A-30: Ça bouge,… un peu

Ma dernière visite du chantier de l’échangeur A-30/A-15, à Candiac, date de l’été dernier. Quand je dis à Candiac, c’est pour faire plus court, parce que, encore une fois, le gouvernement a encore eu la main heureuse avec l’emplacement de cet échangeur, puisqu’il chevauche trois municipalités, soit Candiac, Delson et Saint-Constant. Sur place, même si je m’attendais à plus d’avancement dans les travaux, je dois avouer que ça progresse. Lentement, mais ça progresse. À ce rythme, nous devrions rouler sur cette partie de l’A-30 avant que je meure de vieillesse.

A30C01

Sur l’A-15 sud, après le passage inférieur de la voie ferrée du CN, qui est en reconstruction, lui aussi, c’est ce que l’on peut voir de la nouvelle A-30 quand on regarde vers la droite,…

A30C02

…et quand on regarde vers la gauche. Les chaussées de l’A-30 ne sont pas complétées à droite, et pas encore commencées à gauche, au bout de la deuxième paire de viaducs, mais on distingue bien celle de la bretelle menant de l’A-15 nord vers l’A-30 ouest.

A30C03

Vu du haut d’un immense tas de roches, les chaussées de l’A-30, avec, à droite, la bretelle vers l’A-15, qui se sépare vers les directions nord et sud.

A30C04

On voit ici les viaducs de l’A-30, au-dessus de l’A-15, vus depuis la bretelle de l’A-30 est vers l’A-15 nord. Les bretelles que l’on voit ici sont temporaires, et devraient disparaître au cours des travaux.

A30C05

La bretelle de l’A-30 est vers l’A-15 nord, maintenant rendue à l’étape de la finition.

A30C06

En contrejour, la deuxième paire de viaducs de l’A-30, soit ceux qui passent au-dessus de la bretelle de l’A-30 est vers l’A-15 nord, prise en sens inverse de la circulation. Je veux dire que quand la circulation y aura accès, elle viendra de sous les viaducs. Enfin bref, vous avez très bien compris ce que je veux dire…

A30C07

La bretelle de l’A-15 nord vers l’A-30 ouest, vue de l’autre bretelle, celle sur laquelle je me trouve depuis un bon bout.

A30C08

Le point de séparation de la bretelle, vers l’A-15 nord à gauche, et vers l’A-15 sud à droite. Avec en prime ce que l’on retrouve sur tout bon chantier qui se respecte, soit une « Johnny-on-the-spot ». Une toilette de chantier, si vous préférez…

A30C09

Les routiers en provenance des USA sont quand même chanceux, par les temps qui courent. Le premier poste de pesée est inutilisable, et le second, celui que l’on voit ici, est fermé parce qu’il sert de base au chantier de l’échangeur A-30/A-15.

J’essaie seulement d’imaginer ce qui risquerait d’arriver si le gouvernement libéral minoritaire de Jean Charest était renversé, puis que les péquistes de Pauline 1ère prenaient le pouvoir, eux qui ont soutenu bec et ongles la construction de l’A-30 sur le tracé de la R-132 actuelle. Je doute fort que cet échangeur soit démoli et les terrains retournés à leur état original. Avouez que cela donnerait un échangeur haut de gamme pour les habitants du rang Saint-François-Xavier, et pour les utilisateurs du parc industriel de Delson. D’un autre côté, si la ministre Julie Boulet a raison quand elle dit que les partenariats public-privé font gagner du temps, je crois que l’on devrait même leur confier le remplissage des nids-de-poule, tellement ce chantier avance à pas de tortue. On dirait que le MTQ ne veut pas aller trop vite, de peur d’avoir à défaire, dans quelques années. Nous pouvons conclure que la ministre avance beaucoup plus vite – sur la route – que ne progresse ce chantier.

Pour ma part, j’en suis rendu à dire « Passez-la dans le champ, passez-la sur la 132, mais tabouère, passez-la! »

Publicités

4 réflexions sur “A-30: Ça bouge,… un peu

  1. Bonjour Richard!

    À mon avis,ce chantier ne bouge pas assez vite à mon goût car rien ne ce passe. Ils ont arrêter les travaux à cause de «fanatiques» les Indiens de Kahnawake ces «vaches sacrées» qui se plaignent que l’autoroute 30 va longer leur territoires.

    De plus j’ai appris que la future section Châteauguay-Vaudreuil-Dorion qui devait supposée être payante,ce ne sera que le pont au-dessus de la voie maritime du St-Laurent qui sera payant.

    J’espère aussi que cette autoroute 30 sera complèté avant que vous mourrez de vieillesse. La même chose du côté de M.Gilles Proulx qui dit qu’il ne verra pas cette autoroute terminée de son vivant.

    Les gouvernements doivent se décider. C’est assez les actes de girouette pour savoir si cette autoroute doit passer sur l’axe de la route 132 ou entre Ciment Lafarge et la voie ferrée du CP dans les champs.

    Au Revoir!

    J'aime

  2. Rebonjour Richard!

    J’ai oublié de vous dire que dans mon texte précédent ce projet d’autoroute ne date pas d’hier. Cette autoroute date de l’époque de Jean Lesage dont cette autoroute devait partir de Sorel et prendre fin à Salaberry-de-Valleyfield en 1964.

    Gilles Proulx alors jeune reporter était là au moment ou Jean Lesage avait coupé le ruban pour que les travaux de cette autoroute 30 prennent forme.

    Au Revoir!

    J'aime

  3. Cela me fait toujours plaisir de vous lire, mon cher Sylvain, parce que vous m’apportez constamment de nouvelles informations au sujet de notre réseau routier.

    Parlant des bouts de l’A-30, vous pourrez voir bientôt quelques clichés, que je suis allé prendre pas plus tard qu’aujourd’hui même, de ce que j’appellerais « le tronçon oublié » de l’A-30, celui de Bécancour, sur la rive-sud du fleuve, en face de Trois-Rivières.

    Merci encore de votre participation au blogue de Richard3, Sylvain, et au plaisir de vous lire à nouveau.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.