Le projet de loi de Béchard: Vous y croyez, vous?

Une des dispositions contenues dans le projet de loi 41, présentement à l’étude à l’Assemblée nationale, permettrait au ministre des ressources naturelles de fixer lui-même, pour une période donnée, les prix de l’essence et du carburant diesel, dans certaines circonstances, en cas d’abus des pétrolières, par exemple.

Vous y croyez, vous? Dans l’ensemble, le projet de loi du ministre Claude Béchard lui aidera plutôt à faire plus de millage… politique, pour paraphraser Michel Van de Walle, du Journal de Montréal, dans sa chronique d’aujourd’hui. Je lui donne raison sur ce point. En avisant les pétrolières de justifier la hausse de l’essence par l’entremise d’un questionnaire doté de choix de réponses, celles-ci seraient bien folles de tenter de trouver des raisons supplémentaires, puisque le gouvernement lui en donne certaines toutes prêtes.

Selon moi, ce projet de loi est une autre répétition de la tactique libérale en trois étapes, que l’on commence à bien connaître; 1- Il se produit un événement qui dérange les gens, 2- La population se plaint, à travers les lignes ouvertes, les sondages, etc., et 3- Les libéraux récupèrent l’affaire en déposant un projet de loi qui vient mettre un bandage sur le bobo. mais qui ne règle rien à plus long terme. Le pire, c’est que les libéraux croient qu’ils vont remporter les prochaines élections avec un tel comportement, ce qui est loin d’être garanti. Parlez-en à Bernard Landry.

Publicités

3 réflexions sur “Le projet de loi de Béchard: Vous y croyez, vous?

  1. Les libéraux avait déjà approché les pétrolières pour discuter de la hause des prix de l’essence et si je me souviens bien la réponse des pétrolière avait été une seconde hausse dans les jours qui ont suivis.
    Moi je pense qu’il s’agit d’une tactique comme tu la décrit dans une contexte de gouvernement majoritaire. Monsieur Béchard pourrait se faire rappeler que les pétrolières sont des entreperises libres et que rien ne les force à vendre au Québec. C’est extrême comme réponse mais n’importe lequel gouvernement provincial n’aurait pas grand pouvoir de négociation avec des pétrolières.

    J'aime

  2. Bienvenue en Union Sovietique Quebecoise kamarade. Tout comme en Chine, les prix du petrole vont etre fixes par l’etat?

    Quelques petits faits economiques: Le Quebec a a peu pres 7 millions d’habitant qui sont loin d’etre les plus riches du continent. Ce continent contient pres de 400 millions d’habitant dont 90% sont americains et 99% sont moins imposes.

    Si les petrolieres ne sont pas capable de generer un profit avec leurs activites au Quebec, elle vont aller ailleur.

    Le projet de justifications des petrolieres pour l’augmentation des prix est de la bouillie pour les chats.

    J'aime

  3. PENSONS-Y…

    Les prix de l’essence grimpent en flèche. Il ne reste que pour 41 ans d’approvisionnement en pétrole. Le climat se réchauffe. 

    Et si, l’été, tous les Montréalais suffisamment en forme prenaient l’habitude d’aller travailler en vélo? Ça ferait plus d’argent dans nos poches plutôt que dans celles des pétrolières, moins de pollution… Et en bonus, on serait pas mal plus en santé!

    Bonne nouvelle : ce sera bientôt de plus en plus facile! Félicitons la Ville de Montréal, qui investit dans les pistes cyclables et deviendra bientôt la première ville en Amérique du Nord à offrir un service de vélos en libre-service! 

    Pour en savoir plus, encourager l’idée et vous bidonner, visitez le blogue
    http://www.avelocitoyens.com

    Allez voir, apporter vos idées… Plus on est de fous, mieux on vit!

    À vélo citoyens!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.