Julie Couillard: Va-t-elle renverser le gouvernement Harper à elle toute seule?

Cette fois, c’est La Presse qui fait remonter le nombre de visites de mon blogue. Ils ont monté un dossier dans lequel on apprend que Julie Couillard aurait fait du trafic d’influence dans le but de boucler une transaction immobilière, pour le compte de la firme Kevlar, avec laquelle elle est liée. Le hic, c’est que l’influence, elle l’a fait transiter par… la couchette! Bernard Côté, un conseiller politique du ministre fédéral des Travaux publics, qui a trempé – c’est le cas de le dire – dans cette affaire, a remis sa démission au ministre Michael Fortier, qui l’a aussitôt accepté, révélant que cette situation présentait une « apparence de conflit d’intérêt ».

J’en suis rendu à me demander combien d’hommes, au sein de ce gouvernement, ont « trempé leur doigt dedans »? Et avant les bleus, les libéraux auraient-ils goûté, eux aussi, aux « charmes » de la belle lavaloise?

Comprenez-moi bien. Malgré les jeux de mots grivois, tout ceci n’a rien de pornographique. Julie Couillard a fait exactement la même chose que plusieurs femmes ont fait, avant elle, et ce depuis la nuit des temps; elle a usé d’arguments convaincants – à savoir son corps – pour tenter d’obtenir des faveurs. Jusqu’à maintenant, elle ne semble toutefois pas avoir obtenu grand chose.

Je repense encore à cette fameuse entrevue télévisée, au cours de laquelle elle disait vouloir « rétablir sa dignité ». Au point où elle en est, son certificat de courtier immobilier ne lui servira bientôt plus à rien. Qui voudra acheter une propriété d’elle, sans bien sûr bénéficier de, comment dire, certains « avantages » non-imposables? Devra-t-elle, à l’avenir, pour boucler une transaction, aligner certaines « conditions gagnantes »?

Publicités

2 réflexions sur “Julie Couillard: Va-t-elle renverser le gouvernement Harper à elle toute seule?

  1. Je ne pense pas que l’épisode Julie Couillard va faire tomber le gouvernement minoritaire de Stephen Harper et je ne pense pas non plus que nous seront en élection cet été.

    Si c’est le cas,ça va être à l’automne qu’il y aura des élections. Et soyez assuré Richard qu’il n’y aura pas de changement de parti car les Conservateurs va reprendre le pouvoir au même point qu’ils sont actuellement.

    Je ne veux pas que Stéphane Dion chef du PLC prenne le pouvoir minoritairement ou majoritairement car cela va être un désastre si il devient élu Premier Ministre du Canada.

    De plus,je sais qu’il ne pense rien qu’à ça et qu’il en fait une obssession et qu’il devient arrogant parfois ce qui en fait la marque de commerce des Libéraux fédéraux et du Québec malheureusement depuis les clans Chrétien et Martin qui étaient au pouvoir et comme Premiers Ministres du Canada sous le Parti Libéral du Canada.

    Au Revoir.

    J'aime

  2. Selon les médias, elle met déjà notre « gouvernement » en « position horizontale » au moindre claquement de doigt… Inutile de le « renverser » n’est-ce pas ??

    Je regardais une émission sur Historia hier et je n’ai pu m’empêcher de sourire en voyant la similitude de l’histoire racontée… Une « banale » histoire de « maîtresse » a réussi à saborder complètement le gouvernement britannique de l’époque (Eh oui… nos « British ma chère ») ) sans que celle-ci n’ait même à lever le petit doigt… L’opposition avait tellement bien « récupéré » l’affaire que les têtes dirigeantes n’ont eu d’autre choix que de démissionner… Curieux comme l’histoire à tendance à se répéter, n’est-ce pas ??

    Alors… Laissons faire les médias et nos leaders d’opposition !!! Elle sera bientôt « l’ennemie Numéro 1 » au rythme où vont les choses…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.