Langue: La loi 101 va trop loin!

Imaginez; vous avez l’habitude d’aller sur le site web d’un magasin – ou d’une compagnie – situé chez nos voisins du Sud.  Depuis qu’un ami vous a fait découvrir ce site, vous y trouvez plein de petites choses que vous ne trouvez habituellement pas dans les commerces de votre région.  Vous y commandez des trucs, à l’occasion; les livraisons s’effectuent dans les délais, et vous êtes satisfait de vos achats.  Puis, un jour, en voulant faire exactement la même chose, vous allez sur le site web, et vous tombez sur une page d’erreur.  Vous réessayez le lendemain, puis le jour d’après, mais vous vous retrouvez toujours sur la même page, qui vous dit que le site est inaccessible.  En désespoir de cause, vous appelez l’ami qui vous a fait découvrir le site, et qui vit… bon, disons qu’il vit en Ontario.  Celui-ci vous répond qu’il vient tout juste de commander des trucs sur le site, qu’il fonctionnait à merveille, et qu’il a hâte de les recevoir.  Pendant la conversation, vous allez vous-même sur le site, et vous vous heurtez à la même page d’erreur.  Vous réagissez comment?

Nous ne sommes pas en Corée du Nord, ou en Chine, mais bien au Québec.

Si le fameux site vous est désormais inaccessible, c’est probablement parce que celui-ci est en anglais, et que nos bonzes de l’Office de la langue française (OLF) ont tout simplement ordonné le non-accès au site depuis le Québec, parce qu’il ne respecte pas la loi 101; les commerçants qui ne veulent pas – ou ne peuvent pas – mettre les moyens qu’il faut pour le rendre conforme n’ont pas le choix d’en bloquer l’accès aux adresses IP en provenance du Québec.  C’est la situation qu’ont vécu deux personnes, qui se sont buté à un message d’erreur de leur site web favori, et qui ont écrit au courrier des lecteurs du quotidien Montreal Gazette pour le rapporter.  En anglais, bien sûr.

D’abord, Dorley Gartner, de Beaconsfield, s’est vue dans l’impossibilité de retourner sur le site de la firme américaine PotteryBarn, mais elle dit avoir aussi connu la même frustration sur les sites de Club Monaco, et de Urban Outfitters.  J’ai fait le test moi-même; PotteryBarn vous renvoie sur une page qui ne se connecte pas (erreur de chargement de la page), alors que chez Club Monaco, vous arrivez sur une jolie page d’excuses, dans laquelle on vous indique l’adresse, et les heures d’ouverture, de l’unique boutique de Montréal.  C’est semblable chez Urban Outfitters; on vous donne également l’adresse des quatre boutiques en sol québécois, ainsi qu’un lien – en français seulement – pour postuler, afin de travailler dans l’une ou l’autre des boutiques.  Vient ensuite le témoignage de Frédéric Côté, de Saint-Lazare, qui trouve frustrant que le gouvernement lui bloque l’accès au site web de Williams Sonoma; quand on tente de s’y connecter, il arrive la même chose que chez PotteryBarn.

Je partage les frustrations de ces deux personnes.  Ce n’est pas au gouvernement de décider avec quel site web je fais affaire, en tant que consommateur.  Aussi, si je décide de visiter des sites web d’entreprises situées à l’extérieur du Québec, je dois y avoir accès, comme j’ai aussi accès au reste du web.  Et que le site en question soit en anglais, en français ou en klingon n’a rien à voir; c’est à moi de décider si j’y vais ou pas!

Prenons le cas de mon magasin de cossins, sur Zazzle (ça va, je sais que la traduction est à chier, mais je n’y peux rien, alors… vos gueules!); j’y ai un compte, les gens le visitent, commandent des choses, et reçoivent leur commande par la poste (enfin, c’est comme ça que c’est supposé fonctionner… en théorie…).  Si on me coupe l’accès au site de Zazzle, je n’aurai même plus accès à mes données de ventes! (Bon, ça ne changera pas grand chose au bout du compte, mais quand même!)  D’accord, je blague, mais dans la vraie vie, certaines personnes ont un vrai compte avec de vraies boutiques en ligne, et transigent beaucoup d’argent; si ces gens n’ont plus accès à leur compte, comment vont-elles faire pour le fermer, ce compte?  Par téléphone?  Et ce numéro, elles vont le trouver comment?  Par le site web auquel elles n’ont plus accès, je suppose?

Tout cela pour dire que le gouvernement du Québec, avec sa politique de non-accès aux sites dont le français n’est pas satisfaisant à leur goût, va beaucoup trop loin.  Il nous donne une idée de ce qui se passe en Corée du Nord, à Cuba, ou en Chine, là où les sites web sont tous contrôlés, et où les interdits sont monnaie courante.  C’est une autre tentative d’infantilisation de la population, une autre manière de faire entrer le communisme par la porte d’en arrière, une autre façon d’appliquer la bonne vieille méthode du « Faites ce que je vous dis, pas ce que je fais! »  Parce que je présume que les ayatollahs de la langue ne doivent pas se priver lorsqu’ils trouvent un site étranger où les aubaines sont intéressantes.

Publicités

20 réflexions sur “Langue: La loi 101 va trop loin!

  1. Je suis dégoûté par de pareilles pratiques. Étant Ontarien vivant maintenant au Québec, je peux dire qu’il y a une énorme difference culturelle entre le Québec et le Canada. Plutôt que de s’adapter à la réalité, le Québec semble résister au fait qu’il existe parmi lui des anglophones (mon grand-père vient de Lennoxville, ma grand-mère du Gaspé, et leur fille/ma mère de Dorval), et qu’il existe des produits qui ne sont disponibles qu’en anglais. Avant de déménager en province, je n’étais pas au courant du point auquel le Québec est séparé du Canada…

    Bon, désolé du « rant »… oups, un mot anglais, il faudra me tuer sous la loi 101… 🙂

    J'aime

  2. Il serait intéressant de parler de cas de zèle de la loi 101 à Johanne Marcotte ainsi qu’aux animateurs de radio Sylvain Bouchard, Jeff Fillion (qui est maintenant aussi sur NRJ/CHIK 98.9 FM) et Dominique Maurais. J’ose pas penser au prochain pas que nos « protecteurs de la langue » pourrait faire comme par exemple: genre bloquer des ondes radio et tv…. et rappelons-nous aussi que ces fonctionnaire zélés sont aussi allergiques à d’autres mots provenant d’autres langues, comme la pasta qui a fait naitre le « pastagate ».
    http://www.thetimes.co.uk/tto/news/world/americas/article3695939.ece?CMP=OTH-gnws-standard-2013_02_21
    http://nodogsoranglophones.blogspot.ca/2013/02/french-versus-english-volume-75.html
    http://ygreck.typepad.com/ygreck/2013/02/pastagate.html

    J’avais été un défenseur de la loi 101 mais j’ai trouvé le chemin de Damas depuis. Le fait que on parle et/ou on écrit le français de travers dit tout. Serait-ce que la loi 101 nous auraient fait endormir sur nos lauriers?

    Un peu hors-sujet, mais je connaissais un site appelé « Gourou Marco » qui n’existe plus mais que le site Internet Archive a archivé des copies de sauvegardes. L’ancien webmestre a posté son grain de sel sur la langue française.
    https://web.archive.org/web/20020112011214/http://www.gouroumarco.com/html/fra01.html
    https://web.archive.org/web/20020112013811/http://www.gouroumarco.com/html/fra04.html

    Et tant qu’à faire, faisons d’une pierre 2 coups et retirons aussi la loi qui interdit les pubs pour enfants de moins de 13 ans qui serait un sujet intéressant pour un prochain billet. http://www.quebecoislibre.org/05/050515-4.htm

    J'aime

  3. Permettez moi de douter de vos propos. Bien que j’ai la certitude que cette loi de merde devrait être abolie, il n’y a aucune loi sur le web. J’ai une entreprise au Qc, je vend pratiquement tout hors Qc, mon sote est en anglais seulement et personne n’y peux rien. Si jamais un jour, un pauvre con de l’OLF essais de m’obliger à le traduire, en moins de 15 min, je transfert tout sur un serveur US et ils l’ont dans les dents! De plus j’achète presque tout sur le web sur des sites américain, jamais eu de problème. J’aimerais savoir quel est le site dont vous parlez. Les seules choses restreintes sont les émissions de télé régit par des droits d’auteurs, mais encore là facilement contournable avec des masque vpn qui cache votre ip et vous donne accès facilement aux contenue bloqué. Bonne chance!

    J'aime

    • Salut,

      Clairements vous n’avez pas lu l’article, car les sites sont bien écrit. Une fois que vous aurez lu l’article, vous pourrez aller faire le test, je l’ai fait moi même et effectivement, les sites mentionné bloque. Je me suis connecté par VPN au Étas-Unis par la suite et tous fonctionne normalement.

      J'aime

  4. Éric, je commande aussi des trucs sur le web, des USA, et tout va bien jusqu’à maintenant. Par contre, d’une part, j’ai vérifié moi-même les sites dont il est question dans mon billet, et ils me sont inaccessibles par voie normale, et d’autre part, les méthodes que vous semblez prêt à utiliser pour contourner cette situation, le cas échéant, ne sont pas à la portée de tous les utilisateurs du web; cela semble simple pour vous (et je vous encourage à le faire, remarquez bien!), mais pour moi, c’est du chinois!

    Tout cela pour dire que le problème, dans cette affaire, c’est l’OLF!

    J'aime

    • A mon avis c’est le fait que ces magasins en ligne ont pignon sur rue au Québec.a l exception de PotteryBarn et Williams Sonoma, par contre ils ont peut être un bureau d’affaires ou encore une affiliation avec un autre nom de commerce. Je ne suis pas un expert de la loi 101, mais j y vais avec leur logique. Il y as 2 ans j ai voulu commander un appareil électronique chez Bestbuy Canada (web) , mais ce bidule n était pas disponible pour les clients du Quebec, lorsque je « clickais » COMMANDER . Un avertissement ecrit en rouge apparaissait et disais qu’ils ne pouvaient EXPÉDIER au Québec. Je ne me souviens pas si ils en donnaient la raison mais j’ai conclus que ça devait être l’étiquettage. Je l ai commander ailleurs et effectivement les instructions étaient en Anglais et Espagnol. Suivant toujours une certaine logique. je penses que si BestBuy n’aurait pas eu de succursales au Québec , ils n’auraient pas été assujetties à la loi 101 et m’aurait expédier ce truc. Je termine en disant que je suis un fan de la langue française,, malheureusement je ne la manie pas avec toute sa richesse , je n’ai qu’un secondaire V et a ce temps là je préférais de loin les maths. J’ai commencai à aimer ma langue maternelle dans ma quarantaine . Si je devais conseiller le gouvernement, je leur dirait de trouver un moyen pédagogique qui rendrait l apprentissage de la langue, intéressante pour que nos jeunes puissent découvrir notre belle langue Française. Pour revenir au sujet de ce blog, je ne penses pas qu une loi puisse nous faire aimer une langue , nous la faire apprécier, surtout si elle m’empêche de choisir ce que je veut lors d un achat. Qui pénalise t il le fabricant? ou bien le québecois « français »?, le fabricant avait deja fait son choix. Combien y a t il ,dautres produits qu’ ils ne sont pas disponible.

      J'aime

  5. Comme information supplémentaire à l’OFQ, tous les jeux en lignes de espace-jeux (c’est le gouv . cela) sont en anglais. Faudrait que l’OFQ interdise ce lien aussi. Merci.
    En fait, il est où l’endroit pour faire une plainte. Quant à jouer aux fous , c’est un petit jeu qui se joue à deux.

    J'aime

  6. L’auteur de cet article aurait dû mentionner que la Loi 101 s’applique si les entreprises ont des adresses d’affaires au Québec leurs sites web se doivent d’être bilingue. Si l’entreprise n’a pas de point de service au Québec la Loi ne s’applique pas et peu continuer a offrir ses services en anglais seulement sur internet. Autrement, tous les Walmart de ce monde aurait des sites unilingue anglais. Que les anglos se le tiennent pour dit, si vous avez une place d’affaire au Québec la Loi 101 s’applique même a vos sites Web!!! Et c’est très bien comme ça…

    J'aime

  7. Le problème, Jean-François, avec cette façon de voir, c’est qu’une entreprise s’installera à Ottawa, mais pas à Gatineau, par exemple. Notons par exemple la chaîne de magasins Princess Auto, qui fait dans la quincaillerie, dans les fournitures agricoles, les pièces de remorques, etc.; ils ont une trentaine de magasins, répartis d’un océan à l’autre, mais aucun au Québec. J’achète d’eux, et je vais continuer de le faire.

    La loi 101 pour favoriser le français dans l’affichage en magasin, ou pour favoriser l’embauche de personnel francophone, je veux bien. Mais on pourrait nous foutre la paix sur le web, par contre. Parce que comme ça, ça fait un peu Corée du Nord, comme façon de faire!

    J'aime

    • La Corée du Nord, comme comparaison est boiteuse. A ce que je sache l’OLF n’a pas fermé et n’as pas encore mis le feu a ces commerces qui refusent de s’afficher en Français sur leurs sites Web. L’OLF n’as pas non plus emprisonné, pendu ou fusillé aucun Anglos pour leurs insensibilités au fait Français du Québec. L’OLF n’as pas non plus fermé aucun site web qui ne respectait pas la Loi 101. Ces entreprises ont fermées elles-même leurs site Web par leurs obstinations à ne pas respecté la loi. Traduire un site Web en Français ça ne coute pas les yeux de la tête, misère. Vouloir avoir accès à un marché de 7 millions de personnes au Québec dont 80% s’expriment en Français, sans faire l’effort de s’adresser à eux dans leurs langues est une marque de mépris envers l’ensemble de toutes la population du Québec. Et ceux qui ne le comprennent pas peuvent toujours aller magasiner à Ottawa et même y vivre!

      J'aime

  8. Ils y a aussi d’autres commerces au Canada qui n’ont pas de points de services au Québec et qui traduisent leurs sites Web en Français (par exemples: http://www.leevalley.com/fr/ ) et j’adore commander leurs marchandises et je vous recommande fortement de commander leurs catalogue en Anglais ou en Français comme bon vous semble!!!

    J'aime

  9. Ah ben colice çé çà qui m’est arrivé pour un de mes site de provision de mon hobby, à qui peut-on se plaindre marde

    J'aime

    • Il faut se plaindre à l’entreprise qui a une place d’affaire au Québec, c’est eux qui ont le plein contrôle sur cette situation!!!

      J'aime

  10. j’ai accès au site de potterybarn parce que mon entreprise a ses servers en Alberta mais sur le site c’est spécifier qu’il ne livre pas au Québec.

    Please select your desired shipping destination:

    Please select a country to ship to.
    Please select your preferred currency.
    AmericasAntigua & Barbuda Aruba Barbados Belize Bermuda Bolivia Brazil Canada* Cayman Islands Chile Colombia Costa Rica Dominica Dominican Republic Ecuador El Salvador French Guiana Grenada Guadeloupe Guatemala Honduras Jamaica Martinique Mexico Montserrat Nicaragua Panama Paraguay Peru Saint Kitts & Nevis Saint Lucia Trinidad & Tobago Turks & Caicos Islands United StatesEuropeAustria Belgium Bulgaria Cyprus Czech Republic Denmark Estonia Finland France Germany Gibraltar Greece Guernsey Hungary Iceland Ireland Italy Jersey Latvia Liechtenstein Lithuania Luxembourg Malta Monaco Netherlands Norway Poland Portugal Romania Russian Federation Réunion Slovakia Slovenia Spain Sweden Switzerland Turkey United Kingdom Asia / PacificBangladesh Brunei Darussalam Cambodia China Hong Kong India Indonesia Japan Korea, Republic Of Macao Maldives New Zealand Pakistan Singapore Sri Lanka Taiwan Thailand Middle EastIsrael Shipping to Australia? Shopping in Australia? Visit our Australia stores or shop now at potterybarn.com.au
    Please select your preferred currency: Australian Dollar Bahraini Dinar Balboa Barbados Dollar Belize Dollar Boliviano British Pound Bulgarian Lev Canadian Dollar Cayman Islands Dollar Chilean Peso Colombian Peso Cordoba Oro Costa Rican Colon Croatian Kuna Czech Koruna Danish Krone Dominican Peso Egyptian Pound Euro Guarani Hong Kong Dollar Hungarian Forint Indian Rupee Indonesian Rupiah Israeli Shekel Jamaican Dollar Japanese Yen Jordanian Dinar Korean Won Kuwaiti Dinar Lempira Lithuanian Litas Mexican Peso New Romanian Leu New Zealand Dollar Norwegian Krone Omani Rial Pakistan Rupee Peruvian Nuevo Sol Philippine Peso Polish Zloty Qatari Riyal Quetzal Riel Rufiyaa Russian Ruble Saudi Riyal Singapore Dollar South African Rand Sri Lanka Rupee Swedish Krona Swiss Franc Taiwan Dollar Taka Thai Baht Turkish Lira US Dollar United Arab Emirates Dirham Yuan Renminbi PLEASE NOTE: APO/FPO customers should proceed as U.S. customers. Some items are not eligible for international shipping. Please look for eligibility notifications on our product pages, or view our guidelines to see which items are ineligible. All international orders must have a ship-to destination outside of the United States. We cannot support customers with international billing addresses shipping to U.S. addresses. Free Shipping promotions cannot be applied to International Orders. You can view your complete order total, including shipping fees, custom tariffs and taxes, during checkout.
    *We are sorry that we are no longer able to ship to the Province of Quebec, Canada.

    province de marde

    J'aime

  11. Si t’as une place d’affaire au Québec, la loi 101 s’applique. La loi, c’es tla loi… si on n’en veut plus, élisons un gouvernement qui va l’abroder et n’en parlons plus. D’ici là, respectons cette loi… ainsi que toutes les autres lois qui s’appliquent à notre société.

    J'aime

  12. Si les grandes entreprises ont les moyens de faire de la sécurité, c’est loin d’être le cas de la plupart des TPE / PME, ou même avoir un admin réseau relève de doux rêve.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.