Politique: Les québécois ont-ils la mémoire courte?

Les pertes de la Caisse de dépôts et placements vous ont donné une poussée d’urticaire?  Vous avez encore sur le coeur l’impression que Jean Charest et sa gang ont volé l’élection de décembre dernier, en racontant n’importe quoi, juste pour parvenir à avoir seulement ses deux mains à lui, sur le volant?  Eh bien c’est sûrement parce que vous êtes plus rancuniers que la majorité des québécois; un article publié par l’agence QMI, repris par le site web Canoë, raconte que les libéraux de Jean Charest sont remontés au sommet des intentions de vote, avec 42% de la faveur populaire, contre 37% pour le Parti québécois de Pauline Marois.  Viennent ensuite l’Action démocratique, à 9% seulement, alors que Québec solidaire et le Parti vert récoltent 6%.

Ce sondage démontre que les québécois peuvent avoir la mémoire courte, en ce qui concerne la politique provinciale.

Le papier raconte également que les résultats du sondage CROP – La Presse, réalisé du 11 au 18 juin dernier, auprès de 1003 répondants, démontrent que Pauline 1ère est « dans le champ » avec son nouveau plan de référendums « à la pièce », puisque environ un répondant sur trois disait que cette stratégie fera progresser la cause de la souveraineté du Québec, contre près de 60% qui affirment le contraire.  C’est donc dire que les chances que le PQ remporte Rivière-du-Loup, lors de l’élection partielle de lundi prochain, sont loin d’être solides, et que Jean D’Amour pourrait très bien se faufiler, à moins que des dossiers locaux n’influencent autrement le vote.  Un tel résultat donnerait deux en deux pour les libéraux, la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, ancien château-fort de Monique Jérôme-Forget, n’étant qu’une formalité pour le candidat libéral Clément Gignac.

Fait anodin, concernant ces élections partielles, on retrouve huit candidats dans chacune des deux circonscriptions.  Je vous donne donc les candidats en lice, pour ces deux scrutins partiels, par ordre de résultats lors de la dernière élection, dans chaque circonscription, puis les autres candidats représentant des partis, et finalement les candidats indépendants, question de vous mêler « ben comme il faut ».  Dans Marguerite-Bourgeoys, d’abord, outre Clément Gignac, pour les libéraux, le PQ propose Christine Normandin, alors que l’ADQ a confié ce comté à Diane Charbonneau.  Québec solidaire est représenté par Valérie Black – Saint-Laurent, et les autres candidats représentant des partis sont Julien Leclerc, pour le Parti vert, et Érik Poulin, pour le Parti indépendantiste.  Deux candidats indépendants tentent également leur chance, soit Régent Millette, et Sylvie R. Tremblay, cette ancienne vice-présidente de l’ADQ, qui s’est fait virer du parti, et qui a plus ou moins les mêmes chances d’être élue dans cette circonscription que j’en aurais moi-même de devenir président des Filles d’Isabelle.

Du côté de Rivière-du-Loup, l’Action démocratique confie la conservation du siège de Mario Dumont à Gilberte Côté, une ancienne attachée politique de Dumont, qui malheureusement, passe presque inaperçue, comparée au combat de coqs qui oppose les deux principaux partis; les libéraux sont représentés, comme on le sait, par Jean D’Amour, ancien maire de la ville de Rivière-du-Loup, et président du parti libéral, alors que l’ancien député bloquiste Paul Crête, fort d’une pension fédérale, à vie, de 82,000$ par année, brigue les suffrages pour le PQ.  Victor-Lévy Beaulieu, qui s’était présenté contre Mario Dumont, l’an dernier, est de retour cette fois-ci, toujours comme candidat indépendant.  Il avait tout de même remporté près de 50% plus de votes que Québec solidaire, cette fois-là, avec 597 contre 400. Le Parti vert sera représenté par Martin Poirier, alors que Québec solidaire propose Benoît Renaud, enregistré auprès du Directeur général des élections du Québec comme étant le chef du parti.  Deux autres chefs de partis complètent la liste des candidats, à savoir Éric Tremblay, chef du Parti indépendantiste, et Denis Couture, chef du Parti de la réforme financière.

Ne reste plus qu’à savoir si les électeurs de Marguerite-Bourgeoys, et de Rivière-du-Loup, seront influencés par les sondages, ou par les candidats locaux.  Reste à savoir aussi si les gens sortiront de chez-eux pour aller voter.  Nous savons que les taux de participation à des élections partielles sont plutôt bas; à part quelques exceptions, ces dernières années, il se tenait entre 30 et 40 pour cent.

Publicités

4 réflexions sur “Politique: Les québécois ont-ils la mémoire courte?

  1. Je crois plutôt que le fait que Pauline Marois ayant resorti l’idée de souverainté en posant des gestes de souverainté http://martineau.blogue.canoe.ca/2009/06/09/de_quosse de même que la sortie de Jacques Parizeau a pas aidé la cause du PQ, voici des caricatures qui vaut 1000 mots 😉 http://ygreck.typepad.com/ygreck/2009/06/monopays.html
    http://ygreck.typepad.com/ygreck/2009/06/parizeau-strikes-again.html
    http://ygreck.typepad.com/ygreck/2009/06/criiink.html

    J'aime

  2. C’EST ASSEZ !!!

    N’en jetez plus la cour est pleine ! C’est assez, les Québécois de toutes origines et les autochtones n’ont pas à tolérer l’oppression, la corruption, l’injustice, nos impôts et taxes qui nous serrent un peu plus la gorge à chaque jour et pendant ce temps la qualité de notre vie, de nos services publiques diminues eux un peu plus chaque jour…

    Le problème avec le peuple Québécois, est qu’il est un peuple humaniste, pacifique, bon et tolérant mais trop quelque fois, il en devient alors un peuple paillasson. On n’accepte tout !

    Réveillons-nous Québécois ! Debout Québécois car s’aimer c’est d’abord se respecter soi-même et se faire respecter. Jusqu’ou ira ce laisser aller ? Reprenons les choses en main ainsi le Québec pourra devenir ce que l’on désire qu’il soit. Il est possible d’avoir un gouvernement sans corruption, il est possible d’avoir le Québec dont vous rêvez vous n’avez qu’à l’exiger ! Ne vivons-nous pas en démocratie ???

    J’ai décidé de me présenter dans Marguerite Bourgeoys comme indépendante car à mon avis une député indépendante libre de pensée, sans ligne de parti ou agenda caché pour rembourser du financement, une député qui travaille exclusivement pour le peuple peut peut-être faire plus qu’une soixantaine de députés qui n’ont pas le droit de parler ou de penser. Se la fermer, c’est le prix à payer pour entrer dans les grands partis.

    N’ayant pas la majorité des sièges me direz-vous, je ne pourrai pas faire approuver mes projets de loi ? Je n’en suis pas si sur, je déposerai des projets de lois et devant les yeux de tous, devant les caméras j’ai bien hâte de voir qui votera contre des mesures anti-corruption ? Ça voudrait tout dire, ça irait même jusqu’à une ressemblance de complicité à la corruption. S’ils désirent prendre le risque de se faire poursuivre personnellement pour apparence de complicité à la corruption c’est leur choix.

    Le problème c’est que personne à l’Assemblée nationale n’en dépose de ce genre de projet de loi…

    Voici quelques dossiers auxquels j’aimerais m’attaquer si les gens de Marguerite Bourgeoys veulent bien m’accorder leur confiance.

    -Présentement, on n’est d’entrain de vouloir faire du Québec la poubelle des déchets nucléaires du monde ! Enfouir des déchets radioactifs qui émettent de la radio activité (dépendant des types de déchets) pendant 100 ans et jusqu’à 1000 ans ! Certains démons du capitaliste sauvage sont entrain de manigancer pour enfouir dans le bouclier Canadien, sur le territoire du Québec ces déchets radioactifs.

    C’est inacceptable, lorsqu’on sait que les effets de la radio activité sur l’homme sont le cancer et la mort !!! Il faut exiger un référendum avant d’autoriser ce genre de projet au Québec, c’est aux Québécois de décider de leur avenir et de celui de leurs descendants. On n’est supposé vivre en démocratie !!!

    -Des projets anti-corruption. Dont la vérification annelle par nos vérificateurs générales des sociétés d’états et des hôpitaux.

    -Une tentative d’injonction contre Rabaska, la Romaine et la réfection de Gentilly 2 (centrale nucléaire dont on n’a même pas besoin.)

    -Une obligation d’aller en référendum pour le gouvernement avant toute tentative de privatisation de la santé au Québec.

    -Monsieur le premier ministre du Québec qui désire selon ses propres paroles être un exemple mondial en environnement serait très mal venu par ses électeurs de ne pas appuyer le développement économique de la géothermie, le solaire, l’éolien et l’hydrogène (en remplacement du pétrole) qui sont de vraies énergies vertes et qui sont les énergies de l’avenir.

    -Ce virage économique vert doit se faire car il nous permettrait de devenir prospère grâce à un moindre coût de l’énergie dont on n’est dépendant de plus en plus et grâce à l’exportation car les énergies vertes seront un jour, probablement dans moins de 25 ans, obligatoire. Ceux qui seront prêts à fournir à la demande seront les plus prospères économiquement.

    Quoi qu’il en soit, je suis consciente que la majorité des québécois sont désabusés de la politique à tel point qu’ils ne vont même plus voter pour ces politiciens en qui ils n’ont plus aucune confiance. J’ose tout de même demander aux citoyens de Marguerite Bourgeoys de m’accorder leur confiance. Et tout ce que je vous promettrai c’est que je surveillerai et défendrai les intérêts du peuple Québécois, en mon âme et conscience et au meilleur de mes connaissances.

    Votre toute dévouée,
    Sylvie R. Tremblay
    Candidate indépendante
    Marguerite Bourgeoys

    J'aime

  3. @ Stéphane Dumas:

    Le sondage le disait très bien; les répondants étaient plus ou moins répartis 1/3 que ça allait améliorer le cheminement vers la souveraineté, et 2/3 que ça allait nuire plus qu’autre chose. Et merci pour les liens.

    @ Sylvie R. Tremblay:

    Je regarde en ce moment même le dévoilement des résultats, par l’entremise du site du DGEQ, et tout porte à croire que les gens de Marguerite-Bourgeoys ont plutôt fait confiance à Clément Gignac. Vous en êtes, pour l’instant, à 73 voies, ce qui vous place en 6e position, sur 8 candidats, après le dépouillement de 195 bureaux sur 196; vous récolterez tout au plus 100 votes, si vous êtes vraiment chanceuse. Force est de constater que de deux choses l’une; soit que votre message n’a pas passé, soit que les gens de Marguerite-Bourgeoys n’étaient pas intéressés à celui-ci. Tout cela pour dire que si le texte de mon billet n’était pas très flatteur à votre endroit, la conclusion, pour sa part, saute aux yeux; je n’avais définitivement pas tort.

    J'aime

  4. Le hic, Sylvie c’est que le corruption c’est un chose unique aux Etats… il n’y a pas du corruption dans des societes prives par exemple, ca arrive de temps en temps mais les coupables sont envoyes dehors (et souvent a la prison) tres vite. Donc pourquoi resister le privatisation des services publics?

    Deuxio, les « virages vert » avec l’interference de l’Etat dans les nouveaux technologies sont toujours nocifs, car ca change le rapport cout/benefice et ca pousse les gens a rechercher et travailler avec des technologies inferieures. Un marche libre peut tres bien se developper ces technologies, juste comme il a fait avec la petrole il y a 100 ans, et bien, avec l’hydroelectricite a le meme temps.

    Le bouclier Canadien semble un endroit ideale pour stocker les dechets nucleaires… Le roc la-bas est tres dense et va arreter les emissions de radioactivite facilement, ainsi que il n’y a pas de gens (pas vraiment des gens… certainement il y a un douzaine d’amerindiens… qui vont nous couter $$$) qui habitent la-bas, donc meme dans le pire cas d’un attentat terroriste ou whatever, il n’y a pas de danger (ou bien, « pas vraiment » du danger…)

    C’est ennuyant le tendance de ce que les Americains appelent « NIMBY » – Not In My Back Yard »… mais c’est vrai qu’on peut mettre ces dechets sur l’autre cote en Ontario 😉

    En Finlande ils ont construit un depot semblable et ca marche tres bien.

    Par contre, on peut faire comme la France et recycler ces dechets… parce qu’ils sont radioactifs, il suffit de les raffiner un peu et on peut les utiliser encore. On pourrait meme changer a un cycle de plutonium – ce qui peut eliminer le question d’energie pour les etres humains pour l’eternite… cela dit, la systeme francaise est plus couteux que d’utiliser l’uranium vierge.

    Je peux parler plus, mais c’est tard le soir… entoucas, je te felicite pour ton lance en politique, c’est important d’ajouter un autre voix dans le debat, et surtout un voix qui n’est pas juste « souvrainete » ou « pas souvrainete »…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.