Charte des valeurs québécoises: Il est où, le problème?

Les gens s’entredéchirent, autant sur Twitter (@levraiRichard3) qu’ailleurs, en virtuel comme en vrai, à propos de la fameuse charte des valeurs québécoises que le gouvernement du Québec nous promet pour bientôt.  D’ailleurs, depuis les quelques fuites bien calibrées des derniers jours, les discussions ont pris de l’ampleur.

Mais en fait, a-t-on vraiment besoin d’une autre charte?  Voyons voir.

D’abord, jusqu’à il y a quelques jours, l’affaire des accommodements raisonnables ne faisait plus beaucoup de bruit; le Journal de Montréal montait en épingle une petite affaire de temps en temps, mais sans plus.  Il n’en fallait pas davantage pour que le ministre Bernard Drainville saute sur l’une de celles-ci, grimpe dans les rideaux, et invite tous les québécois à grimper avec lui.  Et c’est depuis ce temps que la chicane est reprise.

Or, les seuls problèmes vraiment dérangeants tiennent au fait que des personnes puissent intervenir dans l’espace public avec le visage voilé; on ne peut pas les reconnaître, et ainsi les gens se sentent moins à l’aise.  Pour l’instant, cette situation ne s’est pas vraiment présentée.  D’ailleurs, combien y a-t-il de personnes vivant avec le visage complètement voilé, au Québec?  Probablement moins d’une centaine, puisque personne, ou presque, ne se souvient d’en avoir vu! Ce qu’il faut pour régler ce problème, ce n’est pas une charte qui va tout bouleverser, mais une toute petite loi qui tiendrait probablement sur une feuille de papier de format lettre (8½” x 11”), et qui promulguerait ceci:

Le Québec est une société au sein de laquelle on vit normalement à visage découvert.  Ainsi, il convient que:

1) Toute personne vivant avec le visage couvert doit, sur demande et en tout temps, se dévoiler, pour des raisons d’identification et/ou de sécurité.

2) Toute personne voulant occuper un emploi dans la fonction publique du Québec, ou dans un endroit où elle sera en contact avec le public, doit comprendre qu’elle devra avoir le visage découvert pendant tout le temps qu’elle occupera son poste.

Comme diraient les anglos, “That’s it, and that’s all”!  Bref, pas besoin d’en faire tout un plat!

Et le pire, dans tout cela, c’est que le contenu réel de la fameuse charte sera dévoilé… le 9 septembre prochain!  Donc, à date, nonobstant les fuites, les gens s’obstinent sur des hypothèses!

Advertisements

3 réflexions sur “Charte des valeurs québécoises: Il est où, le problème?

  1. Johanne Marcotte a posté un autre billet sur le sujet
    http://jomarcotte.wordpress.com/2013/09/10/immigration-et-charte-2/ ainsi qu’un interview avec Dominique Maurais de Radio-X posté sur Radio-Égo
    tout en mentionnant le piège de cette charte http://www.radioego.com/ego/listen/14534
    aussi mentionné par l’ex-député et ancien animateur de radio André Arthur http://www.radioego.com/ego/listen/14538

    Le PQ va nous préparer des pubs pour cette charte mais en trouvant par hasard sur un blogue appelé « La clique du Plateau », il y a des parodies déjà en ligne sur Youtube
    http://www.cliqueduplateau.com/2013/09/10/tres-bonne-pub-du-pq/
    http://www.cliqueduplateau.com/partie2/

    J'aime

  2. Je pense avoir trouvé la solution concernant le voile que les femmes islamiques ont l’obligation de porter selon le Coran.

    UNE PERRUQUE OU UN VOILE FABRIQUÉ EN CHEVEUX synthétiques ou autres…

    Avis aux inventeurs…entrepreneurs…

    GÉNIAL !

    Au 21e siècle, on peut encore trouver des solutions. NON! Finis les chicanes!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.