Santé: Tout va très bien, madame la Marquise!

Le Journal de Montréal, sous la plume d’Éric-Yvan Lemay, publie un papier qui indique que les médecins en obstétrique sont introuvables. La région de Montréal, comme d’ailleurs l’ensemble du Québec, connaît une espèce de revanche des berceaux, qui s’est traduit l’an dernier par une augmentation des naissances de 5,3% dans le grand Montréal, et de rien de moins que 8% pour le Québec. Évidemment, les médecins en obstétrique ne savent plus où donner de la tête, au point que l’on craint que la situation devienne risquée pour beaucoup de futures mamans.

Comme nous sommes au Québec, nous savons qu’au lieu de former de nouveaux médecins, nos universités forment plein de futurs porteurs de pancartes, qui engorgent tous les programmes de « sciences molles », comme la politique, la philosophie, et d’autres gaspillages de salive et de fonds publics semblables. Aussi, nous savons également que de nombreux médecins étrangers conduisent des voitures-taxi, font cuire des Big Mac chez McDonalds, ou livrent de la pizza, tout simplement parce que le Collège des médecins refusent que ces nouveaux arrivants viennent jouer dans leurs plate-bandes. Autrement dit, on manque de toubibs par notre très grande faute! Qu’est-ce qu’on attend, au Collège des médecins, pour faire passer des tests d’équivalence à ces médecins venus d’ailleurs, afin qu’on puisse les envoyer en renfort dans les salles d’urgence, ou les salles d’op du Québec? Qu’est-ce qu’attend la ministre de l’éducation pour botter le fond de culotte de tous ces « flancs-mous » qui traînent dans les universités avec leurs pancartes, afin de débloquer des fonds pour augmenter les contingentements des facultés de médecine québécoises?

Nous assistons, impuissants, à l’accomplissement de l’oeuvre humanitaire du monopole syndicalo-étatique qui nous gouverne depuis une quarantaine d’années. Nous constatons, jour après jour, les dommages irréparables que cette machine cause à tous les citoyens québécois en leur prétendant que « le gouvernement prend les choses en main » alors que dans les faits, il n’en est même pas capable. Vous me direz que c’est complètement stupide, mais je m’attends à ce qu’un jour, le Journal de Montréal nous arrive avec, sur la une, un grand titre du genre « Délai de 12 mois pour un rendez-vous en obstétrique ».

Publicités

9 réflexions sur “Santé: Tout va très bien, madame la Marquise!

  1. J’avoue que la tentation est pas mal forte.

    C’est bien parce que je fais ce que j’aime, comme job (même si ce n’est pas très payant) et que la santé de ma mère, qui aura 79 ans avant Noêl, est précaire, que je reste ici. Je ne m’occupe pas d’elle journalièrement pour ses besoins, car elle demeure passablement autonome malgré tout, mais s’il arrive quoi que ce soit, au moins, je suis à portée de bagnole.

    Ce ne sont peut-être que des excuses, mais pour l’instant, c’est davantage la santé de ma mère que le reste qui me retient ici. D’autant plus que chez toi, l’anglais est la langue naturelle de la place; cela me permettrait de pratiquer juste en masse! J’écoute déjà la radio en anglais (CHOM rocks!), et le morningman Terry DiMonte, une référence de la radio anglophone de Montréal depuis plus de 23 ans, est parti vers l’ouest, lui aussi! Il sera à Q107 à Calgary, probablement après les fêtes.

    Ouais, c’est très, très tentant! Si un jour, je me mets à te demander plein de questions, genre disponibilité et coût des logements, etc., dis-toi que le jour J va approcher!

    J'aime

  2. Je sais par experience que c’est une grosse decision, et que les planetes doivent etre alignes pour faire ce move.

    Mais ne crois pas que le Quebec va s’ameliorer grandement meme avec l’ADQ a sa tete. Mario montre deja ses limites.

    Les prochaines annees vont montrer de plus en plus le sous investissement en infrastructures, sante et education. AU menu, baisses de services et hausse des impots. Y a aucune maniere de passer a cote (souverainete ou non) et faut pas etre devin pour voir venir cela.

    L’horizon economique est tres noir, et c’est Obelix qui va finalement avoir raison d’avoir toujours eu peur que le ciel lui tombe sur la tete.

    J'aime

  3. Il n’existe qu’un remède pour redresser le Québec et le remettre sur la voie de la richesse, et c’est un remède de cheval! Il faudrait faire la même chose qu’en Irlande. Baisse drastique des impôts, privatisations massives, et retrait du gouvernement des domaines où la présence gouvernementale n’est pas nécessaire. L’Irlande a choisi cette voie, et ç’a pris 20 ans, mais ils sont passés de pays le plus pauvre d’Europe à pays classé au 14e rang mondial de la richesse, devant le Canada! Et ils n’ont à peu près aucune richesse naturelle à exploiter, comparativement au Québec!

    Mais en effet, il ne faut pas compter sur Mario Dumont pour aller dans ce sens. Comme on dit souvent, « si je veux que ça se fasse, y va falloir que j’le fasse moi-même »! Sauf que c’est pas mal compliqué quand on a pas de « machine ».

    J'aime

  4. 110% d’accord avec toi l’ami. De plsu le Quebec devrait recommencer l’exploitation des ses enormes ressources hydro-electriques. Les USA sont prets a payer de gros $ pour l’energie dans les annees a venir. Energie verte, propre et renouvlable, Meme l’Alberta n’a pas cette chance !

    J'aime

  5. Sauf que lorsque l’on annonce que Hydro-Québec veut construire une ligne à haute tension pour vendre de l’électricité ailleurs, on assiste à une levée de boucliers, avec comme principal argument, « L’électricité, c’est à nous autres, faut pas la vendre ailleurs! », comme ce fut le cas pour la ligne Radisson – Nicolet – Des Cantons, à laquelle contestation un groupe de gens du Val-Saint-François ont ajouté leur lutte pour la survie de leur vue imprenable sur le paysage. Tu imagines le peuple de l’Alberta qui refuserait que le pétrole soit vendu, afin qu’il soit conservé pour la consommation interne?

    C’est triste, mais c’est là que le Québec est rendu.

    Le Québec a toujours été, et est plus que jamais, une terre peuplée de moutons de Panurge. Autrefois, le peuple suivait aveuglément les curés, et maintenant, ils suivent les chefs syndicaux et autres porte-voix de la go-gauche. Pourtant, Anatole France a dit « Même si une stupidité est dite par un million de personnes, elle demeure une stupidité ». À mes yeux, c’est un peu comme le discours des environnementalistes. Même l’ONU, qui s’est laissé embobiner par leurs paroles apocalyptiques, propage l’affaire du « consensus » des scientifiques. Or, depuis quand les scientifiques font-ils des consensus? Ce sont les négociateurs qui font des consensus, pas les scientifiques!

    J'aime

  6. Je sais pas ce qu’est de « moutons de Panurge » desole… ma culture ne se rend pas la.

    Maudite culture de demi-civilise au Quebec, c’est la meme chose avec l’opposition a Rabaska. Le Quebec veut de genereux programmes sociaux pour distribuer la richesse, mais ne veux rien faire pour creer la richesse a distribuer. Bye bye Quebec, bonjour Alberta.

    Je crois que le Quebec s’eveille peu a peu. La ville de Quebec se reveille plus rapidement que le reste de la province.

    Ca a cree le « mystere Quebec » et « l’Adequistan » les bien penseurs de Mourial et du PQ ne comprennent pas, tant pis pour eux.

    J'aime

  7. Moutons de Panurge: Quand quelqu’un dit quelque chose, tout le monde suit sans poser de question. Avant, c’était les curés, maintenant, c’est la go-gauche. Malheureusement, le temps que le Québec va prendre pour se réveiller, il sera devenu une sorte de « Québecistan ».

    Quant à ceux qui ne comprennent pas, en 2006, après que les conservateurs aient gagné plusieurs circonscriptions dans la région de Québec, le bloc québécois a créée rien de moins qu’un comité pour étudier les causes de leur défaite, là-bas, pour savoir qu’est-ce que les gens de Québec n’avaient pas compris pendant la campagne. Bref, ce sont les gens du bloc qui n’ont rien compris. Quant à l’ADQ, il a quand même échappé quelques circonscriptions dans le grand Québec, mais a été très fort dans le « 450 », soit la couronne autour de Montréal, et en Mauricie.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.