Autoroute 50: Accident mortel, un de plus

Hier, en fin de journée, un accident mortel – un autre – est survenu sur l’autoroute 50, à la hauteur du chemin de la Côte-Saint-Louis, à Mirabel. Une dame d’une trentaine d’années y a laissé sa vie, alors que deux autres personnes ont été sérieusement blessées lors de ce qui semble être une collision frontale.

Le secteur du chemin de la Côte-Saint-Louis semble être le théâtre de nombreux accidents, selon Maxime Landry, reporter à bord de l’hélicoptère TVA. En fait, il y a une légère courbe à cet endroit, et cette courbe joue bien des tours quand vient le temps de dépasser un autre véhicule. Évidemment, cette partie de l’A-50 a été construite en « super-2 », c’est à dire que les véhicules se rencontrent sur la même chaussée, et sont ainsi sujets, comme on le constate régulièrement, à se retrouver sur la voie en sens inverse. On a beau y avoir construit des croisements étagés, et des bretelles d’entrée et de sortie comme sur une autoroute conventionnelle, il n’en demeure pas moins qu’une super-2 n’est pas plus sécuritaire qu’une route traditionnelle à deux voies.

Mais la ministre des Transports, Julie Boulet, malgré qu’elle semble être de retour de sa pause dans le Sud depuis quelques jours, ne parlera pas de cet événement. Elle se refermera sur son silence habituel, mais elle sait trop bien que la construction d’autoroutes de type super-2 n’améliorera pas le bilan routier québécois. Si certaines super-2 ne supportent que très peu de circulation, à un point tel qu’il ne vaut pas la peine de les doubler pour l’instant, d’autres sont trop dangereuses pour attendre encore que de nouvelles victimes s’accumulent. Les plus vieux se souviennent de l’A-40, entre Saint-Cuthbert et Trois-Rivières (Pointe-du-Lac), entre 1976 et 1981, ainsi que de l’A-55, entre Drummondville et Sherbrooke, qui ne fut entièrement doublée qu’en 2006. Depuis le milieu des années 1990, c’est au tour de l’A-50, entre Lachute et Mirabel, d’être désignée comme étant l’autoroute de la mort, et il semble que pour les prochaines années, les nouvelles sections de l’A-50, entre Gatineau (Masson) et Brownsburg-Chatham, au fur et à mesure de leurs ouvertures successives, ajouteront 90 kilomètres de danger mortel au réseau routier québécois.

Mais il ne faut pas s’en faire avec une telle situation. Tous les représentants du gouvernement qui ont pris la parole l’ont dit, lors de l’effondrement du viaduc du boulevard de la Concorde, à Laval, le 30 septembre 2006; les mots du ministre des transports de l’époque, Michel Després, furent les suivants: « Lorsqu’il est question de sécurité, les budgets, ça n’existe pas ». Aujourd’hui, on voit ce que cela veut dire; quand les « cravatés » (ingénierie, études en tous genres, sans oublier les « cadeaux » pour les amis, etc.) passent dans les budgets, il n’en reste plus, de budget!

Publicités

45 réactions sur “Autoroute 50: Accident mortel, un de plus

  1. et bien moi j ai perdu mon père sur cette route et la une amie , mère de 5 enfants merveilleux, que font ils ? ils attendent quoi une vie n a pas de prix , ils ont pensé aux enfants de cette femme qui a 41 ans et 5 enfants et a mon pere que j ai perdu cette route moi je ne l aime pas et je ne la prend pas non plus. paix a Line Joly et Gilles Brun et à toutes les autres victimes …ca m attriste beaucoup

    martine B

    J'aime

  2. Je sympathise avec toi, Martine.

    Tu es drôlement bien placée pour savoir que cette autoroute est un désastre, tant au niveau de sa conception (deux voies sur une seule chaussée, plus deux passages à niveau; pour une autoroute, il faut le faire!) que de son utilisation (trop de circulation pour deux voies). Le gouvernement dit qu’il doit attendre d’avoir les budgets pour doubler une autoroute, parce que ça coûte très cher, mais l’attente coûte encore plus cher, puisque l’inflation dans le domaine de la construction fait en sorte que le coût d’un projet double environ à tous les 5 ans. Bien sûr, si l’on mettait un micro sous le nez de la ministre, elle bafouillerait probablement un beau petit message de condoléances pour les victimes d’accidents et leurs familles.

    Sauf que pour faire bouger le MTQ, ça prend un coup d’éclat, comme le viaduc de la Concorde, qui s’est écroulé sur la tête des gens, à Laval, ou encore l’accident de la Côte des Éboulements, au bas de laquelle un autobus s’est écrasé, faisant 44 morts, il y a une dizaine d’années. On a refait la côte à grands frais, et malgré les morts de l’accident, des environnementalistes se sont plaint que l’on allait défaire la beauté du paysage.

    C’est vachement triste de perdre un proche dans un accident de voiture, mais deux, dans deux accidents différents, sur la même route, oufff! Quand un deuxième événement de ce genre survient, il ramène définitivement le premier à la mémoire, c’est évident. Je te souhaite beaucoup de courage, Martine.

    J'aime

  3. Bonjour !

    Je crois que le Gouvernement du Québec applique la sécurité quand ça n’a pas de prix quand ça fait son affaire. À part de ça il ne le fait pas du tout.

    Et ce gouvernement n’a sûrement pas appris sa leçon lors de l’effondrement du viaduc de La Concorde à ce que je vois.

    Pourquoi le gouvernement s’entête de construire des «autoroutes» à une voie ? Ça devrait même pas exister. Il n’y a rien qu’au Québec que l’on voit ça.

    Qu’il n’y a pas ou assez de circulation automobile quand le Gouvernement décide de construire une autoroute,ça doit être supposer être à deux chaussées séparés par un terre plein ou une bordure de ciment et sans exception.

    Et l’autoroute 50 où l’accident à eu lieu à Mirabel elle doit être revue et corrigée et d’ajouter une deuxième chaussée ainsi que des sorties et entrées avec viaducs et construires deux viaducs qui remplacerai les deux passages à niveau existant sur ce tronçon «autoroutier».

    C’est pareil pour le passage à niveau du CN sur l’autoroute 20 à St-Hyacinthe à la hauteur de l’Auberge des Seigneurs.

    Au Revoir !

    Sylvain

    J'aime

  4. Je suis d’accord avec vous à 110%, mon cher Sylvain.

    Au fil des années, et des contraintes budgétaires, les gouvernements, toujours plus gourmands en fonds publics, ont dû couper dans les constructions de nouvelles routes afin de satisfaire leur appétit gargantuesque. Aussi, quand une communauté demande une autoroute depuis longtemps, le gouvernement tente de sauver la chèvre et le chou en construisant des « super-2 », comme on les appelle dans le jargon routier, là où le taux de circulation – taux qui a aussi augmenté au fil des ans – ne justifiait pas vraiment la construction d’une autoroute conventionnelle. Sauf qu’avec le temps, et les délais imposés par le gouvernement, au moment où celui-ci se décide d’aller de l’avant avec une super-2, la circulation est devenue trop dense, et nécessiterait une vraie autoroute.

    Dans les années 1970, l’A-40 fut prolongée entre Saint-Cuthbert, où elle se terminait à l’échangeur de la route 138, et Trois-Rivières (Pointe-du-Lac), à un autre croisement avec la même route, avec une super-2, dans un premier temps, mais sans aucun viaduc, et des intersections à niveau. L’A-40, à l’époque, fut rapidement complétée en autoroute conventionnelle, et ce surtout dû au nombre élevé d’accidents mortels. Quant à l’ouverture de la dernière partie de l’A-40, entre Trois-Rivières (Sainte-Marthe-du-Cap) et Donnacona, près de Québec, elle fut faite directement sous la forme d’une autoroute conventionnelle, au milieu des années 1980. Quelques super-2 de ce genre (sans viaducs, intersections à niveau) existent encore; dans la région des Bois-Francs, il y a un tronçon de l’A-30, entre l’A-55 et la rivière Gentilly, qui longe le parc industriel et portuaire de Bécancour. Il y a aussi l’A-55 elle-même, entre l’échangeur de l’A-30 et la route 226, à Saint-Célestin, et l’A-955, entre l’A-20 et l’ancienne route 122, à Saint-Albert.

    À la décharge du MTQ, il faut mentionner que la voie ferrée de l’A-20, à Saint-Hyacinthe, n’est qu’une desserte locale, qui ne figure pas sur toutes les cartes, et qui est très peu utilisée, contrairement aux deux passages à niveau de l’A-50, qui eux, figurent sur les cartes tous les deux. Je vous accorde par contre que ça fait bizarre à voir sur une autoroute comme la 20.

    L’un des deux passages à niveau de l’A-50, celui situé le plus près de Lachute, est celui de la voie principale de la compagnie de chemin de fer Québec-Gatineau. Cette voie ferrée croisera à nouveau l’A-50 à la hauteur de Brownsburg-Chatham, un peu à l’ouest de la montée Labranche, sur le tronçon qui devrait ouvrir en 2008, mais cette fois, un viaduc sera construit au-dessus de celle-ci. Ce passage ést-il plus dangereux que celui situé à l’est de Lachute? Pourtant, c’est le même chemin de fer, et la même autoroute! Encore une question de budget, je présume. L’autre passage à niveau appartient aussi à la même compagnie, et est une desserte pour les usines de Saint-Jérôme.

    Par contre, il est intéressant de remarquer qu’aucune autoroute en super-2 n’est ouverte dans la grande région de Montréal. Le réseau supérieur montréalais est en retard d’environ 25 ans dans sa construction, et le gouvernement libéral actuel tente de reprendre un peu de temps perdu avec ses chantiers en partenariat publis-privé (PPP) que sont l’A-25, à Montréal et Laval, ainsi que l’A-30, sur le rive-sud.

    J'aime

  5. Bonsoir !

    C’est vrai qu’il restent encore des «autoroutes» à deux voies. L’Autoroute 55 après l’échangeur de l’autoroute 30 au Centre du Québec jusqu’à St-Célestin est encore à deux voies et maintenant depuis 2006 cette «autoroute» va jusqu’à l’autoroute 20 et 955 à Ste-Eulalie qui est toujours à deux voies en passant.

    Et évidemment que la 30 qui relie la 55 à Bécancour est encore à deux voies à contresens. C’est îdiot de laisser des supposées «autoroutes» à deux voies plutôt qu’à quatres voies. Au Bas St-Laurent à Rimouski l’autoroute 20 est à deux voies mais les sorties et viaducs sont faits.

    Et dès ce printemps cette autoroute 20 va aller jusqu’à Mont-Joli.

    Il reste Cacouna-Trois-Pistoles qu’ils vont prolonger sous peu encore à deux voies. Et il va rester le futur lien Trois-Pistoles-Rimouski à terminer et qui n’est pas encore en projet ni en construction.

    Et que dire que de St-Anne-de-Bellevue à la jonction de l’autoroute 540 à Vaudreuil-Dorion la 20 n’est seulement qu’un boulevard sauf un viaduc dont elle passe au-dessus du Boul Cardinal-Léger. Un autre non-sens à mon avis.

    Au Revoir !

    Sylvain

    J'aime

  6. Yes, the road may be dangerous, but as a regular commuter between St. Colomban and Lachute on this road, I also see a lot of « speed freaks » that overtake on the inside and pass on curves where they are blind to on coming traffic. Surely the accidents are the direct result of poor choices and excessive speed.

    J'aime

  7. You’re absolutely right on that point, Daphne. But I’m sure you agree with me that it’s almost impossible to stop all those speed freaks with a law, or with the SQ on site regularly, that are efficient measures on the moment but, on the long run, are not better than a magic thought. So the next step to make the A-50 safer for all is to twin it. For sure, that will be expensive, but once done, all drivers will go in the same direction on two different roadways, avoiding – at least – face-to-face collisions. Another point; the speed enforcing would be easier for the SQ on a twinned highway, because the policemen may check the traffic from the median U-turn lanes, an impossible thing to do with the actual single-raodway A-50.

    The super-2 concept was developed in the 1970s, by the government, to make safe roads in areas where there’s almost nobody on the road. But if it was the case then, it’s definitely not on actual super-2s in Quebec now, and especially on the A-50. This one will probably become even more dangerous when the new sections will open (at least one every year until 2010), putting more traffic – and probably more speed freaks – on the road.

    J'aime

  8. bonjour,

    Je suis celui qui conduisait un véhicule de l’accident du 21 janvier.j’ai perdu ma lyne lors de cet et je n’ai aucun souvenir d’une semaine avant l’accident et de 3 semaines apres.Je me compte chanceux de ne rien me rappeler.Je suis revenu a moi 3 semaines apres a L’hopital Sacré-coeur,je ne savait pas pourquoi j’étais la et je peut vous dire que ca ete tres dure de tout savoir apres mon coma.Ca fait plus de 2 mois et demi de cet et je suis depuis 2 semaines dans un hopital de réadaptation maintenant pour encore au moin 2 mois.Tout ce que je peux vous dire,c’est que le plus dure ne soit pas le fait que je ne puisse pas encore marcher et me servir d’un bras,c’est tout ce que j’ai dans la tete depuis cet et la mort de Lyne.La derniere chose que je vais dire,c’est que je n’ai jamais aimé la 50 et c’est pire encore aujourd’hui.

    Au revoir

    J'aime

  9. Bonjour, monsieur Lafleur.

    J’avoue que je me sens toujours un peu démuni devant ce genre de situation. Je voudrais écrire des paroles d’encouragement, mais je ne sais jamais si celles-ci seront vraiment positives, ou encore aviveront-elles davantage la douleur. Mais j’ose à peine imaginer à quel point cela doit être atrocement difficile de vivre de tels moments, à quel point un accident, comme on en voit régulièrement, aux nouvelles, peut bousculer toute une vie, et y laisser des traces ineffaçables.

    Il me venait une idée, en lisant votre commentaire, mais je ne sais pas si vous seriez d’accord avec une telle initiative. Je me disais que le jour où la ministre des transports, madame Julie Boulet, allait faire une sortie publique, comme une conférence de presse, par exemple, j’aimerais bien voir sa réaction si une personne, comme vous, qui avez vécu – et vivez encore à tous les jours – les conséquences d’un accident dramatique, allait lui poser une question du genre « Compte tenu du nombre de décès survenus sur l’autoroute 50 ces dernières années, et je suis très bien placé pour vous en parler, à quel moment comptez-vous faire le nécessaire pour en faire une véritable autoroute sécuritaire? »

    Évidemment, je ne vous demande pas de le faire, ni même d’y penser. Vous avez des choses beaucoup plus importantes à vous soucier que la ministre des transports, pour l’instant. Mais j’imagine madame Boulet, devant les caméras, qui regarde le plancher, et qui rougit du visage, parce qu’à partir de ce moment-là, elle aura, gravée dans son subconscient pour le reste de sa vie, un visage, une voix, et un regard, qui lui poseront la question, sans cesse.

    Mais pour l’instant, vous devez penser à vous, monsieur Lafleur, et à votre réadaptation. Le peu que je puis faire, et c’est la moindre des choses, c’est de vous souhaiter beaucoup de force, de patience, et de courage, afin de revenir à une vie active le plus rapidement, et le plus complètement possible, et je suis certain que d’où elle est maintenant, c’est sûrement ce que Lyne désire le plus au monde.

    J'aime

  10. Bonjour Richard,

    Je rajoute un commentaire ici un peu tardivement, et je suis d’ailleurs sous le choc d’avoir lu celui de M. Lafleur…. Je ne peux que vous souhaiter promt rétablissement et surtout bon courage pour la perte de cette être chère à vous…

    En ce qui concerne la 50 et les autoroutes super 2 en général, il est force d’avouer que le danger est présent: on rencontre et l’accès est limité (on presque comme la 50), donc ça roule vite. Dans le cas de la 50, je ne connais pas les statistiques d’utilisation mais déjà en avance je crois que le MTQ est une fois de plus stupide et sans vision future en la terminant en super 2. On parle d’une autoroute principale entre Gatineau et Montréal, pas entre Chibougameau et Saguanay allo!!! Pourquoi ne pas la faire en 4 voies séparé tout de suite, oui ça couterait plus cher mais pas mal moins que de la faire dans 5 ans ou 10 ans (ce qui va probablement arriver).

    Cependant, je dois aussi me faire avocat du diable et défendre l’utilisation des autoroutes super 2, qui peuvent être des alternatives intéressantes à des routes à accès non limité entre des communautés à faible population. Malgré qu’elles sont là aussi critiquées (plus particulièrement l’autoroute 11 et 8 depuis l’accident tragique de Bathurst l’hiver dernier) elles « font la job » au Nouveau Brunswick selon moi, en reliant le Nord de la province au sud. Oui c’est plus dangereux mais je ne crois pas que le faible niveau de population du nord du N-B justifie une route à 4 voies. Plusieurs travaux sont en cours sur les routes 8, 11 et 17 pour sécuriser et contourner certaines villes (en autre Tracadie Sheila ou le « by pass » fera 7 km)

    Parlant du N-B l’autoroute transcanadienne 2 à 4 voies accès limité est complète entre le Québec et la Nouvelle Écosse. Un vrai petit bijou: construite et conçue sur près de 300 km en PPP et entretenue entre le Québec et Moncton entièrement par le privé, ça roule vraiment superbement bien. L’autoroute a été conçu pour 150 km/h et ça parait! L’autroute 1 entre Moncton et la frontière américaine à St-Stephen est en court de parachèvement (déjà complète entre Moncton et passé St-John) et sera complètement à 4 voies d’ici 2010 ou 2011, prête à recevoir l’hypothétique lien routier Sherbrooke – N-B via le Maine.

    J'aime

  11. Bonjour, Éric.

    Je voudrais joindre mes meilleurs souhaits de prompt rétablissement aux tiens, en ce qui a trait à monsieur Lafleur. S’il lit ceci, j’aimerais qu’il sache que je suis aussi de tout coeur avec lui dans son cheminement vers un retour à une vie normale, et qu’il peut écrire ici autant qu’il le voudra, entre autres pour nous donner de ses nouvelles.

    S’il est vrai qu’une super-2 peut rendre de bons services, c’est dans la condition que le nombre de véhicules qui l’empruntent ne dépasse pas un certain nombre. Et c’est là que le bât blesse, au Québec. J’ai l’impression que l’on a fait augmenter les niveaux d’utilisation des divers types de routes, un peu à l’image des délais en justice, par exemple, qui se sont allongés, faute de moyens de procéder plus rapidement. Je n’ai que le mot « institutionnalisé » en tête, mais je ne suis pas certain que c’est ce mot que l’on utilisait pour décrire cette situation.

    Bref, je sens que le MTQ a étiré l’élastique au maximum, et que si certaines super-2 suffisent toujours à la tâche, comme l’A-955, entre l’A-20 et Saint-Albert-de-Warwick, d’autres peinent à supporter leur afflux de circulation quotidien. Et dans cette situation, il s’agit qu’un seul automobiliste roule un tant-soit-peu plus lentement que la moyenne – peu importe la raison – pour que plusieurs autres s’impatientent, et que certains d’entre-eux tentent des manoeuvres carrément dangereuses. C’est déjà le cas sur l’A-50, entre Lachute et Mirabel, et c’est cela qui explique, à tout le moins en partie, les nombreux accidents mortels qui y surviennent.

    Par contre, mon cher Éric, je crois que vous avez trouvé le mot juste pour décrire ce lien entre Sherbrooke et St. Stephen, au Nouveau-Brunswick; hypothétique.

    J’ai fait un calcul rapide de la distance entre ces deux villes, à l’aide du logiciel Google Maps. Sur les 469 km de distance, sur les routes actuelles (dont le seul bout d’autoroute est l’Interstate 95, entre Newport et Bangor), seulement 95 km sont en territoire canadien. Et si les USA n’y trouvent pas un intérêt vraiment particulier, ils ne mettront pas le fric nécessaire pour passer une autoroute à travers les Appalaches. Mettons qu’ils ont d’autres priorités, pour l’instant.

    De plus, si l’on se fie à la plupart des autoroutes qui traversent la frontière du Québec, les tronçons québécois sont toujours les derniers à être complétés; pensons à l’A-85, qui ne sera probablement pas terminée avant une bonne dizaine d’années, entre l’A-20 et le Nouveau-Brunswick (là où la Transcanadienne est déjà complétée depuis l’an dernier), à l’A-35, dont le tronçon entre Saint-Jean-sur-Richelieu et la frontière du Vermont représente le chaînon manquant d’un lien autoroutier de 500 km entre Montréal et Boston, ou encore à l’A-20 elle-même, dont la traversée du centre-ville de Dorion, et de la majorité des intersections de l’île Perrôt, se fait toujours sous des feux de circulation.

    J'aime

  12. re-salut richard,

    présentement comme tu peux le voir,je te lis encore quand je peux.tout ce que je peux dire,c’est que je commmence a aller mieux depuis l’accident,je viens de sortir de l’hopital mais j’ai encore beaucoup de travaille a faire,pour mes blessures physique et mental,mais j’ai des bonnes personnes qui m’aide(mieux que les hopitaux,(aux endroits où je suis)).Mon accident est en arriere depuis le 21 janvier,mais je peux dire que beaucoup de travaille a ete fait,mais une grosse autre part reste a faire et est encore tres fragile.Mais je vais vers l’avant et je crois que c’est tres important.

    un gros salut LOUIS

    J'aime

  13. salut j’aimerais savoir le nom de la femme qui c’est fait frapper a st-colomban dans nuit a samedi et dimanche le 20 juillet 2008 merci

    J'aime

  14. Salut a vous .

    je suis Line la belle-mere des 2 plus vieux enfants de Lynn Jessica 21 ans et Yan 18 ans. Tu sais l’auroute a fait des blessés ,des morts mais a t’on pensez aux enfants qu’y reste en vie orphelin de pere ou de mere ou les deux parfois.Cette autoroute qu’on appelle par chez nous l’auroute de la mort commence a avoir plusieurs croix. Combien en faudra t il encore avant de voir a l’améliorer???

    J'aime

  15. Salut richard3,
    La MTQ n’en fait qu’à sa tête.Les autoroutes ne sont pas sensé être sécuritiaire? En plus, la future A-50 (si je puis l’appeler comme cela) sera une super-2.
    Pourquoi? Un doublement d’autoroute coutent combien de vies?(désolé si cette phrase est macabre mais il faut se dire les vrais choses)Les prix en construction ne cessent d’augmenter!
    Vraiment, le MTQ ne fait pas totalement sa job.

    J'aime

  16. Madame Renaud, je suis on ne peut plus en accord avec vous.

    C’est triste à dire, comme ça, mais pour le MTQ, les décès qui surviennent lors d’accidents routiers ne sont que des statistiques, qui sont comparées de temps à autres. Les indemnisations sont référées à la SAAQ, qui se contente de balancer un chèque dans la boîte aux lettres, et à contester dès qu’il y a quelque chose qui ressemble à une irrégularité au dossier, dans le cas des personnes blessées.

    Le gouvernement fait ce que l’on appelle de la « gestion de risques »; quand Jean Charest a pris le pouvoir, en 2003, il avait fait sa campagne en disant que sa « première priorité », c’était la santé. Il a négligé tout le reste, dont les routes, qui étaient déjà négligées depuis fort longtemps. Il a gagé sur la santé, et ce jusqu’au moment où le viaduc de la Concorde s’est effondré, à Laval, faisant 5 morts, et 6 blessés. Depuis ce moment, le gouvernement n’en a que pour les routes, avec 2,7 milliards$ cette année, et 12 G$ en 4 ans. Mais toujours pas de deuxième chaussée pour l’A-50.

    À chaque fois que je passe sur cette autoroute maudite, je remarque une croix de plus. Et là, je ne peux qu’être en accord avec vous, encore une fois. Puis je m’inquiète, parce que je sais que deux tronçons supplémentaires (de Lachute à Grenville-sur-la-Rouge, et de l’Ange-Gardien à Thurso, en Outaouais) seront ouverts, dès cet automne, et toujours en super-2 (deux voies, sur une seule chaussée).

    On parle de faire une bande rugueuse, sur la ligne jaune, au centre de la chaussée, sur les 43 kilomètres du tronçon entre Mirabel et Grenville-sur-la-Rouge, y compris sur la nouvelle partie, qui ouvrira cet automne, pour tenter de réduire le nombre d’accidents face-à-face, et espère-t-on, le nombre de décès. Semble-t-il que ça fonctionne, ailleurs. Le MTQ dit qu’il va « étudier » le concept, au cours des prochaines années. Autrement dit, cette initiative est un projet-pilote. S’ils savent que ça fonctionne ailleurs, qu’est-ce qu’ils croient découvrir de nouveau, ici?

    À mes yeux, le concept de bande rugueuse, sur la ligne médiane, n’est qu’une solution de rechange, avancée par le MTQ pour tenter de rassurer les gens, et ne sera jamais aussi sécuritaire qu’une deuxième chaussée. J’entends continuer à surveiller les faits et gestes du MTQ, afin qu’ils se décident à aller de l’avant, et à faire ce qui doit être fait. Il faut une deuxième chaussée sur l’A-50, afin qu’elle perde son surnom d’autoroute de la mort.

    J'aime

  17. Le pere de mon fils est deceder dans l anuit de vendredi a samdi sur la 50,entre cote st louis et ch,.des sources.c terrible.c une tragedie /mon fils de 9 ans na plus son pere.nous sommes en deuil,et moi sa mere doit etre forte pour reconforter mon gars.A Joel Desnoyers ki a laisser derriere ce ki avait de plus precieux..son Kamil-Antoine,notre enfant bien-aimer..criss de route sale..c pas une autoroute ca..c le chemin de la mort.

    J'aime

  18. Je sympathise avec vous, Brigitte. C’est toujours triste, pour un enfant, de perdre son père.

    J’ai trouvé ceci, dans l’hebdomadaire Le Nord, qui parle de l’accident. On parle d’alcool et de vitesse, là-dedans. Qu’en est-il, au juste? En savez-vous un peu plus, sur l’accident comme tel? Avez-vous le goût d’en parler?

    J'aime

  19. jmen doutais mais jlavais pa lu.jsus tellement encriss ..ca speut pas.grand esti de niaiseu!e2k..jdois etre forte pis chill avec mon gars mais…sti ke jaurais le gout dy peter ca din dents a son pere…..jpeux pas croire ki sest planter dmeme.ya du etre en train de srouler un joint tata.too bad for my son.c clair ke jreleve le defi mais ..jpense pas de le pardonner…dsl..jpense pas ke ce soit la place pour ventiler..E2K..MERCI POUR LINFO.merci.

    J'aime

  20. Vous savez, Brigitte, on dit souvent que le temps arrange les choses.

    Sur le coup, vous ne croyez pas pardonner à Joël (de la façon dont vous en parlez, il semblait déjà être votre ex, je me trompe?), parce que bon, l’article disait qu’il semble que l’alcool et la vitesse y soient pour quelque chose, mais ce n’était pas une certitude. Alors ne sautons pas aux conclusions trop vite. Par contre, si cela s’avère vrai, vous serez mieux préparée pour avoir une bonne conversation avec votre fils. Parce qu’un jour ou l’autre, dans quelques semaines, ou quelques mois, et surtout si la communication entre lui et vous est bonne, il voudra parler de l’accident de son père. Vous pourrez alors lui parler du fait que si les substances, comme l’alcool, et la drogue, permettent d’oublier momentanément des problèmes, de se calmer lors de grands stress, ou de se donner le courage qui manque, à certains moments de la vie, ou du moins en donnent l’illusion, ces mêmes substances ne nous rendent définitivement pas invincible. Je crois que ce sont des choses qu’il peut comprendre, même s’il n’a que 9 ans. Pour peu qu’on leur donnent le temps de bien saisir les choses, les enfants ont une énorme capacité de compréhension, et retiennent les bonnes leçons, souvent pour toute la vie.

    De toute façon, il s’agit de choses qui dépassent parfois nos capacités, comme être humain et comme parent, et quand vient le temps de ventiler, comme vous dites, on peut avoir droit à de l’aide extérieure. Une fois la poussière retombée (ça fait environ 10 jours; ça pourrait être le temps), vous pouvez aller à votre CLSC, et vous informer au sujet du soutien psychologique disponible, dans une situation comme celle que vous traversez, vous et votre fils. Je ne pourrais pas l’affirmer, mais si jamais il existe une forme d’aide qui soit gratuite, ce serait fou de s’en priver. Et même si ce n’est pas gratuit, il faut bien voir si le coût est vraiment un gros problème; après tout, une vie saine, ça n’a pas de prix, non? Pour ma part, j’ai traversé d’autres types de problèmes personnels, et je suis allé suivre une session intensive, dans un centre de ressourcement, et cela m’a fait le plus grand bien. Évidemment, ce n’est pas gratuit, mais ça permet de remettre les choses à leur place, quand arrive des situations comme celle que vous traversez. Il y a des sessions pour adultes (du jeudi soir au mardi après-midi), et des sessions d’ados, du vendredi soir au dimanche après-midi. Je vous donne les coordonnées du centre. Ça s’appelle le Centre de ressourcement Attitude, et vous pouvez les rejoindre au 450-240-0404, du lundi au vendredi, de 8h00 à 17h00. Le personnel du centre pourra répondre à toutes vos questions.

    Je vous souhaite énormément de courage, Brigitte, à vous ainsi qu’à votre fils.

    J'aime

  21. Je te remercie Richard.Sincerement je trouve que tu es un etre exceptionnel dans ta facon de texprimer,tu maides.Je te souhaite une tres bonne journee,et tes conseils me serviront.Le temps etant notre meilleur allie,je nai qua profiter de celui-ci.Bon ete,sois prudent.merci encore.xxBrigitte.

    J'aime

  22. L’autoroute 50 était necessaire compte tenu de l’achalandage. Par contre il n’y a pas assez de traffic pour faire une route à 2 chaussées séparées.
    Le coût moyen par kilomètre des derniers 90km fait en buckingham et Lachute est d’environ 6M/km. faire l’autoroute 50 en deux chaussé séparé couterais pres de 900 millions supplémentaire. Alors qu’au moins la moitié des accidents de L’autoroute 50 sont causé par la vitesse et l’alcool. Je pense qu’il en couterais trop cher au peuple québecois pour le bénifice qu’on en retirerais. Si la 50 était payante il en couterais pres de 600 $ par année pour des usager régulier. Si vous voulez une autoroute à 2 chaussées séparées. Payé vous la, vous même. Moi je ne veux pas m’endetter pour ca!

    J'aime

  23. Mon cher Jean-Phil, je ne vous comprends que trop bien de ne pas vouloir vous endetter pour une autoroute dont vous ne voyez pas l’utilité; moi-même, quand je regarde mon talon de paye, je ne vois pas, moi non plus, l’utilité de payer autant d’impôts, que ce soit pour le réseau routier en décrépitude avancée sur lequel je roule tous les jours, puisque j’ai comme métier d’approvisionner les magasins en aliments que vous achetez sûrement, vous aussi, puisque tout le monde doit s’alimenter, que ce soit pour des écoles dont la majorité des élèves qui en sortent ne savent à peu près pas écrire, que ceux-ci soient décrocheurs au secondaire ou diplômés d’université, ou encore pour voir autant de gens crever sur des listes d’attente, faute de soins adéquats en temps raisonnable.

    Moi non plus, je ne voulais pas m’endetter pour des garderies à 7$, pour des congés parentaux, pour des fonctionnaires « mis en disponibilité », ou encore pour des fiascos subventionnés comme celui de la Gaspésia, qui a lui seul a coûté environ la moitié de la seconde chaussée de l’A-50. Mais puisque l’on ne m’a pas demandé mon avis avant de procéder, alors moi aussi, je me suis endetté pour ça, et ce bien malgré moi! D’un autre côté, je veux bien croire que la moitié des accidents, sur l’autoroute 50, comme partout ailleurs, en fait, sont causés par la vitesse et l’alcool. Par contre, je vous invite à aller en discuter de vive voix avec Martine Brun, qui signe le premier commentaire sur ce billet, et qui a perdu son père sur l’A-50, ou encore avec Louis-Philippe Lafleur, auteur du 8e commentaire, qui conduisait sa voiture, quand un autre automobiliste est entré en collision avec lui, tuant son épouse sur le coup, sans compter les blessures très sérieuses que monsieur Lafleur a lui-même subies. Vous pourrez en profiter pour leur parler du bénéfice qu’il ne retireront pas, compte tenu que l’A-50 à deux chaussées coûterait beaucoup trop cher pour vos moyens. Je dis « pour vos moyens » car de la façon dont vous parlez du peuple québécois, je m’en sens exclu.

    Pour revenir brièvement sur la question des coûts d’un projet comme celui de l’A-50, je vous dirais que l’on économise rien en retardant la construction d’une partie du projet, la deuxième chaussée, dans le présent cas. Au contraire. Les coûts de construction augmentent beaucoup plus vite que l’inflation, ce qui fait qu’en bout de ligne, aucune économie ne sera réalisée, que ce soit pour le gouvernement ou pour les utilisateurs du réseau routier. D’ailleurs, s’il fallait se limiter à l’analyse coût/bénéfice, pour justifier les dépenses gouvernementales, énormément de programmes disparaîtraient, à commencer par la grande majorité des programmes sociaux, dont l’aide sociale elle-même. Comme quoi c’est toujours facile de dire « si vous voulez cette chose, payez-vous la vous-même », dès le moment où cette chose ne nous est pas nécessaire.

    Et on me reproche, à moi, d’être individualiste!

    J'aime

  24. Solution : Le faire en PPP avec du peage! Laisser la 148 comme voie gratuite.

    Quand meme je preferais envoyer les programmes sociaux a la poubelle…

    J'aime

  25. bonjour a tous,

    je suis celui qui a eu l’accident,je viens de commencer a marcher sans ma cane sur courte distance seulement,mais ça va de mieux en mieux…J’ai eu beaucoup d’aide d4e beaucoup de personnes et de la famille aussi,(très important).je recommences tranquillement a reprendre une autre genre de vie(pour le mieux).je recommences a faire des nouveaux plans,pour sortir certaines choses de la tête et remplacer par d’autres pour ne pas que vivre dans le passé

    Bonjour a tout le monde
    Louis-Philippe Lafleur

    J'aime

  26. Bonsoir à tous,

    je suis tomber ici en fesant une recherche d’une autre nature, mais ayant utilisé la A-50 pour la première fois cette fin de semaine, vous avez piqué ma curiosité.

    Premièrement, je sympatise avec tout les gens qui ont vécu des drames sur cette route.

    Deuxièmement, il est vrai que ma surprise fût assez grande me voyant sur une autoroute (face à face)… Et, quand je pense que le ministère refuse d’augmenter la limite de vitesse sur les autoroute (dites normalle). mais qu’ils construisent des routes « face à face » avec pour limite à 100km/h?
    Selon moi, s’ils veulent vivre dans le « temporaire », et bien ils devraient baisser la limite à 90km/h (comme la plupart des routes de campagne). Au mieux, aux endroits dites interdits de dépassement, que l’on ajoute un rail central, et que l’on roule en queue-leu-leu.

    Sérieusement, peut importe ce que les gouvernements fassent, tant que les conducteurs québecois ne change pas leurs attitudes sur les routes, il y aura toujours des accidents mortels ou autres. Tout le monde est trop pressé, partent en retard, roulent en très haute-vitesse pour ratrapper leur retard, etc…
    La société d’aujourd’hui vit le (je m’enfoutisme au plus total). Il y a le pépé ou la mémé qui sont des fois dans la trentaine, qui reste dans la voie de gauche à 80km/h, et voyant celui ou celle qui arrive à 100 ou 110, se disent (tu vas attendre!), eux aussi sont souvent la cause d’accident. J’ai été jaune aussi, j’ai fait des choses sur les routes que l’on critiques aujourd’hui… mais dans le début des années 80, il y avait beaucoup moin d’usagés sur les routes. Mais tout ca en est pas une raison non plus. Samedi soir en revenant de Gatineau, sur la 50 avant d’arriver vers St-Jérôme, je roulais entre 100 et 105, et un auto-patroulle est arrivée dans mon rétroviseur à grande vitesse, ayant des voitures qui venaient en sens inverse et n’en revenant encore pas de la configuration, sans hésitez, j’ai tasser sur l’accottement en fesant chanter les pneus sur les vibreurs, pour le laisser passé, même ce dernier à appliquer légèrement les freins à ma hauteur, probablement ayant peur que je ne perde le contrôle….lol (mais ayant une bonne expérience en conduite automobile, il n’y avait pas de danger), ensuite il a remis ca à fond! Je l’ai perdu de vue en pas beaucoup de temps.

    Donc, tout ca pour dire, que peut importe la sorte de route, les 100, 90, 80, 70, 60 et même les 50km/h, les routes à 6, 4, 2 voies, et même les sens uniques en ville, ils y a tant de téméraires quelles sont toutes et, je dis bien toutes dangereuses. Je me suis déjà fait dépassé par la gauche sur ma rue dans un quartier résidentiel, en voulant entrer dans mon entrée à gauche avec clignotant en fonction… (vive les rétroviseurs)!

    Conclusion: Y a rien à faire, tant que les (la route m’appartient) seront en force, le bilan sera toujours très lourd! Oui une autoroute de ce genre n’est pas de ce qui a de mieux, mais si les gens se conduiraient de façon exemplaire, la 50 et autre route du Québec, n’auraient pas de surnoms!

    J'aime

  27. Sylvain L,
    ce que tu viens de dire ici, je suis d’accord avec à 110%. Il y a cependant, TROP de personnes qui se croient encore dans le système impérial je crois. Je conduis depuis un bonne année vraiment, et pas besoin d’être sur la 50 pour voir le phénomène. juste sur la 20 à l’entrée du Tunnel lafontaine en direction de Montréal, la vitesse descend à 70 km/h, et reste 70 sur toute la longueur du tronçon 20/25. Mias pour prouver mon point, ils y en a qu’ils pense que 70, ca veut dire 70 MPH, soit autour de 110-115 km/h. Comme tel, je dois me mettre dans la voie de gauche pour sortir de l’autre côté du tunnel (Souligny, nouveau tronçon de la 720)et sans être papi ou jaune, je RALENTIS à 80 max dans la voie de gauche, par souci du respect de la limite, et leur règle non-Écrite de la tolérance à 10 au dessus. au pire je vous expliquerai pourquoi ils le tolèrent plus tard. mais quand moi je m’apprête à rentrer dans le tunnel, que les lignes sont CONTINUES, que je me fais flasher les hautes dans mon derrière, pis que je me fais QUAND-MÊME dépasser… je comprends ton point.

    Une autoroute urbaine la vitesse est limitée à 70 km/h. Montréal et Québec on ca dans les limites de la ville. Mais quand les chauffeurs de bombes trop chères et trop puissante pour nos routes voient un panneau rouge et bleu, ils doivent mettre la pédale dans le tapis.

    augmenter la vitesse comme en Alberta, Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick, ca ne fait mettre de l’huile sur le feu. ces gens là vont tout le temps vouloir aller plus vite.

    je serais d’accord pour que le gouvernement interdisent ou mettent un surtaxe exonérantes aux véhicules modifiés et ou de de grand luxe, pour inciter le monde à respecter les limites de vitesse. y’a pas juste des motos qui roulent à 200 km/h. des civic montées, des ferrari, lamborghini et cie, ca ne vas pas sur nos routes. j’imposerai comme une surtaxe de 200% sur l’immatriculation et l’assurance de tous véhicule du genre ou ayant subi des modifications.

    Les chars montés, ca roule à St-Eustache ou Sanair ou Napierville sur les circuits, C’est TOUTTE!

    J'aime

  28. On a deja beaucoup de surtaxes sur les voitures de luxe et de performance…

    Je pensais que c’est plus important de revoir une limite de vitesse quand les gens ne le respectent pas. Le monde ne voient pas une pancarte de 70 et se disent qu’ils vont faire 120 – la verite c’est que le troncon de route est confortable et convenable a cette vitesse. Mieux de changer la limite pour reflechir le comportement de la majorite de conducteurs.

    Je dois avouer qu’en general les autoroutes urbaines quebecoises sont d’une conception pietre… mais 70 c’est quand meme tres lente.

    J'aime

  29. @ Sylvain L:

    Vous soulevez un point intéressant, ici, quand vous dites: « (…)mais dans le début des années 80, il y avait beaucoup moin d’usagés sur les routes« . Le problème, avec le réseau routier actuel, c’est que l’offre n’a pas suivi la demande; le nombre d’usagers de la route a augmenté de façon graduelle, au fil des ans, mais nous sommes en retard de plus ou moins 30 ans sur le développement de notre réseau routier supérieur. On ne peut donc pas mettre toute la faute sur les conducteurs téméraires, même si nous savons bien qu’ils sont impliqués dans plusieurs accidents.

    @ Frank:

    Vous dites que vous conduisez depuis une bonne année, ce qui vous donne une certaine expérience. Toutefois, comme j’ai un tout petit peu plus d’expérience que vous (j’ai mon permis de conduire depuis 1981, et depuis quatre ans ferme, je travaille sur la route, ce qui me donne une expérience certaine), je me permets de vous donner un petit conseil. Puisque l’on sait tous qu’un conseil, c’est fait pour être donné, pas nécessairement pour être reçu, vous en faites ce que vous voulez; cela vous appartient. Mais personnellement, je ne me mettrais pas à gauche à l’île Charron pour sortir à Souligny. Tout le monde sait que les voies, sur une autoroute, vont dans le sens des véhicules les plus lents à droite, et les plus rapides à gauche. Donc, si vous vous mettez à gauche dès l’île Charron, vous imposez plus de deux kilomètres à 80 km/h à tous ceux qui roulent à gauche, parce que c’est la voie la plus rapide. Il serait préférable de prendre la voie centrale, afin de laisser passer les « pressés », et de changer de voie dès que les lignes doubles cessent, à la sortie du tunnel. Ce sera moins désagréables pour les pressés, et plus sécuritaire pour tout le monde. D’ailleurs, personne ne roule à 70 km/h dans le tunnel Lafontaine; où pourrait bien se mettre le policier, avec son radar? L’important, c’est de ralentir à la sortie, là où ils ont tout l’espace pour vous capter.

    @ Cyrus:

    On a déjà beaucoup de surtaxes sur le dos des usagers de la route, point! Nous payons l’essence presque deux fois le prix du marché, à cause de multiples taxes. Qui plus est, le Québec est l’un des seuls endroits au monde où l’on paie des taxes… sur les taxes! En fait, les limites de vitesse avaient été abaissées lors du premier choc pétrolier, dans les années 1970, et n’ont jamais été rehaussées depuis. Quant à la conception des routes, ici, le principal problèmes est que la plupart de celles-ci supportent environ deux fois plus de véhicules que ne le veut leur conception. On se retrouve donc avec des routes surchargées, sur lesquelles la moindre fausse manoeuvre ne pardonne pas; le moindre véhicule en panne paralyse tout le réseau, dans le cas de Montréal, et de plus en plus à Québec, aussi, alors que sur des super-2, comme l’A-50, il y a trop de circulation en sens inverse pour permettre des dépassements sécuritaires, déjà qu’il y a peu d’endroits pour ce faire.

    J'aime

  30. Mais specifiquement sur les autoroutes urbaines du Qc, ils ont une conception deficiente

    Prenez par exemple l’autoroute 40. Ouest de l’echangeur Decarie, elle est magnifique, 3 voies larges avec des belles accotements sur les deux cotes.

    Mais sur la Metropolitaine, les voies sont plus etroites et les accotements se disparaissent! Les courbes sont plus serres, etcetera.

    La limite de vitesse, elle, aussi est reduite de 100 a 70 km/h juste en avant de l’echangeur Decarie… faut dire que 100 sur la belle troncon de la 40, hors-pointe, est peniblement lente, 130-140 est tellement plus confortable.

    Si on continues un peu plus a l’ouest sur cette route, jusqu’au Ottawa, on peut constater que leur autoroute urbaine, la Queensway (417) est 100 fois meilleur que notre Metropolitaine… des accotements, voies plus larges, et normalement, elle a 8 voies et pas 6 (meme compte tenu qu’Ottawa avait la moitie de le population de Mtl, surtout durant le conception de ces deux autoroutes).

    Et, la Queensway est construit principalement sur des viaducs, dans un secteur fortement urbanise, tout comme la Metropolitaine…

    J'aime

  31. seulement pour dire à ceux qui restent après 1 accident, « bienvenu au club », mais on a beau faire , 1 syndrome post-traumatique ne s’efface pas en criant ciseau. il est vrai que, maintenant, on a des moyens (psy et autres) qu’on n’avait pas il y a 50 ans (49 ans, 8 mois 18 jours pour être plus précis). je suis allé voir la pièce sexybeton qui (d’après moi) traite du spt des survivants du pont du boulevard de la concorde.

    quant à ceux qui parlent des autres comme des speedfreaks et autres bétises, regardez la poutre dans votre oeil!

    je fais 52 000km par année et conduis depuis 1970 sur 5 continents, dans 11 pays, 8 provinces canadiennes et 15 états américains, de la Mini au camion 30 tonnes en passant par l’Alfa-romeo, et si je roule au dessus de la vitesse permise sur autoroute (sauf en allemagne), tous mes accidents ont été de me faire rentrer dedans par en arrière aux feux rouges ou aux stops. (je remercie mes physio pour mes whip flash!)

    mon père a appris à avoir une conduite défensive car une collision frontale peut arriver au meilleur conducteur, et s’endormir sur la route peut arriver à n’importe qui.

    la bande rugueuse au milieu de la chaussée est 1 connerie sur 1 bande jaune discontinue car cela va surprendre 1 conducteur qui s’apprête à dépasser et lui enlever les qq secondes utiles pour l’évaluation de la situation!

    j’ai fait il y a qq semaines 1 rêve de carambolage sur la 50 entre Buckingham et Thurso dans le 3 voies, et j’espère que cela n’arrivera pas, même si mes rêves sont d’habitude prémonitoires.

    sur une note plus badine: j’ai dépassé une Lamborghini jaune l’autre jour entre Casselman et Limoges…
    sur ceux , bonne nuit!

    J'aime

  32. Il est vrai que l’habit ne fait pas le moine…
    Ce n’est pas parce que l’on a une voiture exotique ou de grosse cylindré, que l’on est obligatoirement un « bum » de la route! La plupart des voitures impliquées sont des voitures ditent « ordinaires ». Alors surtaxer ces types de voitures serait donc pour la majorité une pénalité injuste et qui ne servirait à rien.

    J'aime

  33. @ Cyrus:

    Il faudrait voir à quel moment la Queensway d’Ottawa fut construite, à savoir peu après, ou longtemps après la Métropolitaine. C’est vrai qu’elle est mieux construite, et beaucoup plus conviviale que notre Métropolitaine.

    @ Grangerfranc:

    Vous avez une expérience de conduite éloquente, et bizarrement, vos accidents ressemblent beaucoup à ceux dans lesquels j’ai été impliqué, ces dernières années. La conduite préventive (ou défensive) est vraiment une bonne chose, car il est vrai que même avec la meilleure formation, personne n’est à l’abri d’une maladresse, ou d’un effet de surprise. Quant aux speedfreaks, et autres conducteurs téméraires, autant il est vrai que beaucoup d’automobilistes ont une tendance facile à pointer les autres du doigt, il ne faut pas nier leur existence pour autant; pratiquement à chaque fois que je roule sur l’A-50, j’en vois de mes yeux. Il est vrai que le fait de rouler sur une route qui ne permet pas beaucoup les dépassements fait parfois monter le taux de témérité, mais ça, c’est une autre histoire.

    @ Sylvain L.:

    Les véhicules impliqués dans des accidents de la route sont régulièrement en proportion des personnes qui les conduisent; comme nous savons que plus de jeunes sont impliqués dans des accidents, nous retrouvons une proportion à peu près semblable de petites voitures sport ou modifiées. Le problème ne se porte pas principalement sur des voitures dont les propriétaires ont mis des milliers de dollars en modifications, mais plutôt sur celles qui sont modifiées de façon « artisanale » (coil springs coupés au grinder, etc.); il s’agit, plus souvent qu’autrement, de vieilles voitures dont la structure a déjà été gravement attaquée par la corrosion, et sont modifiées de cette façon justement parce que leur propriétaire est « sans-le-sou ». Aussi, je suis d’accord avec vous pour dire que le fait de taxer les voitures sport ou modifiées ne règlerait rien au problème, parce qu’il viserait la mauvaise clientèle.

    J'aime

  34. Selon Wikipedia (la version francaise est moins detaillee):
    Origins

    Named after Her Majesty Elizabeth II, the central part of the Queensway was constructed in the 1950s and 1960s to replace the old Highway 17, which ran on city roads within the city limits. The new expressway alignment, which assumed the name Highway 17, is close to the route of the old highway that it bypassed and it connected to the conventional (two-lane rural road) Highway 17 at Montreal Road in the east and Richmond Road in the west. It first appeared in plans for the City as part of the Greber Plan of the National Capital Commission, and is connected to most of the ‘parkway’ roads of Ottawa.

    The central segment was completed in 1966, in time for the increased traffic going to Expo ’67 in Montreal. The completion of the new Ottawa Station railway station and the closure of the old Union Station enabled the completion of the Nicholas interchange in the fall of 1966 and joined together the eastern and western segments of the Queensway.

    Since then the Queensway has been extended to the east to Trim Road in Cumberland. In the west it has been expanded to Moodie, Eagleson, and Highway 7 west of Stittsville. From that point onwards the name Queensway was never in common usage although Highway 417 was completed as four lanes to Arnprior.

    The central parts of the Queensway have continued to be widened to 6 and even 8 lanes wide in a few small sections. Several « cloverleaf » interchanges have been re-designed and traffic lights on the cross streets installed, some of this was in conjunction with adding bus ramps at Woodroffe and Pinecrest. The Alta Vista interchange was modified and renamed Riverside.

    The central section from Alta Vista/Riverside Drive to Richmond Road was built on the former CNR rail line alignment. Outlying portions were built on what was then mostly open space. The stretch from Blair Road to Orleans Montreal Road was built near the old Canadian Northern Railway alignment abandoned in the 1920s. Some of the roadbed and bridge piers are still visible near Green’s Creek.

    Starting in the 1970s, with the completion of the new 417 highway from St Laurent Boulevard towards Montreal, the name Queensway has been used less and less and most government signage indicating Queensway has been removed over the years and replaced with 417 signs. The Queensway term however still remains in common use by many businesses nearby and most residents and news services still tend to use the term Queensway rather than 417.
    [edit] Expansion

    The initial road was a four-lane freeway, with a grass median, similar to some rural sections of other 400-series highways. It was rebuilt and expanded by the Province during several stages of the 1980s and 1990s to the point where the entire original right-of-way is filled. By the 1980s, it was divided by a Jersey barrier and had the familiar provincial-style mercury truss lights and curved overhead signage similar to other 400-series highways. In the late 1990s, shorter conventional poles replaced the truss lights while newer sign gantries were installed, although the existing Jersey concrete median was retained instead of the newer « Ontario tall-wall » barrier.

    et quelques vieux photos:
    http://www.thekingshighway.ca/PHOTOS/Hwy417photos.htm

    Donc sensiblement semblable a notre situation quebecoise…

    J'aime

  35. En effet, Cyrus, à l’exception près que la Queensway a été améliorée, contrairement à notre Métropolitaine, qui a le même nombre de voies depuis toujours. Voilà toute la différence.

    Merci pour le lien, en passant. Les photos sont très intéressantes.

    J'aime

  36. En effet, on en parle, dans cet article.

    J’allais justement livrer dans la région de Gatineau, ce matin, et j’ai dû faire un détour via le chemin Lépine et l’avenue de Buckingham (route 315), afin de contourner le site de l’accident, parce que l’A-50 était toujours fermée.

    J'aime

  37. Bonjour,

    je suis journaliste et je prépare un reportage sur la conception de l’autoroute 50. Je suis a la recherche de témoignages pour mettre un visage sur les statistiques. En Outaouais, depuis l’ouverture du tronçon super-2 jusqu’a Thurso, il y a eu au moins 3 accidents mortels sur l’autoroute 50.

    J’ai déja réalisé des entrevues avec les responsables des services d’urgence de Lachute et de Lochaber. La diffusion est prévue bientôt.

    Martin G.
    613-293-4637

    J'aime

  38. Bonjour, Martin, et bienvenue sur mon humble blogue.

    Je crois que je ne vous serai malheureusement pas d’un grand secours; les gens qui m’écrivent ici, qu’ils aient été victimes d’accident, simples commentateurs, ou tout ce que vous pouvez imaginer entre les deux, ne me laissent jamais leur coordonnées. C’est donc difficile pour moi de les rejoindre, et de les sensibiliser à votre projet de reportage.

    De mon côté, c’est mon intérêt pour les routes (et les chantiers) qui m’ont attiré vers l’A-50. Cet intérêt vient probablement du fait que j’ai pratiquement grandi sur le chantier de l’A-40, en Mauricie. En effet, quoi de mieux, lorsque l’on grandit à la campagne, dans le fond d’un rang, et que l’on rêve d’évasion, de voir une autoroute littéralement pousser dans sa cour arrière. Aussi, l’expérience d’une promenade dans un « 10 roues », quand on a 11 ans, c’est impressionnant. Évidemment, je fus également témoin de l’autre côté de la médaille, à savoir les accidents mortels, qui survenaient aux intersections. Il faut préciser que l’A-40, en Mauricie, était une super-2 de première génération, sans pont d’étagement, et avec des intersections à niveau. Il en existe encore, que ce soit le tronçon de l’A-30, à Bécancour, une partie de l’A-55, entre le pont Laviolette et la sortie 153, vers Sainte-Eulalie et Saint-Léonard-d’Aston, ainsi que son prolongement vers le sud, l’A-955, le tout dans la région du Centre-du-Québec. Il y a également un tronçon de l’A-30, à Salaberry-de-Valleyfield, qui sera toutefois réaménagé en autoroute conventionnelle lors de la construction de l’A-30, sur la rive-sud de Montréal.

    Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches, et tenez-moi au courant de la sortie de votre reportage, car j’aimerais bien le visionner.

    À bientôt,

    Richard3.

    J'aime

  39. Bonjour,mon beau-pere est mort sur l autoroute 50 pres de mirabel le 13 avril 2004.Il a fait un face a face avec deux poid lourd.Il a une croix sur le bord ou un peu en bas de l autoroute au nom de papa tourangeau.Malgré 5 ans sont passe et la famille cherche toujours a comprendre ce qui s est passer car selon le temoignage d un temoin mon beau pere respectais la limite de vitesse et tout s est passer en une fraction de seconde.Je sais pas si quelqun peut avoir des renseignement a lachute ou st-gerome mais j aimerais trouver des renseignement pour mon conjoint.Mes condoleances a ceux qui ont perdue un etre cher sur cette autoroute!!

    J'aime

  40. bonjour Richard,

    Cette accident,oui est du passé,déjà 2 ans et demi et elle hante toujours mon passé et mon présent.Le 9 février dernier,J,ai subi une autre opération majeur dans le pieds droit(de plus (et je peux vous dire que cela faire peur)je ne me suis pas rendu à la salle de réveil,l’opération à été plus dur et plus longue,je me suis réveillé en salle d’opération,une chance que j’étais attaché,cela a été la panique),j’ai été 3 mois dans plâtre et ont me l’ a enlevé qu’il y a 1-2 semaines.J’ai du marcher encore avec des béquilles pour 3 mois,moi,qui pensait en avoir fini…Maintenant je dois marcher avec une botte de plastique(ce que j’appelle ma botte de ski) et ma bonne vieille cane.J’ai recommencé la physiothérapie encore et je ne sais pas où tout cela va finir(même si un jour ,cela va finir?).J’ai encore d’énormes trou de mémoire et beaucoup de pertes de mémoires et de la misère à me concentrer.Je peux dire aussi que toute cette accident est un gros trou de mémoire de 1 mois et il est très dur d’arrêter de penser à la famille de ma conjointe,que j’ai perdu et toute sa famille…Mais maintenant,je me dis et j’essaye de penser un peu plus à moi et à rebâtir une vie(pas facile),mais drôlement dis pour moi,un pied devant l’autre…
    Du courage pour tout ceux qui ont à vivre des choses difficile.

    Louis

    J'aime

  41. Heureux d’avoir de vos nouvelles, monsieur Lafleur.

    Vous souhaitez du courage, pour tous ceux qui ont à vivre des choses difficiles, et c’est très bien. Pour ma part, je crois que vous êtes le premier à faire preuve d’un courage énorme, suite à cet accident; deux ans et demi, et les troubles médicaux ne sont pas encore finis. Sans compter les trous de mémoire. En termes de courage, à mes yeux, vous êtes définitivement un exemple à suivre.

    Je suis avec vous de tout coeur, et malgré mes moyens très limités, je vais tenter, du mieux que je le peux, de faire avancer le dossier du doublement de l’autoroute 50, afin que cette route soit plus sécuritaire.

    Parlant de sécurité, j’ai visionné le reportage de Martin Gauthier, de la Société Radio-Canada, en décembre dernier. Je fus très heureux de vous y voir en personne. Vous dégagiez beaucoup de sincérité, et de sensibilité. Vous m’avez même soutiré quelques larmes. Ce reportage fut, selon moi, un grand moment de télé, et votre témoignage démontrait que beaucoup de choses restent à faire, pour la sécurité, sur cette route.

    Je me joins à vous pour souhaiter, moi aussi, du courage pour tous ceux qui vivent des moments difficiles, et au risque de me répéter, vous êtes un exemple à suivre, dans ce domaine.

    Bon courage à vous aussi, monsieur Lafleur.

    J'aime

  42. Salut Je Suis Alexandra Houle 16 Ans Fille De Lyne Joly Qui Est Deceder Le 21 Janvier 2008! Elle Me Menke Beaucoup Je Voudrais Temp Quelle Sois Aik Nous Aujourd’hui! Je Pleure Tout Les Jours Je Pense K’a Toi Maman Jetaime Et Continue a Veiller Sur Nous! L’autoroute 50 Mirabel J’ai Peur Ken Je Passe Par La Avec Mon Chum Ken Je Vais A Trois-Rivieres Et Je La Deteste! JETAIME MAMAN CONTINUE A VEILLER SUR NOUS!
    Repose En Paix MAMAN TU LE MERITE BISOUX JAIMERAIS TEMP TE SERER DANS MES BRAS ET TE DIRE A KEL POINT KE JETAIME <3<3<3<3<3<3<3

    J'aime

  43. Bonjour Richard,

    Après tant de temps après cet affreux accident,je me suis remios sur pied(du mieux que j’ai pu).IL est certain ,que je pense très souvent aux enfants de Lyne,qui elle est décédé.Mais,maintenant,je dois m’occuper de moi et je n’avais pas l’énergie et la manière de faire les choses pour eux,mais,je trouves cela,vraiment dommage ,que leur mère soit parti trop vite…Je fais de mon mieux et avance à mon rythme…il y a 1 mois et 1/2,j’ai lâché ma canne et je marche avec des souliers prothèse….fantastik,cela aide à avoir moins mal au pied,mais il y aura toujours du mal et je m’en habitue…Dans ma tête,même dans les moments ,les plus difficile,l’humain,réussit presque toujours à continuer et se relever.Je crois ,que pour moi,cela sera ,la dernière fois que je repartirai à zéro…(je me comprends).Et pour ce qui est des enfants de Lyne,toutes mes ezcuses ne changerais plus rien….Moi,j’ai à`vivre avec toute cette culpabilitée,qui est parfois dure à soutenir…Maintenant,je vit le présent,en pensant,à un meilleur avenir.Je conduis de nouveau,j’avais réarrêter de conduire pendant 1 ans et,maintenant,je conduis,moins courageux et je me sert de mon véhicule,que lorsque j’en ai besoin…Maintenant,je peux dire….enfin….plus d’opérations et de rétablissement…3 années de rétablissement,je trouves cela assez(mais le mal à mon épaule et mon pied droit me rappelleront toujours ,par où,je suis passé.
    Du courage à tous et surtout ,ces enfants,que si un jour relise le blogue….Je vous sohaite tout ce qu’il y a de mieux…….
    Louis-philippe Lafleur

    J'aime

Les commentaires sont fermés.