Santé: Quand les municipalités se mêlent de ce qui ne les regarde pas

En jetant un oeil au site Canoë, en ce début de soirée, je suis tombé sur cet article de Jean-Louis Fortin, de l’agence QMI, au sujet des arrondissements de Montréal qui, à l’image de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG), devraient se mettre à la lutte contre… le gras trans.

Pas contre la criminalité, ni contre les gangs de rue, ni contre les débits d’alcool illégaux, ni contre les piqueries, ni contre la vente de drogues dans les cours d’école, ni contre la vitesse excessive dans les zones scolaires, ni contre la corruption dans l’attribution de leurs contrats, ni contre les nids-de-poule, ni contre les trottoirs dégueulasses, ni contre les amoncellement de déchets dans les ruelles.  Contre le gras trans!

Après, on viendra se plaindre du fédéral, qui met son nez dans la cour des provinces!

Dans l’article de Jean-Louis Fortin, on apprend que l’arrondissement CDN-NDG a présenté, ce mardi, sa « Politique en faveur de saines habitudes de vie », et espère inciter les autres arrondissements de la ville de Montréal de converger dans le même sens.  On peut également lire que les municipalités n’ont aucun pouvoir de bannir le gras trans des restaurants, puisqu’il s’agit d’un pouvoir qui reviendrait au gouvernement fédéral.  Par contre, toujours selon l’article, le conseiller de ville du district de Snowdon et leader d’Union Montréal au conseil municipal, Marvin Rotrand, promet que son administration accompagnera les restaurateurs en leur indiquant comment acheter des aliments santé sans voir leurs coûts de production exploser.  Comme si les restaurateurs ne pouvaient pas le faire eux-mêmes.

Cou’donc, il ne reste plus de nids-de-poule à remplir, dans CDN-NDG?

Les municipalités – et les arrondissements de Montréal en font partie – ont tant à faire dans les domaines qui sont de leur juridiction, et tant de retard à rattraper au niveau de leurs infrastructures, qu’elles n’ont rien à cirer dans la lutte au gras trans.  Si les restaurateurs veulent servir des repas remplis de gras trans, ou encore sans gras trans, ça les regarde, eux et personne d’autre!  Si le client trouve son repas trop gras, il va faire parler son porte-monnaie; il désertera ce restaurant, et ira ailleurs.  Et si le restaurant, devant une baisse de sa clientèle, persiste à servir le même menu, il fermera éventuellement ses portes.  La ville n’a pas « une cenne » à mettre là-dedans!

Si l’on permet aux municipalités de lutter contre le gras trans, dans le but de soi-disant favoriser de saines habitudes de vie, quelle sera la prochaine étape?  Interdire l’automobile, parce que ça pollue?  Proscrire les animaux domestiques, parce leur litière ne sent pas bon?  Déjà que les municipalités réglementent dans des domaines strictement privés, comme de savoir ce que vous pouvez mettre, ou ne pas mettre, au-dessus de votre piscine, il me semble que leurs budgets devraient servir à assurer des services aux citoyens, et non pas à les brimer dans leurs choix.

Advertisements

7 réflexions sur “Santé: Quand les municipalités se mêlent de ce qui ne les regarde pas

  1. Au Québec, les politiciens ont complètement perdu de vue leur mandat. « Il y a quelque chose de pourri au royaume du Québec ».
    Comme on ne peut régler le problème au jour du scrutin, il n’y en a pas un pour racheter l’autre, il faudrait avoir un processus de destitution comme en Californie. Ça nous permettrait de leur mettre la bride sur le cou.

    J'aime

  2. Le pire, c’est qu’ils se sont inspirés de certains idées de politiciens américains qui franchement, charrient très fort, comme bannir le sel des restos de l’état de New York http://www.youtube.com/watch?v=iVD-YhC8eqA ou encore une plante qui imite la marijuana http://www.youtube.com/watch?v=EYDQgGZKtn4

    Si ça continue on aura de la contrebande de sel ou de gras trans… >_< Ces (censuré) devraient s'occuper d'autres chats à fouetter, avec ce qui s'est passé près de Saint-Jude avec ce glissement de terrain qui a emporté une famille…. 😦 http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/05/11/001-crevasse-st-jude.shtml

    J'aime

  3. @ Stéphane Dumas:

    Dans le cas de Saint-Jude, j’ai l’impression que le maire de la place, Yves de Bellefeuille, a plutôt procédé avec diligence, faisant le maximum possible, afin de retrouver les disparus. Il a même fait appel aux secouristes en espaces clos de la ville de Saint-Hyacinthe, pour venir en renfort à ses propres hommes.

    @ Gilles Laplante:

    C’est exactement la théorie du chien qui court après sa queue.

    Le jour du scrutin, les candidats sont bonnet blanc, blanc bonnet, alors on vote pour celui que l’on croit le moins pire, et c’est une fois le mandat entrepris que l’on se rend compte de l’erreur que l’on a commise. Mais même avec un processus de destitution, le problème demeurerait entier; une fois qu’on aurait « empeaché » le maire, et/ou ses conseillers, on le/les remplace par qui, s’il n’y en a pas un pour racheter l’autre? De plus, comme Québec voudrait mettre son nez là-dedans, on risque de se retrouver, à court terme, avec un « ministre des destitutions ».

    @ vous deux:

    Puisque l’on est dans les « empeachment processes », j’ai envie de vous soumettre deux cas municipaux, qui ont fait l’actualité, ces dernières semaines, mais pour des raisons fort différentes. Donc, que pensez-vous de la situation qui prévaut 1- à Saint-René-de-Matane, et 2- à Saint-Barthélémy?

    J'aime

  4. Richard3, je viens de lire ce qui s’est passé à St-René-de-Matane http://www.la-vie-rurale.ca/contenu/23192 Un seul mot pour ça: Ayoye! Avec une « prise de bec » entre le maire et la directrice générale. Pour la mise en tutelle, n’en déplaise au plus ou moins regretté Pierre Falardeau qui irait se revirer 1000 fois dans sa tombe, mettons St-René-de-Matane sous la tutelle des…. anglophones.

    J'aime

  5. C’est tellement stupide!

    Le gras trans c’est naturel. Ce serait interdit d’avoir un resto…

    surement ils interdisent plus qu’un certain pourcentage de gras trans, genre 5%, mais quand meme!

    Effectivement il y a des gras « trans » et des gras « cis », c’est l’orientation du molecule de gras, un peu comme ta main gauche et ta main droite. Avec les huiles (gras) hydrogenes, on produit 50/50 de gras « cis » (satures) et de gras trans.

    Pour un quelconque raison qui n’est pas vraiement connue, au nature, le concentration de gras trans est nettement inferieur que le gras « cis »… genre 1-2%. Aussi, il y a un peu d’evidence que les gras trans peuvent nuire a la sante cardiovasculaire, qui explique en sorte la rarete de ces gras dans le nature (evolution).

    L’infameux drogue « Thalidomide » a eu la meme probleme… un version du molecule, celui produit dans la laboratoire, marchait en merveille, mais l’autre cause des deformites severes a la bebe, et le processus de production produisait les deux a 50/50.

    Mais pourquoi ces lois, quand la libre marche a deja elimine la plupart des gras trans et ce train continue a rouler (par exemple, je viens d’acheter des croustilles « sans gras trans » et ca semble que plus et plus des produits au supermarche ont ce mention…). C’est quand meme impossible d’avoir 0%, mais Sante Canada (et le FDA chez nos voisins de sud) permet ce mention si le contenu de gras trans est autour de 5% ou moins.

    J'aime

  6. @Stephane Dumas

    Recemment il y a eu un episode crissement drole de « South Park » (episode 3, saison 14) ou ils parodient le narcofilm « Scarface » mais avec du PFK (poulet frit…) en lieu de cocaiine, c’est trop possible d’etre notre futur 😐

    J'aime

  7. @Cyrus

    J’ai vu l’épisode de South Park en question, et ironie du sort ces « bien-pensants » veulent légaliser la marijuana. Des fois j’ai envie de dire: on vous laisse votre marijuana mais laissez-nous notre sel et nos gras trans!

    Et un brin hors-sujet, j’ai repéré cet intéressant texte du site Libres.org sur les boucliers fiscaux, le prof Lauzon ferait une crise cardiaque en lisant ça LOL s’il trouve le chemin de Damas, ça serait tout un miracle http://www.libres.org/francais/annonces/une_2010/042710_bouclier_fiscal.htm

    J'aime

Les commentaires sont fermés.