La route 2 – (9) De Saint-Louis-du-Ha!-Ha! à la frontière du Nouveau-Brunswick

Nous nous sommes laissés à l’angle des rues Raymond et Commerciale, à Saint-Louis-du-Ha!-Ha!  La continuité de la route 2 a été coupée par la construction de la nouvelle route 185 à chaussées séparées, qui deviendra l’autoroute 85, une fois que tous les travaux seront complétés.  Pour rejoindre l’autre côté de la rupture, il faut prendre la rue Raymond, traverser le viaduc, et tourner à gauche sur la rue Madgin, afin de rejoindre le vieux tracé.  La route 2 poursuivait son parcours sur la rue Commerciale sur environ un kilomètre, puis empruntait l’emprise de la route 185 actuelle sur plus ou moins 1,3 kilomètres avant de rejoindre ce qui est maintenant devenu la rue Madgin.  On parcourt environ 3,8 kilomètres au cours desquels la rue Madgin devient la chemin du Golfe, puis on tourne à gauche, pour traverser à nouveau la nouvelle route 185, à la faveur d’un viaduc de 130 mètres, puis à droite, pour reprendre la rue Commerciale Nord (route 232), afin de poursuivre notre chemin.  Évidemment, en 1950, la configuration des lieux était toute autre!  Nous entrons à Cabano, qui fait maintenant partie de la municipalité de Témiscouata-sur-le-Lac.

Après un kilomètre, on croise le Vieux-Chemin puis, sur 1,4 kilomètres, on a sous les yeux un charmant et bucolique village.  Ensuite, on traverse un pont; au-delà de celui-ci, le village fait place à un parc industriel, et après 1,1 kilomètres, on tournera à droite, sur la rue de l’Anse, afin de traverser un autre viaduc, puis à gauche, sur la bretelle qui nous ramène à la route 185 actuelle.  Au-delà de la rue de l’Anse, la rue Commerciale Nord devient une voie de service de la future autoroute, et se termine à 1,2 kilomètres de là.  Tout juste après la bretelle, la route 232 se poursuit vers la gauche, pour conduire à Rivière-Bleue.  De retour sur la route 2 (route 185), on croise la route Lizotte (4,5 kilomètres), à droite, puis le chemin du Lac, à gauche (5,7 kilomètres).  Après 7,3 kilomètres, on voit la montée du Détour, à droite, et à gauche, l’axe de la route 2, soit la rue Commerciale Sud, que nous ne pouvons toutefois pas atteindre directement, compte tenu de la nouvelle configuration de la route 185.  Afin de rejoindre la rue Commerciale Sud, nous devrons prendre la sortie 29, puis tourner à droite sur la rue de l’Aréna, et encore à droite sur la rue de l’Église, que nous suivrons sur les trois-quart d’un kilomètre.  Une fois atteinte la rue Commerciale Sud, on la prendra par la droite, et on parcourra environ un kilomètre à travers les rues de l’autre composante de la municipalité de Témiscouata-sur-le-Lac, soit l’ancien village de Notre-Dame-du-Lac, sur les 2,7 kilomètres qui vont finalement nous relier, à nouveau, à la route 185 actuelle.  Le périmètre urbain de Notre-Dame-du-Lac est toutefois beaucoup plus clairsemé que celui de Cabano.

La route 2 (route 185) longera encore de près le lac Témiscouata sur une distance de 1,8 kilomètres avant de croiser le chemin du Lac.  La route 2 suit ce chemin qui, sur encore 1,6 kilomètres, sera séparé du lac tantôt par des maisons, tantôt par le sentier du Parc linéaire interprovincial du Petit-Témis, une voie cyclable qui relie le Québec au Nouveau-Brunswick.  En 1950, cette piste cyclable était probablement un chemin de fer.  Par la suite, la route 2 s’éloigne du lac pour rentrer dans les terres.  Après 3,4 kilomètres, à la hauteur d’un chemin de traverse, le reliant à l’actuelle route 185, le chemin du Lac devient le chemin Neuf.

On mettra un autre 5 kilomètres, sur ce chemin somme toute assez sinueux, avant d’atteindre la 2e Rue Est, et le village de Sainte-Rose-du-Dégelé (Dégelis), un “dégelé” désignant, en vieux français, un plan d’eau “qui ne gèle pas”, dans le cas présent à cause des forts courants de la rivière Madawaska, qui tient lieu de décharge du lac Témiscouata.  Après la 2e Rue Est, le chemin Neuf devient l’avenue Principale, et traverse la petite ville sur 2,5 kilomètres, dont presque deux kilomètres en ligne droite, avant de croiser la rue Industrielle, et de devenir l’avenue de la Madawaska.  De là, on quitte le périmètre urbain, et la route 2 redevient une route de campagne.  À 4 kilomètres de là, la route 2 prend le chemin de l’Arc-en-Ciel, sur 2,6 kilomètres, avant de revenir à l’avenue de la Madawaska (route 185).  À 6,7 kilomètres de ce point, la route 2 québécoise devient la route 2 du Nouveau-Brunswick, et ce point marque la fin de notre périple, commencé… le 18 mai 2009!  Qui l’aurait crû?  Plus de quatre ans et demi!

Advertisements

3 réflexions sur “La route 2 – (9) De Saint-Louis-du-Ha!-Ha! à la frontière du Nouveau-Brunswick

  1. Félicitations d’avoir fini la série de la route 2. Ça a dû prendre pas mal de recherche afin de déterminer le tracé. J’ai suivi un peu le tracé sur Google Maps, et il est difficile par moments de croire que c’était bel et bien un grand axe! C’est amusant, aussi, de constater que l’aéroport d’Edmunston passe à travers la frontière deux provinces.

    Par contre, j’aimerais voir les tracés des routes 8 et 17. Je crois que la 8 suit la 148 et la 17 suit la 342?

    J'aime

  2. En fait, je ne sais pas si je vivrai assez vieux pour me rendre aux routes 8 et 17! Sans blague, je devrai me mettre plus ardument à la tâche; la route 2 m’a pris quatre ans et demi! À ce rythme, je ne ferai jamais le tour! Il y a une chose, en ce qui concerne la route 2; sur ma carte de 1950, comme sur toutes les « cartes de garage » qui se respectent, l’échelle de la carte de l’est du Québec, incluant les Maritimes, sauf Terre-Neuve-et-Labrador, est plus petite (22 milles au pouce) que celle de la carte de l’ouest du Québec, qui fait 18 milles au pouce. Cela peut sembler minime, comme différence, mais c’est suffisant pour distinguer une intersection, par exemple.

    Si vous désirez une référence rapide, il y a la liste de l’ancienne numérotation du Québec, sur le site Autoroutes.info, une autre oeuvre de Barraclou, un type qui s’est d’abord fait un nom avec un site ferroviaire. Cette liste est assez complète, j’avoue, et correspond pas mal avec ma carte routière de 1950. Selon sa liste, la route 8 correspondrait avec l’actuelle route 148, alors que la route 17 se voulait le prolongement de la route 17 ontarienne, ce qui prouve que vous avez donc raison dans les deux cas!

    Donc, j’aimerais bien faire le tour des principales routes du Québec, selon l’ancienne numérotation, mais je ne peux promettre de date. Les articles suivants sont plutôt concis, et porteront sur les routes 2A (Bas-Saint-Laurent), 2B (île de Montréal), et 2C (région de la ville de Québec), qui sont relativement courtes. Viendra ensuite la route 3, qui s’étendait de la frontière américaine, près de Fort Covington, NY, jusqu’au pont de Québec, en suivant plus ou moins la rive sud du fleuve. Comme vous le voyez, j’essaie d’y aller en ordre numérique. Ainsi, avec un peu de chance, je devrais faire la route 8 avant la fin de 2014. Si j’y mets du temps, bien sûr.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.