12 réactions sur “Une nouvelle série: Les grands axes d’autrefois

  1. Monsieur Richard,

    Je sais que certaines anciennes pancartes des routes provinciales on été réutilisé pour concevoir les pancartes vertes des routes, et savez-vous s’il en reste encore de ces pancartes commumément appelé  »les ombres du passé » ? Je sais qu’il en reste au moins une petite dizaine selon le site de Steve Alpert et de la signalisation du Québec.

    Autre sujet, présentement je fais une recherche sur l’ancienne voie ferré du CP qui traversait les quartiers de St-Sauveur et St-Roch dans la base-ville de Québec. Quand je suis allé me promener sur la voie ferré du CFQG dans le coin du parc industriel de St-Malo samedi dernier, j’ai remarqué plusieurs choses sur place.

    Premièrement, je sais que c’était une jonction pour aller soit vers le port de québec via le tunnel ferroviaire sous la haute-ville de Québec et l’autre démentelé et devenu je ne sais pas quoi (ce que je veux découvrir pourquoi et quand a eu lieu le démentellement) qui traversait la basse-ville par les quartiers St-Sauveur et St-Roc.

    Deuxiemement, il y a encore la présence des poteaux téléphonique qu’on retrouve sur le bord d’une voie ferré jusqu’à l’intersection rue St-Vallier ouest et de verdun.

    Bref, on peut encore voir le corridor de l’ancienne voie ferré du CP via Google maps jusqu’à la rivière St-Charles ou elle aurait pu passé au bord de la riviere. Maintenant, je vais essayer d’y trouver les reponses.

    J'aime

  2. Bonne idée. J’ai hâte de voir ça. Je crois que l’ancienne emprise de la voie ferrée du Canadien Pacifique qui n’existe plus aujourd’hui allais jusqu’à la gare du Palais si je n’abuse près du tunnel ferroviaire qui passe sous la ville de Québec.

    En tout cas,je vais m’informer sur le forum du métro de Montréal section trains.

    J'aime

  3. Voici ta réponse Marc-Antoine. L’ancien tronçon de la voie ferrée du CP partait en diagonale près du tunnel et traversait la rue St-Valier et puis la rue Marie-de-L’Incarnation toujours en diagonale pour ensuite pour aller vers la rivière St-Charles qu’elle suivait par la suite jusqu’à la rue St-Roch,elle empruntait ce qui est aujourd’hui la rue Prince-Édouard et ce terminait à la gare du Palais par l’ouest au lieu du nord actuellement.

    Une carte de 1948 explique bien où elle était et même le cours de la rivière St-Charles à été fortement altérée dans le secteur du parc Victoria à cause de la construction de l’autoroute Laurentienne qui existe actuellement.

    Les services ferroviaires de marchandises et des voyageurs du CP ont été interompus en 1976 sur cette ligne avant que le CN et CP se débarrasent de leurs services pour les passagers pour s’occuper uniquement des marchandises et que le gouvernement fédéral crée la société Via Rail en 1978 pour le service voyageurs d’un océan à l’autre.

    Elle a été désafectée par la suite supposément un an plus tard entre le tunnel de la ville à la gare du Palais.

    Voici le lien de l’Université Laval en question.

    http://www.bibl.ulaval.ca/mieux/decouvrir/collection_speciales/geostat/geostat_promo

    et aussi le lien de Google Maps à l’adresse suivante.
    http://maps.google.ca/maps?hl=fr&ie=UTF8&ll=46.807183,-71.250721&spn=0.004785&t=h&z=18

    J'aime

  4. Sylvain,

    Merci beaucoup pour le site intéressant que tu m’as donné. Maintenant tu as allumé ma curiosité: Comment Québec a-t-il évolué ces 60 dernières années? Réponse: Un champ. On peut dire que la ville de Québec a beaucop évolué (surtout en banlieu et dans la haue-ville.

    Par contre, j’aimerais ça prendre des photos couleurs de l’époque des années 40 ou 50 mais il me faudrait une De Lorean modifié pour pouvoir le faire (une référence à Back To The Future). J’ai aussi trouvé un magasin à Place fleu de lys ou il vendent des cartes postales avec des photos de quebec (en couleur) des années 40-50-60 et 70. J’essayerai de les mettre sur mon blog éventuellement.

    Prochainement, j’irai voir les archives de la ville de Québec à Gabrielle-Roy pour y trouver des cartes des années 40-50 et 60. Beaucoup de travail à faire pour le blog.

    J'aime

  5. En voyant les photos satellites de Québec en 1948, quand on y repense, je regrette qu’ils n’ait pas choisi une alignement pour le boulevard Henri-IV (sur des anciennes cartes jusqu’au début des années 1980, Henri-IV, Duplessis, Laurentien étaient désignés « boulevard » et non « autoroute ») qui aurait pris un axe sud-ouest/nord-est de la junction du boulevard Laurier passant à l’est de Loretteville et Saint-Émile rejoignant l’autoroute Lauretienne près de la junction avec la route du Lac-Beauport. C’aurait éviter la A-73 d’être multiplexé avec la A-40 et une liason plus directe entre la route du parc des Laurentides et les ponts.

    J'aime

  6. Saviez-vous que l’avenue des hotels (qui commençait autrefois sur le Chemin St-Louis) était connecté au pont de Québec avant qu’on rénove le tout pour qu’elle se termine a l’actuel aquarium de Québec.

    Si seulement je pouvais les avoir en photo et d’u faire la comparaison.

    J'aime

  7. Tres interessant!

    Ce que m’a toujours confondu, c’est l’appelation commun de l’autoroute 20 a Montreal comme la « 2-20 »

    Il y a meme un pancarte sur un lampadiere sur le boulevard Fenelon a Dorval, avec « RTE 2-20 » dessous et un fleche vers l’A-20.

    J’ai pense que ca veut dire le troncon autoroutiere vers le pont Mercier, c’est a dire l’actuelle route 138.

    Mais j’ai recherche un peu, et en fait cette troncon s’appelait la route 4! J’ai meme trouve des photos de les pancartes d’origine sur la site des archives nationaux du Quebec ( bnp / pistard)

    Et je veux dire que le route qui existait dans le coin (VSP) de la 20 – 138 avant le construction de l’autoroute, etait la route 7, qui semble etre le rue Notre-Dame d’aujourd’hui…

    J'aime

  8. M. Dupuis

    J’aimerais ça voir votre vieille carte des années 50 (soit la scanner et la mettre sur le blog ou bien de la scanner et me l’envoyer) car je suis curieux de découvrir les routes de  »l’age de pierre ».

    J'aime

  9. Je me suis embarqué dans un véritable travail de moine!

    Ma carte de 1950 demeure, faut-il le préciser, une « carte de garage », et n’est donc pas toujours des plus précises. Quand je compare avec des cartes plus actuelles, ou encore avec le duo Google Maps/Google Earth, je m’arrache pratiquement les cheveux de la tête!

    J’en suis encore sur le premier de ces axes du passé, et je me rends compte qu’il me faudra plus d’un billet pour en faire le tour. Alors je vais tenter de le terminer au plus tôt, afin de le publier bientôt, probablement en plus de deux billets.

    Moi, pis mes idées de fou,…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.