L’autoroute 610: De qu’ossé?

Hier soir, la Presse canadienne publiait une courte nouvelle concernant un accident mortel sur l’autoroute 610, à Sherbrooke. Quoiqu’un accident mortel soit toujours triste, et je compatise avec la famille de la victime, je me demande, par la même occasion, quelle est la logique du MTQ pour avoir renuméroté une partie de l’Autoroute 10, qui passe au nord de l’agglomération sherbrookoise, autoroute 610.

Si l’on prend le système de numérotation des routes, au Québec, tel qu’élaboré par le MTQ, on dit d’une autoroute numérotée à trois chiffres, dont le premier chiffre est pair, qu’elle est une autoroute de déviation, et qu’elle doit en principe (parce qu’aucune autoroute au Québec ne le fait pour l’instant) se rattacher à l’autoroute principale à ses deux extrémités. On explique même que pour l’instant, il n’y a pas vraiment d’autoroute de déviation, et on illustre l’exemple de l’A-640, qui se rattache à une seule extrémité de l’A-40, mais qui devrait en principe le faire éventuellement à l’autre parce qu’elle a été prévue en ce sens. Ceci étant dit, je me demande à quoi pourrait se rattacher l’autoroute 610. On pouvait se dire, en regardant une carte de la région, que l’autoroute 410, qui devrait éventuellement contourner l’agglomération de Sherbrooke par le sud, qu’elle finirait par rejoindre l’A-10, mais l’A-10 est devenue l’A-610. Je ne comprends plus rien à la logique du MTQ, dans cette région. Quelqu’un pourrait m’expliquer?

À moins qu’il s’agisse de faire travailler un peu l’équipe de la signalisation. Vous savez, ces types, avec le camion jaune muni d’un espèce de bras canadien qui sert à planter les poteaux des panneaux de signalisation. Ils devaient n’avoir rien à faire, alors la direction régionale leur a fait changer les panneaux de l’A-10 pour des panneaux marqués A-610. C’est comme dans le grand Montréal, on change quelques fois les panneaux dans le but de diriger la circulation sur une voie rapide plutôt qu’une autre. Par exemple, les automobilistes en provenance du West-Island ou de l’Ontario, qui empruntent l’A-40, ont pu remarquer que l’on indique désormais « Montréal centre-ville » vers l’A-13 sud, et qu’à partir de l’échangeur de l’A-13, vers l’est, on indique maintenant « Québec » au lieu de « Montréal », sur les panneaux de l’A-40 est. On peut comprendre que ce changement peut amener des automobilistes à ne pas prendre l’autoroute Décarie, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi. Un autre changement, encore plus récent, pour ceux qui prennent l’A-40 vers l’ouest; on a commencé à remplacer l’appellation « Hull/Ottawa » par « Ottawa/Gatineau » sur tous les panneaux. Je ne sais pas à quoi sert ce dernier changement, mais ça tient les gars occupés.

Par contre, je ne comprends toujours pas l’affaire de l’A-610, à Sherbrooke…

Publicités

10 réactions sur “L’autoroute 610: De qu’ossé?

  1. salut richard3,

    Je pense à ça, il y a 2 autouroute 540(dont une qui va être dans la 30)mais aussi 2 autouroutes 440 soit une a laval et lautre a Québec.Je propose de nomer une des 2 autouroutes 840 pour suivre la logique de la MTQ
    Laisse un commentaire pour dire se que vous en pensez

    J'aime

  2. Bonjour, Gui.

    Je crois que le MTQ fait la même chose, avec les autoroutes que l’on pourrait qualifier de « complémentaires », que ce qui se fait aux USA avec l’Interstate Highway System. Et un peu comme aux USA, plusieurs de ces autoroutes complémentaires tardent à prendre leur plein déploiement, afin d’être vraiment efficaces. Il faut dire, par contre, qu’aux USA, leur système est beaucoup plus développé que le nôtre, et que les Interstate sont fédérales, en tout ou en partie. Il peut donc y avoir plusieurs autoroutes à trois chiffres qui portent le même numéro, comme la 540, mais elles sont situées dans des régions distinctes.

    Si l’on examine la situation, par rapport à la construction de l’A-30, sur la rive-sud de Montréal, certains bouts d’autoroute seront renumérotés, mais comme ils sont tous dans le grand Montréal, ils porteront des numéros différents. Le tronçon d’environ 7 kilomètres, qui rattachera la ville de Salaberry-de-Valleyfield à la nouvelle autoroute 30, soit l’actuel tronçon en super-2, sera renommé A-530, alors que les deux ou trois kilomètres qui relient la route 132 et la sortie de la montée Saint-Régis, à Saint-Constant, porteront le numéro 730, une fois les travaux terminés.

    Je ne sais pas si le kilomètre situé entre le futur échangeur Jean-Leman et l’actuel échangeur de la route 132, sur l’A-15, sera renuméroté. Nous savons qu’un tronçon d’environ trois kilomètres, qui relie la route 117 et l’A-15, au nord de Saint-Jérôme, n’a pour sa part jamais été renuméroté; le MTQ l’appelle communément l’autoroute de transition. En fait, il s’agit de l’ancienne autoroute 15, à l’époque où elle se terminait à Saint-Jérôme.

    J'aime

  3. Salut Richard3,

    Je comprends ce que vous voulez dire mais dans votre commentaire reside 2 questions pour moi
    1.Ou va passer la a-30 par rapport a votre bout d autouroute qui va etre nommer a-730
    2.Ou tenez vous le fait que ce bout va s appeler a-730? Je nai entendu sa nul part et sa mintrigue

    Merci d avance pour vos reponse

    Ps: desole je suis sur un clavier englais

    J'aime

  4. Bonjour, Gui.

    Je vais tenter de répondre à vos questions.

    1- Actuellement, le tronçon de l’A-30 qui contourne la réserve Mohawk de Kahhawake croise la montée Saint-Régis à environ deux kilomètres au sud de la route 132. Le nouvel échangeur, dont les travaux sont enfin commencés, et qui va relier ce tronçon de l’A-30 avec le nouveau tronçon, appelé « partie est », est situé tout juste au sud de la montée Saint-Régis. C’est donc la partie de l’actuel tronçon situé entre ce nouvel échangeur et la route 132 qui sera nommé A-730.

    2- J’ai pris cette information sur le site web du MTQ. D’ailleurs, on cite l’échangeur A-30/A-730 sur cette page.

    J'aime

  5. Je dépoussière un peu le sujet sur l’affaire de l’autoroute 610, je crois que certains bureaucrates ont du fumer ou boire quelque chose de pas très catholique. LOL 😀

    Et si le projet d’une route à quatre voies divisés/autoroute est-ouest entre Sherbrooke et le Nouveau-Brunswick via le nord du Maine devient realité http://forum.skyscraperpage.com/showthread.php?t=144489 il la faudrait le renommer à nouveau la A-610 en A-10. Quoique les promoteurs voudraient qu’elle commencerait au future terminus de la A-410 à Lennoxville
    http://www.cyberpresse.ca/article/20080512/CPACTUALITES/805120730/-1/CPACTUALITES
    (tant qu’à être autant faire revivre la A-6 qui remplacera A-410 pour ce projet 😉 et l’on pourrait appeller « Autoroute des Appalaches » quoique comme la région de Thetford Mines a changé les noms de MRC de l’Amiante pour MRC des Appalaches ainsi que la commision scolaire des Appalaches qui a remplacé la commision scolaire de l’amiante, si jamais le projet de la A-65 sortirait d’outre-tombe un jour, certains voudrait l’appeller Autoroute des Appalaches, donc il faudrait trouver un autre nom pour ce nouvel axe est-ouest, on n’en sortiras jamais 😀 LOL )

    J'aime

  6. Merci pour le dépoussiérage, mon cher Stéphane, et rebienvenue ici.

    La naissance de l’A-610 est passée tout à fait inaperçue, puisque survenue le même week-end que l’effondrement du viaduc de la Concorde, à Laval. J’ai écrit au MTQ pour que l’on m’explique, noir sur blanc, et avec un croquis, ce que va contourner l’A-610, au juste (préfixe 6, donc pair = voie de contournement, qui rejoint l’autoroute principale à ses deux extrémités). La seule réponse qu’on m’a fait parvenir, à date, c’est un accusé réception.

    Quant au projet d’une liaison autoroutière entre Sherbrooke et Saint-Jean, NB, le fait de voir le gouvernement du Québec laisser le privé aller de l’avant tout seul dans la construction d’une autoroute tient définitivement du rêve! Jamais notre société distincte, dont le gouvernement a le devoir de mettre son nez partout, ne laissera un tel projet se réaliser; cela prouverait que le privé peut faire les choses pour beaucoup moins cher que le gouvernement, et ça, il ne faut surtout pas le dire! Ensuite, les activistes de la fougère n’hésiteront pas à mobiliser le BAPE, à aller devant les tribunaux, et même à réveiller les protestataires du Val-Saint-François, du temps de la construction de la ligne électrique Radisson-Nicolet-des Cantons, afin d’être bien certains qu’un tel projet autoroutier ne puisse jamais voir le jour.

    Et si, malgré tout, le projet Atlantica se réalise, dans le Maine et au Nouveau-Brunswick, ça ne sera que le naturel qui reviendra au galop; après tout, où se situent les seuls kilomètres d’autoroute manquants entre Montréal et Boston, ou encore entre Detroit et Halifax? Au Québec, évidemment! Quant au nom qu’il faudra donner à la nouvelle autoroute (si elle finit, bien sûr, par voir le jour), je crois que les gens de Sherbrooke ne manquent pas de personnalités à immortaliser; l’A-55, entre Sherbrooke et Drummondville, s’appelle officiellement « autoroute Joseph-Armand-Bombardier », alors que l’on veut nommer l’A-610 « autoroute Louis-Bilodeau », en l’honneur de l’animateur de l’émission de télévision « Soirée Canadienne », et l’A-410 « autoroute Jacques-O’Bready », nom d’un ancien maire de la ville de Sherbrooke, deux personnalités décédées ces dernières années.

    Dans le même ordre d’idées, une éventuelle nouvelle A-6 pourrait très bien s’appeler « autoroute Jean-Besré », du nom du comédien qui est décédé dans un accident, sur la route 104.

    J'aime

  7. En effet Richard, je crois que tu as bien cerné l’affaire de l’autoroute St-Jean – Sherbrooke. Le tronçon 4 voies au NB est présentement en construction, soit de passé St-Jean à St-Stephen. La construction de ce tronçon a cependant aucun rapport avec l’autoroute projetée, elle vise à relier convenablement le NB avec le Maine avec des routes 4 voies.

    Pour les tronçon manquants, je crois qu’enfin après 30 ans de sous investissements le MTQ a compris qu’on devait investir. La 185 est en transformation (lentement mais surement), la 35 aussi (encore plus lentement mais bon lol). On verra ce que ça va donner dans les prochaines années, et j’espère surtout qu’on verra plus de PPP naitre!

    J'aime

  8. Richard, pour le secteur en question. Il s’agit du Val-St-François et non du Haut-Saint-François là où se trouve les agglomérations d’East Angus, Bury, Cookshire, La Patrie, Scotstown, Weedon et inclus de facto, le secteur de Lac-Mégantic, Stormway, Lambton et de Woburn. Le Val-St-François est là où se trouve les villes de Windsor, Melbourne, Racine, Valcourt et Richmond.

    Et la ligne électrique en question était Des Cantons-Montérégie-Hertel (quoique qu’il y avait eu un autre projet suggéré au millieu des années 1980 entre le poste Des Cantons et le Maine mais le Maine a laissé tomber). Dans le cas du Haut-Saint-François, avec la récente crise forestière, beaucoup voient dans ce projet une occasion en or pour des créations d’emplois ainsi que la diversification de l’économie locale.

    J'aime

  9. J’ai appris que l’autoroute 410 et maintenant officiellement appelé Autoroute Jacques O’Bready et la 610 Louis Bilodeau une autre renumérotation pour faire travailler les ouvriers du MTQ et leur camion bras-canadien.

    J'aime

  10. Salut Richard3,
    J’ai lu, suite à une recherche sur le web, sur le site boston roads(même chose que Montreal roads suaf pour Boston)le projet de l’interstate 92, autoroute qui partirait de Burlington jusqu’à… St-Stephen, N-B!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.