A-50, en 2010: (1) Un tronçon oublié à Luskville?

Nous l’avons remarqué à plusieurs reprises, depuis le temps que nous jetons un oeil sur les travaux autoroutiers, certains projets ont été mis de l’avant, il y a plusieurs années, et ont été abandonnés en plan.  Ici, je vous invite à regarder ce que je crois être un tronçon oublié de l’autoroute 50.  Il est situé au nord-ouest de Gatineau, entre Luskville et Heyworth, deux anciennes municipalités regroupées dans l’actuelle municipalité de Pontiac.

Une vue aérienne du tronçon à deux chaussées séparées.  Comme toutes les vues aériennes de ce billet, elle provient de la version gratuite du logiciel Google Earth.

Depuis l’intersection du boulevard des Allumettières et du chemin Eardley, dans le secteur Aylmer de la ville de Gatineau, vous devrez parcourir 14,5 kilomètres pour atteindre ce tronçon de route à deux chaussées séparées, et à quatre voies, qui fait plus ou moins 4 kilomètres et demie de longueur.  Afin de prendre les photos, je suis allé à l’ouest de cette section de la route 148, et j’ai photographié en revenant vers l’est.

Ici, c’est le « deux-dans-un » situé à l’ouest, à l’endroit où commence les deux chaussées, quand on vient de l’ouest.  Il y a quelques commerces, dans ce coin.  Si les photos semblent sombres, c’est qu’elles ont été prises vers 6h00 du matin, et nous étions à la mi-mai.

Quelques mètres plus loin, l’intersection du chemin du Village, qui fait une boucle, et qui croise à nouveau la route 148, à environ 1,2 kilomètres de là.

Ça, c’est la vue aérienne du « deux-dans-un » à l’est.  Vu d’en-haut, ça ne semble pas trop prononcé, mais quand on vient de l’ouest, il y a une courbe vers la gauche juste avant de tourner vers la droite, et de retomber sur une seule chaussée.  Quand on regarde le même endroit depuis « le plancher des vaches », par contre,…

…on se rend compte que la courbe vers la gauche semble indiquer une orientation de la route, de par son rayon, alors que l’on tombe ensuite sur une seule chaussée, en tournant vers la droite.  Mais ce qui semble le plus m’indiquer qu’il s’agissait, à l’origine, d’un tronçon de l’A-50, c’est ce qu’il y a plus loin.

Sur cette autre vue aérienne, j’ai marqué en bleu pâle la trajectoire possible de l’A-50, vers l’est, en se fiant à la courbe vers la gauche.  Le plus intéressant, par contre, se trouve dans le cercle jaune; la courbe que l’on y voit est affichée à une vitesse recommandée de seulement 35 km/h.

Il me semble que si l’on avait fait ce tronçon à deux chaussées dans le seul but de rendre la route 148 plus sécuritaire, on l’aurait allongé jusqu’à cette courbe; celle-ci est à juste un peu plus d’un kilomètre de la fin des deux chaussées séparées.  C’est d’ailleurs la seule courbe où l’on indique une vitesse recommandée, et ce entre le tronçon à deux chaussées et la ville de Gatineau.  C’est pourquoi je crois sincèrement que ce tronçon devait aller rejoindre la grande courbe, au nord de l’échangeur du boulevard de La Vérendrye, dans le secteur Gatineau, et ce en longeant le parc de la Gatineau par le sud, pour ensuite le traverser au nord du lac Pink, puis passer au sud de Chelsea, et traverser la rivière Gatineau, au nord de la centrale des Rapides-Farmer.

En fait, il y avait tout un réseau autoroutier de prévu, dans et autour de Gatineau, mais comme pour tout le reste du Québec, cette région est en retard, dans le développement de son réseau.  Et avec les écolos qui sévissent de plus en plus, ce n’est pas demain, la veille du jour où Gatineau aura un réseau routier supérieur à la hauteur de son potentiel de développement.

Publicités

6 réflexions sur “A-50, en 2010: (1) Un tronçon oublié à Luskville?

  1. J’ignore s’il y a plein de circulation hors de la saison touristique, je présume que la route 148 aurait été toute construite en chausée séparées à 4 voies en direction de L’île-aux-Alumettes prenant le relais de la A-50 avec des échangeurs aux intersections importants ou près des villages, un peu comme la route 117 qui prends le relais de la A-15 à Sainte-Agathe-des-Monts jusqu’à Labelle. Et qu’elle aurait été upgradé en A-50 quand le besoin serait fait sentir.

    J'aime

  2. Mais c’est quand même bizarre que l’on ait construit 4,5 km de route à deux chaussées séparées au beau milieu de nulle part. Selon les sections, et les années, le DJMA varie de 4000 à 6500 véhicules par jour, entre Aylmer et Pontiac.

    J'aime

  3. Il faudrait demander aux personnes qui vivent dans ce secteur depuis des années, ils en sauront peut-être plus.

    J'aime

  4. Bonjour,

    Effectivement, cette partie de la route 148 aura éventuellement fait partie de l’A-50. Vous constaterez en vous promenant le long de la 148 auprès de cette double voie l’ancienne alignement de la route 8 (qui fut rebalisé 148). Cette route continuait à travers le village de Luskville (ch. du Village) et retournait rejoindre la route 8 après l’église catholique.

    Un peu plus loin de Luskville, il y a une église unie: Zion United Church (?). L’arrière de cette église fait face à la route 148 et l’entré principale est situé sur l’ancienne alignement de la route 8. Quand la route fut ré-aligné dans les années 70 la 148 à passé à l’arrière de l’église plutôt qu’à l’avant. Le pavé de l’ancienne route 8 est toujours là. D’ailleurs si vous suivez la 148 pour environ deux kilometre, vous remarquerez au sud de la présente 148 l’ancienne alignment de la 8.

    La construction de l’autoroute 50 selon le tracé originale, aurait été un moteur de développement économique puisque les camion venant de l’ouest aurait put bypassé Ottawa et la 417 pour ce rendre à Montréal ou dans les maritimes.

    David

    J'aime

  5. Bonjour, j’ai deux questions par rapport à la 148. Si quelqu’un (soit monsieur 3, soit autre connaissant) pourrait les répondre, j’en serais ravi.
    1: Si ce segment aurait fait partie de la 50, pourquoi y a-t-il des maisons connexes? J’aurais pensé qu’on aurait protégé l’accès contrôlé du tronçon. Ou est-ce qu’on planifiait simplement l’appeler « autoroute » mais le construire au design de « route », ou « expressway »?
    2: Y a-t-il un bon historique des anciennes Routes du Québec (lorsqu’on les donnait des numéros non-séquentiels)? Bien sûr, comme habitant de l’Outaouais, j’aimerais en savoir plus sur la route 8, mais s’il existerait quelconque ressource par rapport aux photos, anciens alignements, ou autres, je serais plutôt heureux.

    Merci, André

    J'aime

  6. @ kompilesoft:
    C’est vrai qu’il y a plusieurs bâtiments, dont des maisons, mais si l’on se souvient des années 1960 et 1970, les gouvernements de l’époque n’avaient pas peur des expropriations massives! Autre point; je ne sais pas si les maisons sont venues avant l’aménagement de la route à chaussées séparées, qui semble respecter l’alignement de l’ancienne route 8 à plusieurs endroits, ou après la réfection de celle-ci, convenant que l’A-50 ne sera probablement jamais complétée là-bas. Il faut aussi mentionner que de telles routes, avec intersections à niveau et maisons adjacentes, existent un peu partout au pays, et même au Québec; dans la région des Laurentides, par exemple, une partie de la route 125 est construite à chaussées séparées… au beau milieu de nulle-part, entre Chertsey et Notre-Dame-de-la-Merci. Ce tronçon affichait un DJMA variant entre 2160 et 5000 véhicules en l’an 2000, alors qu’il s’établissait entre 2250 et 5500 dix ans plus tard, ce qui en fait une route dont l’achalandage est plutôt stable.

    Quant à un recueil des anciennes routes du Québec, j’ai en ma possession une carte routière « de garage » qui date de 1950, ce qui est loin d’être précis. J’ai commencé une série de billets, à ce sujet, dans lesquels je tente de retrouver, grâce à cette carte et aux images de Google Earth, les alignements de ces anciennes routes. J’en ai bien écrit quelques-uns, mais je dois dire qu’il s’agit d’un projet « en devenir », et que je n’y mets malheureusement pas beaucoup d’efforts; j’ai commencé en ordre numérique, avec la route 1, et j’en suis encore à compléter le parcours de la route 2! Si le coeur vous en dit, ces billets sont regroupés sous la catégorie « Grands axes d’autrefois« .

    J'aime

Les commentaires sont fermés.