A-50 (2011): On vient de gagner quelques kilomètres!

Le 19 août dernier, quelques élus, dont le premier ministre, Jean Charest, se sont rendus à Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, pour couper un ruban.  En effet, l’autoroute 50 vient de gagner quelques kilomètres, et est maintenant complétée (en super-2, faut-il le préciser) dans la région des Laurentides.

Vous avez déjà vu cet endroit; l’image sert ici de référence, pour vous montrer que lorsque l’on roule en direction ouest, on roule sous les viaducs en passant à gauche.  Nous y reviendrons.

Ici, on se rend compte que le panneau de la sortie 239 a changé; avant, on pouvait également y lire « Gatineau », mais plus maintenant.  Le rapiéçage a été retiré, et l’on ne voit plus maintenant que les destinations réelles de cette sortie, soit le village de Grenville, et la ville ontarienne de Hawkesbury.

Avant le 19 août, il y avait des balises, plantées à même l’asphalte, à cet endroit.  Plus tôt, cette année, on les avait remplacées par des cônes orange.  Et maintenant, plus rien; une nouvelle section de l’A-50 est désormais ouverte!

Comme c’est le cas du côté de l’Outaouais, l’A-50 se fraie un chemin, entre les montagnes, à l’ouest du chemin Scotch.  Ici, c’est juste avant d’arriver au chemin Kilmar.

Cette fois, nous sommes dans le musoir de la sortie 233, au chemin Kilmar.  Allez savoir pourquoi, à cet endroit, lorsque nous roulons en direction ouest, contrairement à la photo du début, nous passons à droite, sous le viaduc.

Après avoir traversé le pont de la rivière Rouge, que les gens de la place, qui connaissent bien les rapides de ce lieu, ont commencé à surnommer “le pont des sept soeurs”, nous arrivons près de la fin de ce nouveau tronçon.  Cela peut sembler court,…

…mais au niveau de la sortie 226, au chemin Avoca, vous aurez parcouru la bagatelle de 14 kilomètres de plus, environ, depuis l’A-15, comparativement à l’ancienne fin, au chemin Scotch.  Vous remarquerez qu’aucune balise n’a été plantée, pour délimiter la fin de la route, et diriger les usagers vers la sortie; c’est que la suite de l’A-50 devrait ouvrir dans très peu de temps.  J’y reviendrai dans un autre billet.

Sur le chemin Avoca, depuis la route 148, vers le nord, vous remarquez que le panneau est recouvert d’une simple toile, qui camoufle les indications vers l’ouest.  On devrait voir ces indications avant longtemps.  Au loin, vous verrez que l’on a implanté un arrêt obligatoire, à l’intersection du chemin Avoca et de la bretelle d’entrée de l’A-50 est.

À l’intersection du chemin Avoca, et de la route 148, un arrêt obligatoire a aussi été implanté dans toutes les directions, question de permettre à tout le monde de circuler.

Nous pouvons constater, sur cette photo, prise dans le hameau de Pointe-au-Chêne, que sur la route 148, l’arrêt a été implanté…

…le 18 août dernier, soit la veille de l’ouverture de la nouvelle section de l’A-50.

Selon ce que l’on pouvait lire, sur le site du MTQ, les sections de l’A-50, qui devaient être ouvertes à la circulation cette année, devaient l’être en deux temps; la section du chemin Scotch à la montée Fassett d’abord, puis de là jusqu’à la route 323, à la hauteur de Montebello.  Or, le fait de procéder à une première ouverture, entre les chemins Scotch et Avoca, permettra aux politiciens, et autres notables, de procéder à pas moins de trois coupes de ruban, en 2011, puisque l’état d’avancement des travaux, entre le Chemin Avoca et la route 323, varie passablement d’un endroit à l’autre.  Nous verrons cela dans un prochain billet.

Aussi, si vous avez jeté un oeil au communiqué du MTQ, concernant l’ouverture de ce tronçon, on y indique que l’on profite de 18 kilomètres de plus, alors qu’il y a environ 14 kilomètres, entre les chemins Scotch et Avoca.  C’est parce que lors de cette coupe de ruban, on inaugurait tout le tronçon faisant partie de la région des Laurentides, qui s’étend en fait jusqu’à la montée Boucher.  Mais comme il n’y a pas d’échangeur, à la hauteur de cette route, il reste donc 4 kilomètres de route complétée, mais pas encore ouverte à la circulation.  Je vous montrerai tout cela dans le prochain billet.

Publicités

6 réflexions sur “A-50 (2011): On vient de gagner quelques kilomètres!

  1. Une bonne nouvelle, cette ouverture de ce tronçon de l’A-50. 🙂

    Un peu hors-sujet, mais le terminus acutel de l’A-20 à Cacouna est fermé depuis le 23 août, http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2011/08/24/003-fermeture-autoroute-cacouna.shtml
    http://www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&id=141957 pour réaligner l’A-20 à l’extension menant vers L’Îlse-Verte et Trois-Pistoles. Un bout de ce tronçon ouvrira dans le courant de l’automne 2011 entre Cacouna et L’Îlse-Verte.

    Et avec le récent décès de Jack Layton, je ne serais pas surpris de voir une rue, un boulevard ou un parc portant son nom mais c’est un autre sujet pour un autre billet.

    J'aime

  2. Un de vos précédent billet traitait de la transformation progressive de la route 185 en autoroute. Un nouveau tronçon de 12 km viens d’ouvrir et des travaux sont en cours sur une vingtaine de km entre la frontière du Nouveau-Brunswick et Notre-Dame-du-Lac (maintenant Témiscouata-sur-le-Lac) Il serait intéressant de faire un suivi sur ce sujet si vous passer par la région.

    J'aime

  3. Je suis passé sur le nouveau tronçon il y a quelques semaines et j’ai remarqué que les panneaux des sorties avaient tous la police FHWA Highway Gothic, au lieu de la nouvelle police Clearview que le MTQ a choisie pour les nouveaux panneaux dorénavant.

    C’est probablement parce que (et on l’a déjà mentionné ici je crois) ces panneaux ont été faits il y a longtemps en Gothic – avant la décision d’adopter Clearview – et qu’on ne voulait pas les gaspiller.

    J'aime

  4. En effet, Acajack; les panneaux de supersignalisation de l’A-50, du moins ceux de la section dans la région des Laurentides, traînaient depuis 3 ou 4 ans sur les terrains du MTQ, à Montréal. Par contre, je vois des panneaux fraîchement installés sur le réseau aussi fait avec le Highway Gothic. J’ai l’impression que les fonctionnaires du MTQ « oublient » se spécifier qu’il faut les fabriquer avec la police Clearview.

    J'aime

  5. Bonjour Richard,
    J’ai roulé également sur ce nouveau tronçon de l’A-50 il y a quelques semaines et j’ai remarqué que le nom des villages de Pointe-au-Chêne et de Calumet n’apparaissent pas sur les nouveaux panneaux de supersignalisation. Je sais que ces villages font maintenant partie de la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge mais c’est dommage qu’ils ne sont pas annoncés sur l’A-50. Selon mon avis, sur le panneau de la sortie du chemin Avoca (sortie 226), le MTQ devrait mettre Pointe-au-Chêne entre parenthèses juste en dessous de Grenville-sur-la-Rouge. Même chose pour la sortie du chemin Kilmar (sortie 233), nous devrions voir le nom du secteur de Calumet. C’est vraiment dommage car les automobilistes (touristes) vont continuer tout droit et n’arrêteront pas pour visiter ces villages. J’ai écrit sur le site web de la municipalié de Grenville-sur-la Rouge mais je n’ai reçu aucune réponse. C’est probablement le même problème à travers la province depuis que de nouvelles municipalités ont vu le jour après que plusieurs villages et hameaux ont été fusionnés ensemble.

    Marc

    J'aime

  6. Bienvenue sur mon humble blogue, Marc.

    Il fut un temps où l’on écrivait presque systématiquement le nom de l’ancien village, ou du quartier, d’une ville fusionnée, entre parenthèses sur les panneaux, mais il semble que cette pratique ne soit pas un automatisme, au MTQ.

    Ne reste plus qu’aux tenants de ces anciennes appellations de faire de la publicité, avec un panneau placé dans un champ, dans une position stratégique, dans le but d’attirer les touristes. Il y a aussi la possibilité de faire installer les fameux panneaux touristiques bleus, mais cette signalisation est loin d’être gratuite.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.