C’est sublime. Continuez votre travail instructif. Connaissez-vous la hauteru qu’aura le pont de la rivière Rouge ?

    J'aime

  16. Merci beaucoup, monsieur Rioux.

    Pour l’instant, je ne connais pas la hauteur du pont qui franchira la vallée de la Rouge, mais si vous jetez un coup d’oeil aux clichés que j’ai pris quelque part en août dernier, et qui illustrent ce billet, ce chantier relève du gigantesque. Si je me fie à Google Earth, il devrait dépasser les 50 mètres, ce qui lui donnerait une hauteur semblable à celle du pont Laviolette, sur l’A-55, qui traverse le fleuve à la hauteur de Trois-Rivières. Je devrai toutefois aller chercher de meilleures informations.

    Je vous crois sur parole quand vous parlez de la vue sublime de la rivière des Outaouais, depuis la montée Fassett. D’ailleurs, les panoramas seront à couper le souffle, et ce presque tout le long des sections situées à flanc de montagne. La vallée de l’Outaouais offre de très beaux paysages, peu importe la saison.

    Merci encore, pour les bons mots, et revenez aussi souvent que vous le voulez. De mon côté, je vais faire de mon mieux pour continuer de montrer les avancements des divers chantiers routiers, autant celui de l’A-50 que les autres, en prenant pour acquis que je prends tous les risques, financiers et autres, lors de telles sorties.

    J'aime

  17. Pour te consoler Richard3, j’ai trouvé par hasard sur Youtube ces vidéos du pont de la Rivière Rouge de l’A-50 filmé en janvier et en avril 2011. 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.