« Vaches sacrées »: François Legault préparait-il sa sortie?

Plusieurs péquistes sont tombés en-bas de leur chaise quand ils ont entendu les déclarations de François Legault, qui prétendait qu’il faudrait peut-être sacrifier quelques « vaches sacrées », si l’on voulait se sortir de l’impasse économique vers laquelle on se dirige.  Selon Henri Michaud, de l’agence QMI, dans un texte repris sur le site Canoë, Legault annoncerait, aussi tôt que demain, qu’il quitte la vie politique.  Même que selon l’article, il aurait pris sa décision depuis quelques semaines déjà.

J’avoue trouver cela un peu triste; tous ceux qui ont un tant-soit-peu de lucidité, au sujet de la situation économique du Québec, au PQ, quittent le navire.  Après Lucien Bouchard, et Joseph Facal, voilà maintenant que François Legault se retire à son tour.  Est-ce à croire que le soleil ne brille que pour les « pelleteux de nuages », au sein du parti québécois?  Pourtant, tout ce qu’il a dit, c’est qu’il fallait arrêter « de pelleter nos problèmes en avant et de laisser des factures à nos enfants« .  Il avait compris que c’est ben beau, les beaux programmes financés par le gouvernement, mais qu’il fallait quand même vivre selon nos moyens.

J’en viens à penser que François Legault voulait quitter cet environnement, mais ne savait pas trop comment s’y prendre, pour éviter les « voyons donc, tu peux pas nous quitter d’même ».  Alors l’affaire des vaches sacrées lui a attiré la critique suffisante pour que plusieurs se disent « bon débarras », demain.  Le pire, dans cette histoire, c’est que c’est Legault, qui a raison.

Publicités

3 réactions sur “« Vaches sacrées »: François Legault préparait-il sa sortie?

  1. j’aurais préféré que Legault continuerait encore un peu, comme député indépendant comme André Arthur au fédéral ou encore joindre l’ADQ mais les chances sont minces…le PQ est lui-même devenu un parti stérile n’en déplaise à ses fans…

    J'aime

  2. C’est dommage en effet, je ne suis pas péquiste, LOIN de là. Cependant François Legault était quelqu’un de très précieux à ce parti. Regardez lors de la commission parlementaire sur la caisse de dépôt, c’était un des seuls à poser des questions intelligentes et d’avoir l’air préparé. Prochaine étape, la démission de Pauline Marois?

    J'aime

  3. Ca me semble impossible pour le PQ de garder les membres avec un tete sur les epaules… ils se finit tous en declarant « chu pu capable! » et ils disparaissent… comme Bouchard

    Cependant leurs membres qui sont un peu louche, ne disparaissent jamais! (comme Parizeau, MDR!)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.