Déneigement: Anjou arnaque ses citoyens! — DOSSIER RÉGLÉ!

DOSSIER RÉGLÉVoir ce billet.

Il m’en est arrivé une bonne.  Je vous raconte.

Hier (lundi) après-midi, j’arrive du travail, et les affichettes de stationnement interdit, que l’on plante dans le banc de neige, afin de signifier que l’on va nettoyer la rue, sont installées.  Alors je déneige ma bagnole, qui est stationnée en bordure de la rue, et je la mets dans le stationnement municipal, situé juste en face de chez moi.  En descendant de la bagnole, je constate que les feux clignotants du stationnement, qui signifient que le stationnement y est interdit, parce que l’on va le nettoyer, sont en fonction eux aussi!

Normalement, l’arrondissement laisse un délai de 24 heures, entre le déneigement de la rue et celui du stationnement, afin de permettre, entre autres aux travailleurs, de stationner leurs véhicules au bon endroit, de façon à ne pas nuire aux opérations de déneigement. Mais cette fois-ci, tout est mis en oeuvre pour que l’on nettoie les deux le même jour!

Je décide donc d’appeler à la mairie d’arrondissement.  La dame qui me répond ne semble pas trop comprendre mes interrogations (elle doit sûrement habiter dans une belle grande maison, munie d’un garage double).  Après un certain temps, on dirait qu’elle commence enfin à saisir que je ne peux pas aller travailler avec mes deux véhicules en même temps.  Comme elle juge qu’elle ne peut me répondre de façon satisfaisante, elle me transfère aux département des travaux publics.  Là, je tombe sur une boîte vocale.  Je laisse un message, expliquant mon problème, et demandant une solution, avec mon numéro de téléphone, afin que l’on me fournisse des réponses.  J’attends toujours le retour d’appel, au moment où je tape ces lignes.

Devant la situation, je quitte pour le travail, ce matin, avec la blogue-mobile, laissant la bagnole dans le stationnement.  À mon retour, ce soir, je retrouve ma bagnole dans le stationnement, mais déplacée, avec, sous l’essuie-glace, un constat d’infraction de 82$.  Le problème est que si je l’avais laissée dans la rue, l’arrondissement l’aurait fait déplacer, et aurait mis un constat d’infraction sous l’essuie-glace.  Je me promets bien de communiquer, à nouveau, avec la mairie d’arrondissement, afin de connaître quelle était la façon de faire qui m’aurait empêché d’avoir ce constat.  Car à moins d’une explication bien précise, et tout à fait logique, il est clair, dans mon esprit, que cette façon de faire n’est rien d’autre qu’une arnaque, afin de pouvoir gratifier plusieurs citoyens de constats d’infraction à payer.  Et à 82$ pièce, ce sera donc des centaines, sinon des milliers de dollars qui entreront dans les coffres de l’arrondissement Anjou.  Et si je n’obtiens pas cette explication, je me rendrai à la prochaine séance du conseil, prévue, selon le site web de l’arrondissement, pour le 3 février prochain, à 19h00.

Une chose est cependant certaine; l’arrondissement Anjou n’aura pas un sou de ma part!

Publicités

4 réactions sur “Déneigement: Anjou arnaque ses citoyens! — DOSSIER RÉGLÉ!

  1. Deux points, si tu permets, mon cher Gilles;

    1- Je n’habitais pas Anjou, lors de la dernière élection municipale, alors en ce qui concerne l’administration, je dois me contenter de celle déjà en place. Par contre, je devrai voir; si j’habite toujours ici après le 1er juillet, je vais m’occuper de sortir cette administration, quitte à me présenter moi-même.

    2- Merci pour le tuyau. Par contre, la dernière fois que j’ai tenté de rejoindre les bureaux de S.O.S. Ticket, je me suis heurté à une ligne de téléphone débranchée. Aussi, pour la contestation de constats d’infraction au code de la sécurité routière, je fais désormais affaire avec une avocate. C’est un peu – lire beaucoup – plus cher, mais c’est plus que du bonbon, comme disait une certaine pub.

    J'aime

  2. Ma remarque ne se voulait pas personnelle mais générale. Il faut bien qu’une majorité vote pour ces administrations de débiles. J’ai connu ça pendant longtemps.
    N’ayant pas eu de contravention depuis longtemps, je n’était pas au courant pour S.O.S Ticket. Désolé. Encore une fois, bonne chance.

    J'aime

  3. Je comprends, Gilles. et il n’y a pas d’offense. 😉

    D’ailleurs, je ne suis même pas certain d’habiter encore à Anjou, lors des prochaines élections municipales. L’entreprise pour laquelle je travaille, située à Saint-Léonard, change de mains, cette année, et comme l’acheteur a sa propre entreprise dans le parc industriel de Terrebonne, cela risque de se traduire, tôt ou tard, par un déménagement de l’entreprise, qui sera probablement suivi, le cas échéant, d’un déménagement personnel, dans la couronne nord. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas des administrations pourries, là-bas aussi.

    Au moment où j’ai tenté de communiquer avec S.O.S. Ticket, le site web était fonctionnel, et un rapide coup d’oeil semble indiquer qu’il l’est encore. Par contre, me faire répondre, au téléphone, par un message enregistré, indiquant que « le numéro que vous tentez de joindre a été débranché », ne fut pas très rassurant. En fait, je n’ai pas rappelé l’organisme, et j’ai choisi de faire affaire avec un bureau d’avocats. Tout cela pur dire que je n’ai aucune idée de la situation de S.O.S. Ticket.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.