Route 185: Encore une fois,…

Cela fait des années que d’aucuns disent que la route 185, entre Rivière-du-Loup et la frontière du Nouveau-Brunswick, est l’une des routes les plus meurtrières au Québec.  Preuve en fut encore faite en avant-midi, ce jeudi 31 décembre, alors que deux personnes, soit un homme de 36 ans, originaire de Longueuil, et une jeune adolescente de 13 ans, ont rendu l’âme lors d’une collision, impliquant deux véhicules, survenue à la hauteur de Saint-Honoré-de-Témiscouata.

Cet autre accident m’amène à me questionner sur deux dossiers distincts.  D’abord, je serais curieux de savoir s’il serait possible que le MTQ accélère la cadence, dans le cadre des travaux visant à faire de la route 185 une autoroute, l’A-85.  Bien sûr, on me dira que les finances publiques sont limitées, et qu’on ne peut pas tout faire en même temps, mais quand même, j’aimerais savoir.  Ensuite, qu’en est-il du projet d’un nouvel axe autoroutier est-ouest, entre les villes jumelles de St. Stephens, au Nouveau-Brunswick, et de Calais, dans le Maine, et la région de Sherbrooke, en Estrie, qui revient régulièrement dans l’actualité depuis une bonne vingtaine d’années?  Un tel projet se définit plutôt à long terme, mais un tel axe permettrait-il de réduire le flot de circulation sur la route 185?

Pour l’heure, la dépêche de LCN ne faisait pas mention des causes possibles de l’accident; peut-être est-il dû à une chaussée enneigée, ou glissante.  On sait que les conditions météo sont souvent changeantes, dans cette région.  Bref, attendons de plus amples informations, avant de tirer dans toutes les directions.

Publicités

6 réflexions sur “Route 185: Encore une fois,…

  1. Un autre incident sur nos merveilleuses autoroutes à moitié construites, cette fois, sur la 55 tout juste au nord de Stanstead, à l’intersection de l’autoroute et d’une route. Voici des liens en rapport à ceci.

    http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2010/01/20100101-172055.html

    http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2010/01/01/001-accident-stanstead.shtml

    Encore un accident qui n’aurait pas eu lieu si un échangeur avait construit à cet endroit, ou tout simplement un viaduc et cette dame serait encore en vie en ce moment.

    J'aime

  2. Malheureusement impossible le raccourci via la Maine… avec les politiques americaines quant aux frontieres…

    Pour te donner un exemple, un nigerien decolle dans les Pays-Bas vers les Etats, et tentait de faire un attentat… puis, personne peut prendre leurs vols au Toronto! « Blame Canada » encore…

    Vite vite l’A-85… ca va etre magnifique. Ils sont en train de doubler certains troncons de la route 11/17 ontarienne, et aussi ils parlent de le faire sur la route 1 manatobienne bientot… la reve d’une route transcanadienne a 4 voies, sans arret (OK c’est douteux que les feux de circulation sur la merdique « periphique » de Winnipeg vont disparaitre), devienne de plus en plus imaginable!

    J'aime

  3. @ Jocelyn Jean:

    J’ai toujours trouvé étonnant que le chemin Curtis traverse l’A-55, à cet endroit. Il est probable que les ingénieurs du MTQ aient conclu que le volume de circulation, sur ce chemin, est négligeable, et ont fait le pari d’économiser le coût élevé d’un passage étagé, compte tenu de la dénivellation, puisqu’à cet endroit, l’A-55 est construite à flanc de colline, et que les deux chaussées sont sur de différentes dénivellations. Ce raisonnement ne tient plus, de nos jours, puisque l’on construit maintenant des passages étagés pour les tracteurs de ferme, et autres équipements agricoles.

    @ Cyrus:

    Les politiques américaines aux frontières seraient les mêmes sur ce raccourci que sur toutes les autres routes transfrontalières, selon moi, alors il n’y aurait pas de problèmes. La route dont je parle est envisagée depuis aussi loin que la seconde guerre mondiale. Steve Anderson en parle, sur son site bostonroads.com, sous la désignation d’Interstate 92; une page complète y est d’ailleurs consacrée.

    @ André Coppens:

    En leur nom, merci.

    J'aime

  4. Je me souviens que il y avait eu un « motton » de terre situé juste au sud de l’intersection du chemin Curtis planifié pour recevoir un viaduc http://maps.google.ca/?ie=UTF8&ll=45.051567,-72.081438&spn=0.010187,0.02738&t=k&z=16 un plus gros plan http://maps.google.ca/?ie=UTF8&t=k&ll=45.049774,-72.082082&spn=0.005094,0.01369&z=17 on peut voir des sentiers probablement utilisé par des quads ou motoneiges juste au sud de l’intersection. C’est (ou c’était si ils choissisent une autre location) là que le viaduc aurait été construit. Une autre option serait de barrer le chemin Curtis et construire un chemin de desserte la reliant directement au village.

    J'aime

  5. Le maire de Stanstead-Est, Guy Levebvre, commence aussi à en avoir plein le dos, de cette situation.

    Il entend d’ailleurs présenter une résolution au conseil municipal, la semaine prochaine, afin de faire pression sur le MTQ, dans la construction d’un viaduc, au chemin Curtis. Dans cet article, du site web de la SRC, le maire déclare qu’il serait impensable de simplement fermer le chemin Curtis, à la hauteur de l’A-55, et ce pour des raisons de desserte de ses citoyens, en termes de mesures d’urgence (pompiers, ambulance, etc.).

    Quant à la construction d’une voie de desserte, il y a quand même quelque chose comme 2,5 km entre le chemin Curtis et la rue Dufferin, à Stanstead, et pour une telle distance, je ne sais pas si ce serait vraiment plus économique que la construction d’un viaduc, d’autant plus que le chemin Curtis fait partie de Stanstead-Est, une municipalité différente. Il faudrait donc conclure des ententes de services entre les deux municipalités.

    L’option du viaduc serait la plus simple, selon moi.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.