A-55, à Bécancour: Comment améliorer la desserte locale

Suite au billet que j’ai publié hier, Sam, un fidèle du Blogue, m’a fait parvenir un commentaire très intéressant concernant la sécurité des chemins situés entre le boulevard des Acadiens, à Bécancour, et la route 226, à Saint-Célestin.

Il était plus que temps que les travaux commencent à St-Grégoire maintenant que sa fait environ 1 mois que s’est débuté. Mais check ben quand l’échangeur sera fini sa va être x 1000 plus dangereux dans des intersections…

En effet, en plus du boulevard des Acadiens et de la route 226, les chemins Thibodeau, Forest et Prince ont aussi des intersections à niveau avec l’autoroute 55, et mise à part celle du chemin Forest, qui conduit au secteur Précieux-Sang de la ville de Bécancour, ces intersections sont très peu indiquées.  Du côté ouest de l’A-55, ces chemins sont tous reliés au boulevard Port-Royal, alors qu’à l’est, le chemin Thibodeau est sans issue, alors que le chemin Prince est relié au chemin Saint-Laurent (prolongement du chemin Forest), mais aurait besoin d’améliorations.

Le projet de parachèvement de l’autoroute de l’Énergie (A-55), dont le premier volet, soit la construction d’un échangeur au boulevard des Acadiens, vient de se mettre en branle, devient une occasion idéale pour améliorer également la desserte locale des résidents des chemins environnants, dont l’intersection, forcément, ne pourra plus être maintenue, en procédant au doublement de l’autoroute.  Regardons, tout d’abord, la situation actuelle, avec cette image satellite issue de Google Earth, à partir de laquelle j’ai mis les chemins en évidence.

La solution la plus économique consisterait à raccorder le chemin Thibodeau au chemin Héon, un peu plus au nord, tout en condamnant les trois intersections à niveau, comme on le voit ici.  Si le tronçon du chemin Prince qui se rattache au chemin Saint-Laurent (parallèle à l’A-55) est suffisamment solide, on peut le laisser tel quel, et se limiter à l’entretien régulier.

On pourrait aussi faire un peu mieux, à savoir de construire un viaduc sur le chemin Forest, afin de raccorder les deux côtés de l’A-55 à un point situé environ à mi-chemin entre le boulevard des Acadiens et la route 226.

Si l’on ne veut pas construire de viaduc sur l’A-55, pour une raison ou pour une autre, il existe une autre solution; on peut réaliser un nouveau chemin de ligne, le long de la ligne qui sépare les lots de terres, là où passent déjà les chemin Héon et Saint-Laurent, et raccorder ce chemin à la route 226, de façon à créer une voie parallèle, du côté est de l’A-55.

Finalement, il existe aussi une solution que l’on pourrait qualifier de solution de luxe.  On pourrait construire un échangeur au niveau du chemin Forest, question de garder le lien entre l’A-55 et le secteur Précieux-Sang de la ville de Bécancour, et rattacher le chemin Thibodeau au chemin Forest, tout en améliorant le chemin Prince.

Il reviendra au milieu, et au MTQ, de choisir quelle est la meilleure option, selon les besoins et les demandes des citoyens du secteur, et selon les coûts, évidemment.  Le chemin Forest est situé à environ 4 kilomètres du boulevard des Acadiens, à Bécancour, et à environ 5 kilomètres de la route 226, à Saint-Célestin, une autre intersection qu’il faudra bien remplacer par un échangeur, tôt ou tard.

Advertisements

4 réflexions sur “A-55, à Bécancour: Comment améliorer la desserte locale

  1. Le chemin Prince qui se rend au chemin forest je ne savais pas du tout mais yé pas entretenu non plus sur toute la longueur. Je serais d’accord de voir une route qui relie les rangs thibodeau, forest et Prince, et peut-être même continuer la route jusqu’au chemin héon. Ce serait une bonne option.

    J'aime

  2. En fait, j’ai consulté les images de Google Earth, et c’est là que j’ai vu que le chemin Prince se rendait jusqu’au chemin Forest. Il y a bel et bien chemin, mais de là à jurer que c’est une route tout à fait carrossable, et qu’elle est du domaine public (Google Maps, et Google Earth, montrent souvent des chemins comme étant publics, mais c’est souvent loin d’être le cas), j’attendrai d’y aller moi-même!

    Je n’ai mis que ces quatre exemples, question d’espace, et de temps (je ne voulais pas passer deux jours là-dessus), mais les possibilités de solutions sont plus nombreuses. Il s’agit de voir quels sont les besoins des gens de la place, et de tenter de les combler le plus possible, aux coûts les plus raisonnables. Et au risque de me répéter, j’aimerais bien connaître le programme des candidats de Nicolet-Bécancour, là-dessus!

    J'aime

  3. J’ai bien hâte de voir ce moment où la A55 sera dédoublée dans le secteur. Au moins on viens d’entreprendre la construction de l’échangeur de St-Grégoire, c’est un début de bon signe!

    Je trouve que le MTQ a manqué de vision en ne faisant pas une vraie autoroute dès le départ du Pont Laviolette jusqu’à l’A20, sur ce projet maintenant vieux de quoi, 5 ans au maximum! En plus que le pont venait d’être élargi pour accueillir le Jersey central et un bout d’autoroute de seulement 30km était à compléter, sans toutes ces petites routes rurales à être converties en cul-de-sac le long de l’A55.

    Je compte passer dans ce seteur dans les prochaines semaines pour voir les ponts couverts du secteur entre autres, alors de verrai quel est l’état du chemin Prince en ce moment, il est vrai que sur Google Earth ca ressemble à un chemin de caboose!

    En même temps, SVP MTQ, détruisez cet échangeur en feuille de trèfle au PC à la jonction de cette supposée autoroute qu’est la 30 dans ce secteur! Que l’on décomissionne ce tronçon de 30 et faisons passer la 132 sur cette route au lieu du torticoli le long du fleuve! Jamais sera vu de notre vivant et inutile serait la 30 de Sorel à Gentilly!

    Le débat est lancé. Qu’en pensez-vous?

    J'aime

  4. Salut Richard3 et les autres,

    Suite à mon escapade au Coeur-du-Québec par un beau weekend de fin août, j’ai pu prendre la A55 au nord de la 20 et faire de multiples détours par l’arrière pays, Précieux-Sang, Wôlinak, mais aussi les Asbestos, Kingsey Falls, Warwick, la fameuse A955 et j’en passe.

    Pour revenir à nos scénarios de l’Ami Richard, je trouve ces suggestions très ‘constructives’! Faudra bien de part et d’autre, au moment de limiter l’accès à une A55 décente, fermer et relier ces rangs Price, Forest et Thibodeau. Voici donc mes constatations sur le terrain.

    Rang Prince: Un rang cul-de-sac. Imaginez, 3 maisons seulement sur 2km!!! Au bout, un chemin existe vers le nord, mais avec barrière… ce qui nous amène à l’autre trouvaille en revenant sur Forest. Au ‘croche’ ente Forest et St-Laurent, il existe une entrée avec chemin de garnotte qui nous amène vers une porcherie, mais ce jour-là, barrée. Le chemin existe, mais devra sûrement être exproprié et élargi pour relier Prince à Forest.

    Alors des 4 options offertes par Richard, je ne vois que la A ou la C étant appropriées. Je doute fortement de la nécessité d’un viaduc ou sortie à Forest, étant donnée la faible densité de population, et Précieux-Sang, c’est pas gros!!

    Il faudra s’attaquer au viaduc de la 226 à être complété au PC avant d’envisager la fermeture complète des chemins en cul-de-sac. Quelques photos disponible du périple disponibles sur demande.

    Ah oui, suite à mon commentaire sure le trèfle de la A30/A55, pourquoi ne pas démanteler toutes ces bretelles non-nécessaires et prendre ce remblai sur place et le transporter 2-3km plus au sud pour commencer le dédoublement de la A55 à St-Grégoire! Y’en a du mètre cube de béton là!! Mais bon, le MTQ étant ce qu’il est, ils viennent d’asphalter la bretelle A55 nord/A30 ouest (vers un no where!!)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.