Une autre conséquence de l’inaction gouvernementale

Les automobilistes de la région de Hudson et de Rigaud, ainsi que tous les utilisateurs de l’autoroute 40 en provenance de l’Ontario, ont vécu une conséquence de l’inaction gouvernementale québécoise, vendredi dernier.

Voici les faits.

Lieu de l’accident (Photo originale: Google Earth)

Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 octobre dernier, le conducteur d’un camion-remorque a perdu le contrôle de son véhicule, et est entré en collision avec le parapet d’un viaduc sur l’autoroute 40, direction est, à la hauteur de l’échangeur avec l’autoroute 540, à Vaudreuil-Dorion (point A, sur les photo). Sous la force de l’impact, le conducteur a été éjecté de son tracteur, et s’est retrouvé sur la chaussée de la bretelle de l’autoroute 540, au bas du viaduc (point B sur la première photo), le tuant sur le coup.

Compte tenu qu’il s’agissait d’un accident mortel, les policiers ont dû reconstituer l’accident, et pour ce faire, fermer une bonne partie de l’échangeur, à savoir l’A-40 est elle-même (point C sur la première photo), ainsi que les deux bretelles de l’A-540, détournant toute cette circulation vers l’A-20, à 5 km au sud de l’échangeur, et ce de 3h00 du matin jusqu’à midi, ce qui causa des embouteillages monstres. À un certain moment, les reporters à la circulation recommandaient même aux gens provenant de Rigaud et se dirigeant vers Montréal de quitter l’A-40 à Hudson, de prendre le traversier entre Hudson et Oka (point B sur la deuxième photo), et de poursuivre leur route via la route 344 et l’A-640. Un tel détour leur prendrait une heure et demie, mais ce serait moins pire que les… deux heures de délai supplémentaire causé par l’énorme bouchon sur l’A-20.

Si l’alternance gouvernementale libéralo-péquiste qui nous gouverne depuis plus de 35 ans avait donné suite à l’idée d’une autoroute périphérique (en anglais « beltway ») au lieu de dormir aux gaz, l’accident n’aurait pas pu être évité, mais on aurait pu éviter l’avant-midi de cauchemar des utilisateurs de la route de toute cette région. Il suffirait, pour éviter qu’un tel enfer se reproduise, de prolonger l’A-640 le long du parc d’Oka, et de la raccorder à l’A-40, à Hudson, grâce à un pont sur le lac des Deux-Montagnes (ligne violette sur la deuxième photo).

Prolongement de l’A-640 à compléter (Photo originale: Google Earth)

Au fil des années de cette alternance libéralo-péquiste, de nombreux projets routiers de ce genre ont été oubliés, nous condamnant aujourd’hui à vivre les nombreux bouchons quotidiens de circulation. Tant et si bien que j’en viens par moments à croire qu’il s’agit d’une conspiration, afin d’extirper plus d’argent des contribuables dans le but de financer les installations et les équipements, mais surtout les « gras durs » du transport en commun que sont les dirigeants, payés grassement à ne pas faire grand’chose, et les « syndicaleux » (je n’utiliserai pas un autre terme, afin d’éviter d’éventuelles poursuites) de la STM et des autres sociétés de transport du grand Montréal.

Donc, comme je le mentionnais, à défaut d’éviter un tel accident, une autoroute périphérique aurait permis d’éviter un tel bourbier, en plus de soulager grandement les infrastructures actuelles, qui sont utilisées bien au-delà de leur capacité. Alors je demande au gouvernement actuel ce qu’il attend pour passer à l’action dans le dossier d’une voie de circulation qui fasse le tour du grand Montréal.

Publicités

4 réflexions sur “Une autre conséquence de l’inaction gouvernementale

  1. Bonsoir Richard!

    Je suis en faveur que l’on prolonge l’ autoroute 640 du Parc D’Oka vers Hudson entre Rigaud et Vaudreuil-Dorion et ensuite l’autoroute Laval (440) jusqu’à la jonction des autoroutes 40 et 20 à Beaconsfield et Ste-Anne-de-Bellevue.

    Et également la 640 de la jonction de l’autoroute 40 à Charlemagne/Repentigny pour ensuite traverser le fleuve par un pont au dessus de l’embouchure de la Rivière-des-Prairies pour rejoindre Varennes et qui prendra fin à l’autoroute 30. Cela permettrait au automobilistes et camionneurs qui n’ont pas affaire dans l’île de Montréal de contourner celle-ci soit vers Drummondville,Sherbrooke,Plattsburgh,NY,Burlington,VT et Ottawa/Gatineau et Toronto,ON. Mais c’était le projet du Parti Québecois avant les élections de 2003. Mais les libéraux de Jean Charest ont étés élus et ce projet à été mis au panier.

    Mais nos gouvermements ont de la misère à mettre leurs projets d’autoroutes à exécution car les écologistes les Greenpeace et Équiterre de ce monde leurs met des bâtons dans les roues. Incluant ceux du transport en commun et les syndicaleux.

    En plus le gouvernement à arrêté la construction de l’autoroute 30 sur la rive-sud pour ne pas déplaire aux fanatiques de l’autre bord nos «vaches sacrées» les Mohawks de Kahnawake car l’autoroute en question longe leurs territoires ancestraux vers Châteauguay et Vaudreuil-Dorion.

    Quand je vous ai parlé du futur lien de la 440 jusqu’aux jonctions des autoroutes 20 et 40 plus tôt. J’ai oublié de vous mentionner que la section de l’autoroute 20 qui traverse l’Île-Perrôt et Vaudreuil-Dorion doit aussi être transformé en véritable autoroute entre ces deux liens.

    Quand pensez-vous ?

    Sylvain

    J'aime

  2. Bonsoir, Sylvain.

    Comme je le disais dans un autre billet, le plan de développement du réseau routier supérieur, soit les voies rapides, connaît un retard de 20 à 25 ans. La construction d’une autoroute périphérique est effectivement une priorité, mais les gouvernements ne semblent pas trop s’en préoccuper. La très grande majorité des grandes villes nord-américaines sont toutes dotées de périphériques, et même s’il faudrait la mettre à péage, une telle installation est définitivement nécessaire pour libérer l’île de Montréal de la circulation de transit. Aussi, je suis tout à fait d’accord avec vous.

    Le problème, chez nous, et ce autant de la part des libéraux que des péquistes, c’est que l’on ne construit pas des routes pour améliorer la circulation, mais bien pour tenter de démontrer que le gouvernement fait quelque chose avec l’argent des payeurs de taxes. Résultat: Trois ans de travaux pour l’échangeur de l’A-15 sud et de la future A-30, et ce n’est même pas complété! Au rythme où vont les choses, là-bas, j’aurai le temps de mourir de vieillesse avant que l’on puisse rouler dessus.

    Si vous passez sur l’A-40, près de la sortie du chemin Sainte-Marie, à la hauteur de Kirkland, dans le West-Island, vous verrez, juste à la gauche du gros cinéma Le Colisée, qu’il y a un terrain en friche, sur lequel on semble avoir oublié de faire du développement. En fait, c’est à cet endroit que doit aboutir l’A-440 vers l’ouest. Cette autoroute avait été pensée pour devenir une alternative à la Métropolitaine, en passant par l’île Bizard, dont l’unique pont tombe en ruines, mais pour l’instant, elle ne rejoint pas l’A-40 ni à un bout, ni à l’autre, et elle est déjà congestionnée aux heures de pointe! L’après-midi, à Laval, entre le boulevard Industriel et le Boulevard des Laurentides, en direction est, les quatre voies de l’A-440 ressemble de plus en plus à un stationnement!

    Cet automne, le MTQ a entrepris des travaux de reconstruction des ponts Galipeault, qui raccordent l’île de Montréal et l’île Perrôt, sur l’A-20. À voir la page web du site du MTQ, sur laquelle on explique sommairement les travaux, c’est à se demander si les ingénieurs ont pensé au fait qu’un jour, l’A-20 va devenir une vraie autoroute, tellement on y vante les installations pour les piétons. On y fera même un belvédère au beau milieu de la traversée! Génial! Quoi de mieux que de lire un bon livre en toute détente, bien assis au dessus du canal de Sainte-Anne-de-Bellevue, avec les camions lourds qui passent à 5 mètres de vos oreilles! Quant à celui qui relie l’île Perrôt à Vaudreuil-Dorion, on voit bien, quand on roule vers l’est, qu’il a été construit pour faire passer l’A-20 le long de la voie ferrée, afin de contourner le centre-ville de Dorion. Mais aucune date n’a été fixée sur cette construction. Compte tenu de l’état actuel du réseau routier, je crois qu’il faudra attendre encore plusieurs années.

    Quand à l’arnaque des environnementalistes, ceux-ci veulent tout simplement empêcher la construction de routes afin qu’il leur reste plus d’argent à soutirer des gouvernements sous forme de subventions de toutes sortes. Ceux-ci semblent oublier que le jour où les nouvelles technologies, comme la cellule à hydrogène, deviendront abordables, ces nouveaux véhicules auront aussi besoin de routes. Mais les environnementalistes ne parlent que du « tout-en-commun », afin de pouvoir se déplacer aux frais des autres contribuables. Ce qu’ils ne disent pas, par contre, c’est que tous les gourous de l’environnement – pensons à Al Gore – dépensent de 10 à 12 fois plus d’énergie que le citoyen moyen, ce qui multiplie d’autant la production de CO2 qu’ils dénoncent pourtant si fort.

    Pour ma part, ce n’est pas tant une question de programmes de partis politiques, parce que l’expérience a démontré que les deux principaux partis s’équivalent à ce sujet, qu’une question de coups de pied au cul qui se perdent. L’économie du grand Montréal perdra plus d’un milliard$ cette année à cause des bouchons de circulation, mais aux yeux des politiciens, le Québec a amplement les moyens de se priver d’une telle somme. La vérité, c’est que le Québec est drôlement chanceux de pouvoir compter sur le gouvernement conservateur fédéral de Stephen Harper pour boucler son budget – et encore, c’est vite dit – à grands coups de bonis de péréquation.

    Bonne fin de soirée.

    Richard3

    J'aime

  3. (commentaire transféré)

    Eric St-Amant a dit
    19 septembre 2009 à 5:06 e

    Je suis bien d’accord avec l’idée de compléter la 640. Ce serait un complément logique à ce que l’autoroute 30 accomplie sur la rive sud. C’est ridicule, lorsqu’on arrive de l’est par la 40, d’avoir un contournement presque complet par le nord en prenant la 640 et qu’il faille replonger en plein coeur de Montréal par la 15 ou la 13 et passer par le métropolitain quand Montréal n’est pas notre destination. J’habite dans les Laurentides et je trouve bien pratique de passer par la 640 quand je vais à Québec, évitant ainsi le traffic de Montréal. L’équivalent vers l’ouest serait bienvenu.

    J'aime

  4. Richard, Sylvain,
    Messieurs, Que de plaisir à vous lire!
    Bien que je sois de Laval, je comprend toute la frustration de ne voir AUCUNE vision de nos gouvernements successifs en ce qui concerne le système auto-routier autour des iles de Montréal et de Laval!

    Comme vous l’avez dit, il semble qu’il y ait présentement tellement de démonisation faite sur l' »Automobile » et les prolongements d’autoroutes que tout projet en ce sens est AUTOMATIQUEMENT qualifié de dinosaure par les groupes de gau-gauches et leurs fidèles qui y verront leur pire ennemi, non non pas la pollution mais le fameux étalement urbain!!

    Pourtant il ne suffit que de voyager dans le réseau routier nord-américain pour comprendre que les CEINTURES de contournement sont un outil MAJEUR à la déconcentration des bouchons de circulation! Boston, Philadelphie, Baltimore etc… Vous etes sur la 95, vous savez que vous allez pouvoir prendre la 295 ou la 395 et que vous aller REJOINDRE la 95 a l’autre extrémité!!

    Ici?
    Si vous êtes chanceux certaines voies iront rejoindre la route principale à une seule extrémité (comme la 640 et la 40 à Repentigny) alors que d’autres autoroute ne rejoindront même pas la 40 nullepart (la 440) Cette situation est complètement ridicule! Aucune vision régionale globale! Pourtant Montréal aussi a besoin d’une « ceinture » de contournement! Pas juste une « voie ». On doit boucler la boucle!

    Alors que la 30 se fait au sud et se rendra a la rejoindre la 20 et la 540, la 640 est encore condamné a rester sur la Rive-Nord.

    PROLONGEMENT DE LA 640 OUEST

    Pourtant, OUI, il est possible de prolonger la 640 Ouest en la redessinant a partir de Pointe-Calumet pour qu’elle passe juste au nord de la 344 et du Parc National d’Oka, jusqu’au limite sud-ouest du village d’Oka tout en respectant les limites du territoire de Kanesatake. De la un pont pourrait être construit afin de rejoindre la 40 dans le secteur de Hudson et la 540 dans le coin de Vaudreuil qui pourrait être renommé la 640 jusqu’a la future 30.

    PROLONGEMENT DE LA 640 EST
    Afin de « boucler la boucle » Il y aurait moyen de passer a l’est de Varenne a partir de la 30, en construisant un pont pour rejoindre la l’emprise du Boulevard Céline-Dion a Charlemagne et parachever ainsi la 640 de Repentigny a Varennes jusqu’à l’intersection de la 30.

    PARACHÈVEMENT EST et OUEST DE LA 440
    La « Boucle » (640-30) pouvant être parfois loin de l’axe principale (40), l’autoroute 440 doit être relié de la facon la plus directe possible a la 40.

    À l’Ouest de Laval, un troncon est déja prévu a cet effet passant par L’Avenue des Bois, l’Ile Bizard et Kirkland jusqu’à la 40.

    À L’Est de Laval, l’Avenue Marcel-Villeneuve aussi appelé le Boulevard 440, pourrait servir au prolongement de l’autoroute qui a la pointe de l’ile, pourrait rejoindre les allentours du Chemin St-Charles a Lachenaie et ainsi se brancher a la 40, moyennant un certain réamménagement urbain.

    Voilà pour les idées. Dommage que nous ne soyons plus en 1970! Ils auraient pu servir de plateformes électorales! Désolé, je suis parfois un peu démagogue! Mais il n’en reste pas moins que les parachèvements de la 640, de la 30 et de la 440, sont plus encore que jamais NÉCESSAIRES et RÉALISABLES!

    Dans l’espoir d’être entendus un jour, qui sait… Avant qu’il ne soit vraiment trop tards et que tout les terrains nécessaires est été vendus aux promoteurs immobiliers!

    Merci d’avoir pris la peine de lire.

    Au plaisir!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.