Élections provinciales: Pourquoi pas des primaires?

Bon, je sens que je vais me faire fronder des tomates, ici.  Voyez-vous, la majorité des québécois, selon plusieurs sondages, ne veulent pas de ces élections, qui auront lieu le 8 décembre prochain, prétextant que c’est trop d’élections à la suite, que ça coûte cher, etc., et moi, je viens proposer de voter une fois de plus.

Tout le monde est d’accord pour dire que les chefs actuels des partis sont aussi stimulants qu’un flacon de somnifères.  Alors pourquoi ne pas faire comme les américains, et commencer par choisir les chefs des partis, par l’entremise de « primaires », ou de consultations, à travers le Québec?  Cela amènerait les candidats à la chefferie à faire preuve de séduction, envers les électeurs, et ce au sein même de leur parti, en plus d’éviter des cas-type comme celui de Québec solidaire (tiens, j’ai réussi à ne pas écrire Québec suicidaire… oups, trop tard!), où on se retrouve avec deux porte-parole, mais pas de vrai chef.  Depuis le temps que les partis de la go-gauche demandent davantage de démocratie, ils seraient servis!

Autrement dit, les électeurs choisiraient les chefs de partis, qui s’affronteront ensuite pour la « vraie » élection.  Je crois que cela mettrait de la vie dans les campagnes électorales, en plus d’impliquer davantage les citoyens, qui, dans notre système actuel, en viennent à croire que leur vote ne sert à rien.

Remarquez, ce n’est qu’une suggestion…

Publicités

2 réactions sur “Élections provinciales: Pourquoi pas des primaires?

  1. Pingback: Democratic America, Goverment and Election » Élections provinciales: Pourquoi pas des primaires?

Les commentaires sont fermés.