A-50: Premier accident mortel, près de Thurso

Un lecteur du Blogue m’a fait parvenir un lien vers un article de Louis-Denis Ebacher, du quotidien Le Droit, d’Ottawa, dans lequel on traite du premier accident mortel à survenir sur le nouveau tronçon de l’autoroute 50, près de Thurso.  L’accident, qui a coûté le vie à une dame de 52 ans, serait survenu vers 7h30, le matin du 31 mai dernier.  La dame, pour une raison que l’on ignorait, au moment d’aller sous presse, aurait traversé la ligne médiane pour aller heurter de plein fouet un camion-remorque, qui venait en sens inverse.  Ce sont les pompiers de Lochaber, qui ont eu la délicate tâche d’extirper la conductrice de l’amas de ferraille qu’est devenue sa Toyota Corolla, à l’aide des pinces de désincarcération.

L’article mentionne aussi que des journalistes ont interrogé le ministre responsable de la région de l’Outaouais, Norman MacMillan, qui marchait sur des oeufs, au sujet de l’affaire, puisqu’il n’avait pas encore été informé des détails de l’accident.  Il s’est toutefois dit ouvert à l’idée d’implanter une bande rugueuse, sur la ligne médiane, comme c’est le cas sur l’autre nouveau tronçon, entre Grenville et Lachute, ainsi que sur le premier tronçon de l’A-50 ouvert à contresens, dans les années 1990, entre Lachute et Mirabel.  Parlant de ce premier tronçon, j’ai pu moi-même remarquer, il y a quelques semaines, lors d’une journée de livraisons, dans la région de l’Outaouais, que le marquage n’avait pas encore été refait, en rapport avec la bande rugueuse de la ligne médiane.  Normalement, on trace une ligne jaune continue de chaque côté de la bande rugueuse, ce qui donne une ligne double dont la distance, entre les deux lignes, est plus large que les lignes doubles habituelles.  Certaines des photos, que l’on voit sur ce billet, le montrent d’ailleurs plutôt bien.  Lorsque l’on a implanté la bande rugueuse, sur ce premier tronçon, les lignes tracées furent les mêmes que sur une route sans bande rugueuse médiane.  Imaginez; une ligne pointillée sur une bande rugueuse, faut le faire!  Il n’y a qu’au Québec que vous verrez des conneries semblables.  Lorsque les fonctionnaires se sont rendus compte de l’erreur, ils ont installé des panneaux à message variables, dans le but d’informer les usagers de la route que malgré le lignage existant, tout dépassement était interdit.  Or, ces panneaux n’étaient plus là, lors de mon dernier passage.

Toujours selon l’article d’Ebacher, l’accident se serait produit à un endroit où se trouve une voie de dépassement, mais il semble que ni l’un, ni l’autre véhicule ne dépassait qui que ce soit.  C’est la solution qu’a trouvé le MTQ pour combler la carence de zones où l’on peut dépasser les véhicules plus lents.  À mes yeux, il s’agit d’une solution stupide, puisque les voies de dépassement sont toujours trop courtes; un véhicule lent parvient, plus souvent qu’autrement, à ramasser toute une file de véhicules – et autant de conducteurs impatients – derrière lui.  Or, chacun de ces conducteurs voudra dépasser le véhicule lent, et comme les voies de dépassement n’ont qu’une certaine longueur, seuls les premiers d’entre-eux y parviendront de façon sécuritaire, les autres se retrouvant coincés à nouveau derrière le véhicule qui roule plus lentement que les autres.  Ainsi, il faudra beaucoup de temps, et de distance, afin de libérer toute la file de véhicules de ce conducteur trop lent.  Et comme la file tendra à se rallonger, entre les voies de dépassement, on ne s’en sortira pas.  Les conducteurs les plus impatients – les plus téméraires – tenteront alors des manoeuvres dangereuses, qui se traduiront, rarement pour certains, mais trop souvent, quand même, par des accidents graves.

Bien sûr, on me dira qu’aucune autoroute n’est infaillible, que l’A-15, l’A-20, ou l’A-40, pour ne nommer que celles-ci, portent leur lot de victimes à chaque année, ce qui est malheureusement vrai.  Par contre, pourquoi les gens de l’Outaouais devraient-ils être considérés comme des citoyens de second ordre, et se contenter d’une autoroute bâclée?  Ils méritent une vraie autoroute, avec deux chaussées de deux voies chacune.  Et plus on attend, plus cette autoroute va coûter cher.  Et plus il y aura de morts.

Publicités

7 réactions sur “A-50: Premier accident mortel, près de Thurso

  1. Monsieur Richard,

    Je dis que c’est l’alcool qui est en cause car l’alcool affaiblit les neurones et nous fatigue et nous fait rendre moins alerte.

    Il faut qui ait (à court terme) sur les Super-2 soit des blocs de béton, un garde fou (comme l’interstate 93 dans le parc fraconia au New Hamshire) en plein milieu des 2 voies ou des bandes rugueuses. Et à long terme, prévoir un doublement de la chaussé.

    Le MTQ peuvent bien faire des autoroutes de  »nouvelle génération » à bas prix en super-2 et se fouttre de la vie des gens (c’est du ressor de la saaq et non du MTQ) mais au moins faire de quoi pour les rendre sécuritaire les f*****g super-2.

    Tant qu’à rouler sur un super-2 ou c’est à la queue-leu-leu avec des voies de dépassement et rouler à 120 pis risquer d’avoir un face-à-face, je préfère rouler sur une route provincial à 90 ou 70 km/h.

    Et en passant, blamez pas la crise économique parce que le budget du MTQ est restreint. Laissez le Privée s’occuper de nos routes ainsi on pouura investir encore plus dans l’éducation et la Santé.

    J'aime

  2. @ Cyrus:

    Ouais, c’est triste, mais cela devait arriver un jour ou l’autre. Évidemment, je trouve cela vraiment dommage pour la victime, et sa famille, mais il était écrit dans le ciel que quelqu’un allait mourir, sur cette route. On souhaite que cela n’arrive jamais, mais ça vient toujours nous rejoindre. Il faut avouer que de tous les tronçons de l’A-50 ouverts à contresens, le tronçon Masson-Thurso est le seul à ne pas avoir de bande médiane rugueuse. Il faudra attendre les résultats de l’enquête policière, afin de savoir ce qui s’est vraiment produit.

    @ Marcfp85:

    Excuse-moi, mais je ne parviens pas à te suivre, dans ton raisonnement.

    Tu dis que l’alcool est en cause. À 7h30 du matin, une dame de 52 ans, qui traverse la ligne médiane, et qui emboutit un camion-remorque. Qu’est-ce que l’alcool vient faire là-dedans? Peut-être la dame était-elle fatiguée, changeait-elle le CD, dans son lecteur, ou quoi d’autre, encore. Une telle déviation peut être causée par tout et n’importe quoi; c’est le genre de truc qui peut arriver à n’importe qui, tu sais.

    Par contre, tu apportes une conclusion que j’aime bien; céder la place au privé, dans les projets autoroutiers. Il y aurait péage, certes, mais au moins, les usagers de la route en auraient pour leur argent.

    J'aime

  3. Le grand chose qui a nuit au developpement de l’Autoroute 50 c’etait le gouvernement pequiste, version 1.0…

    notamment…

    primo, le moratorium sur la construction des nouveaux autoroutes

    deuxio, plus important, la connerie federal-provincial de l’epoque, surtout en rapport avec l’aeroport Mirabel, qui etait suppose etre l’aeroport pour Montreal (via l’autoroute 13) ainsi que l’aeroport pour Ottawa/Gatineau, via l’autoroute 50…

    Il y a beaucoup des gens qui font le trajet Montreal – Ottawa, et Montreal – Gatineau, pour des affaires, pour le plaisir, etcetera. Mais presque la totalite de ces gens vont emprunter l’autoroute 417 ontarienne sur la rive-sud, question d’une belle route, bon revetement, chaussees separees, etc ainsi que des prix d’essence plus basses…

    La ville d’Ottawa est en train de discriminer contre les Quebecois (ou, plus precisement, les Gatineauois) avec leur connerie avec le pont Macdonald-Cartier… il faut avoir un propre lien rapide Autoroute 5 / Highway 417 dans le secteur, mais en lieu de ca, ils ont quelques rues de surface, et en plus ils sont en train de faire du « apaisement de circulation »…

    Cela qui incite les gens d’aller via le rive-nord sur la 50.

    Certes, c’est mieux de faire passer les gens sur le cote Quebec car ils vont depenser leur argent dans les villes de la region quand ils font le plein…

    Mettre un garde-fou n’est pas necessairement un bon chose, les garde-fous sont a la fois un amelioration de securite et un danger. C’est mieux de transgresser la voie et revenir que de frapper le garde-fou et se trouver ensuite dans le fosse.

    J'aime

  4. Salut Richard,

    J’estime qu’elle s’est endormie au volant mais à mon opinion, je ne pense pas que ça vaut ben ben la peine d’implanter une bande rugueuse parce que si tu dévies assez rapidement dans le sens inverse en traversant la bande rugueuse, tu as combien de temps pour te replacer sur la bonne voie avant de te faire frapper de plein fouet. La même affaire quand tu dévies vers la droite pour t’en aller dans le champ en traversant la bande rugueuse,t’a combien de temps pour te replacer avant de te blesser ou tuer. Je dois te rappeler que l’an passé vers le mois octobre, sur l’A-55 nord à St-Wenceslas,une madame s’est endormie au volant lorsque sa voiture a dévié vers l’accotement en traversant la bande rugueuse pour se terminer au début d’une glissière de sécurité et elle est morte sur le coup. En tout cas, ça me fait réfléchir ce sujet-là.

    La bretelle de l’autoroute 40 Ouest vers l’A-55 Sud à Teois-Rivières, avant de virer sur un 270 degré, je ne sais pas si c’est vraiment des bandes rugueuses, mais sur la voie quand tu passes dessus, ça te fait réveiller c’est pareil avant tu traverses la bande rugueuse vers l’accotement.

    J'aime

  5. @ Cyrus:

    Le problème, à Ottawa, c’est les camions lourds, qui font le trajet Toronto – Montréal, dans un sens ou dans l’autre, et qui vont faire une « drop » à Gatineau, en passant. Il faut spécifier que l’A-5, et le pont MacDonald-Cartier, débarquent en plein centre-ville d’Ottawa; c’est la population locale qui se tape les effluves de diesel, et les « Jacobs Brakes » dans leurs fenêtres, sans compter le risque d’accident; un poids lourd, ça frappe fort! C’est pourquoi la ville d’Ottawa met en place des mesures pour restreindre la circulation lourde, dans ce secteur. Il aurait été plus brillant de faire un lien routier spécial, un peu à l’extérieur de la ville, pour permettre aux camions lourds de traverser entre Ottawa et Gatineau, et ce avant de mettre en place les mesures d’atténuation sur King Edward, mais bon.

    Les options sont nombreuses, mais sont toutes rejetées par les gens de la place. Si l’on regarde Ottawa avec Google Earth, on voit clairement que le pont MacDonald-Cartier pourrait facilement se rattacher à Vanier Parkway, mais essayez de faire avaler ça aux résidents du quartier New Edinburgh. Il y aurait toujours le corridor Brittania-Deschênes, qui permettrait de rattacher le Québec directement à l’échangeur de l’autoroute 416 ontarienne, mais il faudrait pratiquement passer sur le corps des gens de Nepean pour parvenir à construire un lien routier, à cet endroit. On parle toujours d’un nouveau pont, entre Ottawa et Gatineau, mais le corridor le plus envisagé se trouve dans l’est, via l’île Kettle, et relierait la montée Paiement et Aviation Parkway, deux voies qui sont loin d’être des autoroutes. Et encore là, ce n’est pas dans la poche; les principaux opposants sont encore du côté ontarien.

    @ Sam:

    C’est clair, dans mon esprit, que la bande rugueuse n’est pas une solution miracle. Par contre, elle peut permettre d’éviter des collisions, ou des sorties de route, justement en réveillant les conducteurs assoupis avant qu’il soit trop tard. À son réveil, le conducteur ne réagira pas nécessairement de la bonne façon, ou n’aura peut-être pas le temps, et/ou l’espace nécessaires, pour faire la bonne manoeuvre afin d’éviter un accident grave, mais au moins, il aura un peu plus de chances de son côté que s’il continue de dormir. Le truc, c’est que le MTQ considère la bande rugueuse comme une grande amélioration à la sécurité de son réseau routier, alors que dans les faits, ce n’est qu’un outil de plus, parmi tant d’autres.

    Quant à la bretelle A-40 ouest/A-55 sud, à Trois-Rivières, il s’agit du principe de la bande rugueuse, mais installée sur toute la largeur de la voie, et sert exactement à la même chose, soit à réveiller le conducteur assoupi avant qu’il entre dans la courbe. Elles avaient été installées suite à l’accident qui avait entraîné dans la mort quatre policiers fraîchement diplômés de l’École nationale de police, à Nicolet, il y a une quinzaine d’années.

    J'aime

  6. Richard,

    Il n’y a rien a comprendre, meme les dames de 52 ans peuvent faire la fete tres tard et les effets de l’alcool ne sont pas completement dissipé.

    Bref, c’est une hypothèse bizard mais qui sait…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.