STM: Les chauffeurs acceptent

Selon un article de la Presse canadienne, les chauffeurs d’autobus, opérateurs de métro et employés des services connexes de la STM ont accepté leur nouvelle convention collective dans une proportion de 92,7%, ce qui mettra définitivement fin à l’incertitude dans le transport en commun à Montréal.  Quant aux clauses monétaires et financières, elles ont été décidées par l’arbitre nommé au dossier lors du processus d’arbitrage.

Je crois que les chauffeurs de la STM ont fait preuve de sagesse dans les circonstances.  Ils savaient dès le début qu’ils ne pourraient pas compter sur l’appui des usagers du transport en commun, allant même jusqu’à demander des cabines de protection pour se prémunir contre des agressions en tous genres.  Constatant qu’il leur était impossible d’obtenir des appuis, ils ont préféré aller du côté de l’arbitrage.  Le travail effectué lors du processus devait sûrement être des plus satisfaisants puisque les membres du syndicat, affilié au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), ont quand même accepté la nouvelle convention dans une proportion qui ne laisse aucun doute.

Il s’agit donc d’une victoire, autant pour les usagers, qui respirent mieux, que pour les chauffeurs, qui sont rassurés sur leurs conditions pour plusieurs années à venir.

Publicités

3 réflexions sur “STM: Les chauffeurs acceptent

  1. Bonjour Richard, je lis à l’occasion ton blog et je remarque le travail de recherche et de construction de tes messages. Tu met beaucoup de soins à ton blog, bravo.
    J’ai une question, simple curiosité. Je remarque le nombre de tags utilisé pour chaque billet. C’est qu’il y en a… en particulier le billet sur L’A-55, et parmis tout ces tags, des mots bien simple… pas, plus, met, tous,… dis moi, y a t-il un avantage quelconque à avoir autant de tags sur un billet?
    Merci.

    J'aime

  2. Bonjour, Lafelee.

    L’avantage d’avoir autant de tags se mesure lors de recherches sur des moteurs comme Google, par exemple. Certains entrent des mots bien simples pour lancer une recherche, et ils atterrissent forcément sur mes billets.

    J’avoue, par contre, que j’en mets peut-être un peu trop. J’ai parfois l’impression, après coup, que j’écris l’article deux fois! Je devrais essayer d’en mettre un peu moins, juste pour voir.

    Merci de m’avoir lu, et à bientôt.

    Richard3.

    J'aime

  3. Merci de la réponse. Permettez moi cependant…
    le mot « être » tout seul entre deux virgule suivit plus loin par « canadien » tout seul aussi, n’a pas le même impact que l’expression « être canadien » pour reprendre un exemple du billet ici présent. Quand on veut utiliser les tags, il s’agit de faire les bonnes combinaisons, de viser juste. 🙂

    J'aime

Les commentaires sont fermés.