Saïd Jaziri est arrivé en Turquie

LCN nous a informé que l’imam Saïd Jaziri est arrivé en Turquie, ce pays où il craignait devoir subir la torture. Dans une entrevue téléphonique depuis la résidence de ses parents, il a raconté avoir été « torturé psychologiquement et physiquement » par les agents… canadiens!

Si cela peut lui faire plaisir, il pourra toujours demander aux autorités tunisiennes le statut de réfugié parce qu’il a été torturé au Canada, par des agents canadiens, et ainsi joindre Myriam Bédard et son mari, Nima Mazhari, dans leur lutte au « terrorisme canadien ». Toujours est-il que dans sa voix, on pouvait saisir la souffrance de cet imam déchu, qui a été sauvagement arrêté comme le pire des criminels. Bon, ça va, j’arrête le mode « sarcasme »…

N’empêche que s’il s’attendait à être torturé en Tunisie, Saïd Jaziri a pour l’instant été plutôt bien accueilli là-bas. Il est retourné chez papa et maman, où il pourra toujours se plaindre comme les ignobles canadiens. Bien sûr, je m’attends bien à ce que quelques gogauchistes prétendent que c’est parce que le premier ministre Stephen Harper se rapproche de George W. Bush dans son modèle d’administration. D’ailleurs, Jaziri lui-même se disait « comme s’il était à Guantanamo ». Il a certainement dû y aller souvent pour savoir si bien ce qui se passe là-bas…

En bref, je maintiens que Saïd Jaziri a filé une corde pour se pendre, et qu’il s’est accroché avec, voilà.

Publicités