Lanaudière: Deux problèmes, une solution

Je travaillais dans la région de Montréal, aujourd’hui, et je me suis rendu compte d’une chose, à savoir que lorsque la COVID-19 sera derrière nous, et que les gens seront tous de retour au travail, le réseau routier supérieur du grand Montréal ne suffira plus à la tâche. Il faudra porter de grands coups pour remédier à la situation, et ce plus tôt que tard.

Dans Lanaudière, par exemple, on se retrouve avec deux problèmes particuliers. D’abord, le niveau de circulation sur la route 158, entre Saint-Esprit et Joliette, justifie la construction d’une autoroute en bonne et dûe forme; depuis l’intersection de la route 125 nord, vers l’est, le débit journalier moyen annuel (DJMA) atteint 14,400 véhicules par jour jusqu’à la rue Saint-Jacques (route 341), dans la municipalité du même nom, 13,800 jusqu’à la sortie de Crabtree, 15,800 jusqu’au boulevard de l’Industrie (route 343), en direction de Saint-Paul, et 17,000 jusqu’à la rue Saint-Pierre Sud. Il atteint même 25,000 entre ce point et l’autoroute 31, et 30,000 entre celle-ci et le chemin des Prairies (route 158 sud). Des chiffres bien au delà de ceux nécessaire à l’avènement d’une autoroute.

L’autre problème se situe à Saint-Lin–Laurentides; la rue Saint-Isidore (routes 158, 335 et 337), conçue à l’époque pour des voitures à chevaux, n’en peut tout simplement plus de supporter 13,400 véhicules par jour. Résultat des courses; la circulation est tout simplement pénible, particulièrement les week-ends. On planche d’ailleurs sur une voie de contournement pour ce secteur de la ville.

À ces deux problèmes, une solution. Et celle-ci a un nom, ou plutôt, devrais-je dire, un numéro; 50.

Lorsque l’on consulte les archives, on découvre qu’à l’origine, l’autoroute 50 devait passer au sud de l’aéroport Montréal-Mirabel, mais les circonstances l’ont plutôt fait passer au nord de celle-ci. Il est temps de relier cette dernière à Joliette, et en passant pas trop loin de Saint-Lin–Laurentides afin de permettre de lui offrir une voie de contournement idéale. Sachant que la plupart des véhicules traversant cette ville provient de, ou se rend vers, le grand Montréal, surtout les week-ends, l’A-50 permettrait de rediriger le flot de circulation vers les autoroutes 15 ou 25, en attendant le prolongement d’une éventuelle autoroute 19, entre sa fin actuelle et l’A-50, dans le secteur de Saint-Lin–Laurentides.

Bizarrement, pour la route 158, on ne parle que de quatre sites d’amélioration – sans les nommer – dans la liste de projets à accélérer avec la loi 66, récemment adoptée par l’Assemblée nationale. Cette liste semble bien incomplète, compte tenu des nombreux projets à compléter dans le but de rendre la circulation, dans le grand Montréal comme ailleurs au Québec, un peu plus conviviale.

5 réactions sur “Lanaudière: Deux problèmes, une solution

  1. Ça fais très longtemps que l’on parle d’une autoroute entre Joliette et St-Esprit ainsi que de St-Esprit à Mirabel. Il serait plus que temps de donner un coup de pelle à Joliette pour que l’autoroute 50 soit enfin une réalité afin de rejoindre l’autoroute 25 à St-Esprit comme phase 1 de l’autoroute 50 doublée à quatres voies jusqu’à cette municipalité et ensuite, la phase 2 de cette même autoroute afin de contourner le centre-ville de St-Lin-Laurentides jusqu’à l’échangeur actuelle de l’autoroute 50 et de l’autoroute 15 à Mirabel vers Lachute et Gatineau.

    Mais il y a l’autre côté aussi que l’on parlent depuis des lunes de construire une autoroute et c’est vers St-Michel-des-Saints et l’autoroute 31 à mon sens, doit être prolongée de Joliette à St-Émilie-de-L’Énergie et de contourner cette municipalité ainsi que le centre-ville de St-Félix-de-Valois par où la future voie de contournement de cette municipalité devait être érigée entre l’actuelle route 131 près de la Rôtisserie Benny & Co et le tronçon nord du centre-ville vers St-Jean-de-Matha, à la hauteur du Rg Ste-Marie.

    Reste à savoir, si les autoroutes 50 et 31 seront complétées un jour dans la région de Lanaudière? Je l’espère bien.

    J'aime

  2. La CAQ avait annoncé l’élargissement de la 158 entre Saint-Esprit et Joliette, soit à 4 voies, soit juste une voie de dépassement à certains endroits (comme on voit plutôt en terrain montagneux normalement !), mais lors des annonces des investissements pour la région en février 2020, rien pour la 158… C’est comme la voie de contournement de St-Lin, ils en parlent sans arrêt, mais ça n’aboutit jamais.

    J'aime

  3. Le plan des infrastructures 2021-2031 est sorti… Prolongement de la 25 de St-Esprit à Rawdon et réaménagement de la 158 entre St-Alexis et Joliette «en planification». Mais aucune mention de la voie de contournement de St-Lin. À croire que c’est encore remis !

    J'aime

    • Oubliez mon dernier commentaire… J’avais relu je ne sais combien de fois, et je l’avais manqué… Mais la voie de contournement est aussi «en planification».

      J'aime

Prenez part à la discussion

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s