A-50: Ce sera en deux temps, finalement!

Dans mes trois derniers billets sur l’autoroute 50, que vous pouvez consulter en cliquant ici, et encore là, je mentionnais ne pas trop savoir, puisque la dernière section ouverte, le 19 août dernier, s’arrêtait à Pointe-au-Chêne, et non à Fassett, comme prévu, si le reste de l’A-50, jusqu’à Notre-Dame-de-Bonsecours, au nord de Montebello, serait ouvert tout d’un coup, ou en deux étapes distinctes, pour un total de trois, à l’intérieur de l’année 2011.

Nous avons maintenant la réponse; c’est cet avant-midi que le ministre Norman MacMillan, accompagné de nombreux dignitaires de la région, ont procédé à l’inauguration d’une autre section de l’A-50, et ce jusqu’à Notre-Dame-de-Bonsecours.

En attendant que j’aille prendre des photos de ce nouveau tronçon, voici le communiqué de presse du ministre, ainsi qu’un court article de Michèle Marchand, de l’hebdomadaire Le Bulletin Info 07. Juste en passant, un autre communiqué convoque les journalistes à une coupe de ruban, cette fois en Beauce, et en compagnie de Max Bernier en personne!

Advertisements

3 réflexions sur “A-50: Ce sera en deux temps, finalement!

  1. Je crois que l’ouverture de l’A-50 de même que le prolongement de l’A-73 en Beauce va amener plus de répercussions économiques que l’on croyait. L’A-30 est pas encore completé que déjà, des commerces et entreprises commencent à migrer le long de l’autoroute 30 d’après cet article http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/portfolio/immobilier-commercial/201110/04/01-4454102-lautoroute-30-attire-loeil-des-promoteurs.php
    Il y a déjà le fameux centre commercial « Dix-30 » mais on projette un autre à Chateauguay et un nouveau parc industriel à Sallaberry-de-Valleyfield près de la junction de l’A-30 et de l’A-530.

    J'aime

  2. Vous avez raison Stéphane. Mais j’ai l’impression que l’impact local de ces nouveaux tronçons d’autoroutes sera freiné par le zonage agricole d’une grande partie des terres adjacentes. Consultez les cartes pour voir! Quoiqu’il en soit, l’impact global sera significatif, en facilitant les échanges entres les régions, et, dans le cas de l’A-30 en particulier, en réduisant la circulation de transit sur l’Ile de Montréal, un gros plus pour les échanges entre les différentes parties de l’Ile.

    J'aime

  3. Ici pour la 73, sans créer de boom économique, ça va rendre la région plus accessible et faciliter le transport pour nos entreprises. Déjà c’est un gain.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.