Les syndicats et la mafia: Juré, craché…

Pendant que d’aucuns tentaient de justifier, suite à l’un de mes récents billets, que les syndicats sont plus que jamais nécessaires à notre société, afin de sauver la veuve et l’orphelin, comme tout le monde le sait, on peut lire, sur le site web de LCN, qu’une opération policière d’envergure se déroule à travers le grand Montréal, ainsi qu’à Trois-Rivières, et mettrait au jour une affaire de blanchiment d’argent, et impliquerait le monde des motards criminalisés.  Le hic, c’est que les perquisitions visent essentiellement… le secteur de la construction.

Allez savoir pourquoi, le président de la FTQ, Michel Arsenault, s’est empressé à organiser un point de presse, pour soutenir que la Fédération des travailleurs du Québec n’est impliqué d’aucune façon avec le crime organisé.  Évidemment, personne ne s’attendait à ce qu’il déclare que tout cela était les conséquences des « relations amicales » de Jocelyn Dupuis, ancien directeur général de la FTQ-Construction.

Attendons de voir les conclusions des perquisitions des policiers, avant d’accuser qui que ce soit.  Mais à voir la situation actuelle, j’avoue que ça sent le chauffé…

Advertisements