A-50: Ils n’avaient pas tous été donnés, ces contrats?

Quelle ne fut pas ma surprise, ce matin, alors que je fouinais sur le site web du Système électronique d’appels d’offres (SÉAO), de voir non pas un, mais deux appels d’offres pour la construction de l’autoroute 50.

L’un de ces appels d’offres, pour un pont, au-dessus de la rivière Petite-Nation, rivière qui sert de limites aux municipalités de Plaisance, et de Lochaber, m’a moins surpris, puisque parfois, un pont de bonnes dimensions, sur une nouvelle route, comme c’est le cas pour celui-là, fait partie d’un contrat à part.  Par contre, l’autre, celui pour la construction d’une douzaine de kilomètres d’autoroute – de super-2, en fait, entre la montée Boucher et le chemin Falloon, à Grenville-sur-la-Rouge, secteur Pointe-au-Chêne, m’a davantage étonné.  Je ne me souviens pas quel ministre, ou député, l’affirmait, mais il me semble que tous les contrats avaient déjà été accordés, pour la construction de la première phase de cette autoroute.  Il faut maintenant croire que ce n’était définitivement pas le cas.

De toute façon, nous n’en sommes pas à une surprise près, dans l’affaire de l’A-50.  On devait ouvrir, à l’origine, de Grenville à Montebello cette année, puis de Montebello à Thurso en 2010.  C’est d’ailleurs ce qu’indique toujours la page du site web du MTQ, qui traite du prolongement de l’A-50.  Puis on s’est mis à parler de 2010 pour le tronçon reliant Grenville à Fassett, et de 2012, pour le reste.  Mais si, au début de 2009, nous en sommes toujours à publier des appels d’offres, est-ce qu’on finira par la finir, cette autoroute?  Surtout que cet appel concerne une section qui devait être ouverte à la circulation plus tard, cette année.  Et là, on ne parle même pas du dernier gouvernement péquiste, qui promettait, au début de 2003, que l’on roulerait de Gatineau à Montréal, via l’A-50, et ce, pas plus tard qu’en 2007!

Bref, nous sommes témoins, encore une fois, d’une belle démonstration de la « philosophie d’entreprise » du MTQ, dans toute sa splendeur.

Advertisements

4 réflexions sur “A-50: Ils n’avaient pas tous été donnés, ces contrats?

  1. De toute façon, ce n’est même pas une vraie autoroute (une « super-2 » comme tu dis).
    Je fais Gatineau/Montréal très souvent et quand je suis fatigué, je prend la 417 en Ontario. Cette super-2 (50) est très sombre en soirée et c’est très dangeureux de dépasser la nuit. De plus, il est interdit de doubler sur de longues sections où l’on pourrait le faire aisément en raison des bandes rugeuses installées au centre. Le seul avantage est de ne pas à avoir à traverser les villages mais on ne sauve pas beaucoup de temps en fin de compte.
    Pourtant, vivant dans l’est de Gatineau, je me rejoute au moins 40 km quand je passe par l’Ontario (je dois revenir sur mes pas pour traverser Ottawa) mais ça me prend moins de temps et je suis infiniment moins fatigué (plus de consommation d’essence par contre). Je m’interroge sérieusement sur la pertinence de faire une « moitié d’autoroute » qui n’offre que peu d’avantage par rapport à la route 148. On dépasse des millions mais on finit par continuer de passer par l’Ontario. C’est désolant.

    J'aime

  2. Bienvenue sur mon humble blogue, Dangod.

    Je suis d’accord avec toi, quand tu dis que ce n’est pas une vraie autoroute. Le problème, avec les super-2, c’est qu’elles ne sont pas plus sécuritaires qu’une route ordinaire, comme la 148, dans le cas qui nous concerne, et ce malgré la présence de la bande médiane rugueuse. Par exemple, lors d’une perte de contrôle, bande rugueuse ou pas, le véhicule risque de se retrouver dans la voie en sens inverse, et le cas échéant, la collision sera inévitable.

    Si tu parcours mes anciens billets, ainsi que mes réponses aux commentaires des lecteurs, tu remarqueras que je suis en faveur du doublement de l’A-50 sur toute sa longueur. Il y a un an, jour pour jour, un accident tragique emportait Lyne Joly de l’autre côté du miroir, et laissait son conjoint, Louis-Philippe Lafleur, dans un sale état. Cela fait des mois qu’il travaille fort sur sa réhabilitation, et à mes yeux, il représente la principale raison pour laquelle je reviens constamment sur l’A-50, et sur le doublement de ses sections en super-2. Évidemment, mes moyens sont très limités, mais le seul fait de tenir ce blogue vivant, et de passer le mot aux lecteurs, me permet de croire que je fais au moins ce que je peux.

    L’une des parties du problème, c’est que le coût d’un projet comme celui de l’A-50 double pratiquement aux 5 ans, ce qui fait que le seul coût de construction de la deuxième chaussée risque de dépasser le coût initial du projet en entier. Aussi, je crois que cela revient moins cher, et ce autant sur le plan financier que sur celui des vies humaines, de construire une autoroute complète, d’un seul trait, que de la construire de façon « évolutive », si je puis utiliser ce terme.

    J'aime

  3. Effectivement, tes 2 arguments sont très pertinents (amortissement des coûts et SÉCURITÉ).
    Le pire avec cette route, c’est qu’on prévoit un autre pont entre Gatineau et Ottawa d’ici les 5 prochaines années. Ce pont passera probablement par la Montée Paiement à Gatineau pour rejoindre la promenade de l’aviation à Ottawa qui elle-même rejoint la 417. Ce lien permettra de rejoindre la 417 sans revenir sur nos pas (de Gatineau) et d’éviter de devoir traverser le centre-ville de Ottawa par des boulevards. Qui voudra emprunter la 50 alors? Moi je trouve qu’on fait pitié avec notre demi-autoroute.

    J'aime

  4. actuellement on parle du pont par l’ile kettle.
    le pb, c’est qu’il arriverait sur la promenade de l’aviation, or les promenades de la CCN (outaouais, rockliffe et aéroport sont interdites aux véhicules commerciaux (pas juste véhicule lourd)!
    le trafic lourd passerait alors sur le montée paiement, à condition de transformer la promenade de L’aéroport qui passe à coté de l’hopital montfort.

    quant aux autres ponts: champlain tombe sur la promendade de l’outaouais et island park tout 2 interdits aux véhicules commerciaux
    alexandria tombe en plein centre ville (marché by)

    il reste deschenes brittania à l’ouest

    moralité le transport lourd à long cours devrait être sur le train!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.