A-85/QC-185: À Cabano

Voici un autre épisode des belles histoires des pays d’en-haut.

…mais qu’est-ce que je dis là, moi?

Voici une autre page de mon escapade de vacances.  Déjà, c’est beaucoup plus près de la réalité.  L’actuelle route 185, qui va de Rivière-du-Loup jusqu’à la frontière du Nouveau-Brunswick, est en pleine métamorphose.  D’ici quelques années,… enfin, d’ici plusieurs années, elle se sera transformée en autoroute 85.

C’est déjà fait pour les 13 premiers kilomètres, comme on peut le voir sur ces panneaux, situés près de la sortie 499, de l’A-20.  Alors que je venais de prendre cette photo, une gentille policière de la SQ est venue me demander si tout allait bien.  Après une réponse positive de ma part, elle m’a laissé poursuivre ma route, mais pas avant de m’avoir… souhaité un bon voyage.

La limite de vitesse est un peu bizarre, pour ce tronçon d’autoroute.  Je regarde vers le nord-ouest, et je suis à l’intersection de la route 185 et de 3e Rang, à Saint-Antonin.  J’ai utilisé mon appareil photo, avec le zoom au maximum (4,0 X), puisque la configuration des lieux ne me permettait pas de stationner la blogue-mobile en bordure de ce point de raccordement, de deux chaussées à une seule, ni d’y aller à pied.  Comme mon appareil n’est muni que d’un zoom numérique, ça donne des résultats franchement aléatoires.  C’est pour cela que j’ai acheté un meilleur appareil, que j’entends bien utiliser bientôt.  Dès que j’aurai suffisamment appris son fonctionnement.

Compte tenu du soleil, qui baissait beaucoup, je n’ai pas pris d’autres photos, ce soir-là.  J’ai préféré me rendre directement à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, pour une bonne bouffe, et l’achat de quelques nécessités, puis je me suis mis à la recherche d’un camping, pour la nuit.  Vous pouvez prétendre que je n’ai jamais rien vu, si cela vous amuse, mais il s’agissait de ma première expérience de changement de fuseau horaire; je suis arrivé à Edmundston… une heure plus tard, évidemment.

En passant, les ondes de la radio francophone de Radio-Canada, au Nouveau-Brunswick, ne sont pas « montréalisées »; cela m’a permis d’écouter une émission du matin, qui débutait à 6h00.  Je croyais d’abord que les néobrunswicois se levaient plus « relaxes » que nous, mais dans les faits, il était 5h00 sur le site de l’émission, diffusée en direct de… Toronto!

L’avantage, par contre, c’est que quand je me suis levé, avant même le soleil, et que j’ai quitté, pour revenir au Québec, j’étais une heure plus tôt dès que je suis rentré dans « la belle province », ce qui m’a permis de prendre des photos matinales, lors de mon arrivée à Cabano.

Au kilomètre 36, nous entrons, par le sud, dans la municipalité de Cabano.  On peut voir les travaux, au loin.

Ici, le terrassement de ce qui semble être, si je me fie à l’alignement, la voie de service de la future autoroute.  Je suis à la hauteur du chemin Michaud.

Toujours en face du chemin Michaud, je regarde encore vers le sud, mais depuis le rebord du chemin de déviation de la route 185.

Depuis mon même point de vue, mais vers le nord, cette fois.  Les travaux de terrassement de l’une des chaussées principales vont bon train.

Je suis à l’intersection du chemin Leclerc, et je vise la route 232, qui tourne devant la grange.

Regard vers le nord, toujours depuis le même point d’observation.

Un rouleau compacteur prépare la suite, vers le nord, de la route 232, en direction du viaduc, qui lui permettra de passer sous la future autoroute.

Je suis maintenant un peu au sud-est de la grange de l’autre photo, dans la courbe de la route 232, et je regarde les travaux de terrassement des chaussées principales.

Depuis le même observatoire, cette fois en direction sud, avec, en arrière-plan, le chemin de déviation de la route 185.

Toujours dans la courbe, je regarde en direction nord, pour une meilleure vue d’ensemble.

Voici la première de trois photos du viaduc qui passera au-dessus de la route 232.  Sur celle-ci, on voit le promontoire sud, derrière les roulottes, les véhicules des travailleurs, etc.

On voit ici le viaduc proprement dit.  Pour ceux qui se demandent à quoi correspond la route 232, à Cabano, il s’agit de la rue Commerciale.

Voilà maintenant le promontoire nord.  Afin d’alléger l’ensemble de l’oeuvre, les bases des deux promontoires du viaduc sont constituées d’immenses blocs de styromousse.

Je suis maintenant sur le terrain de la station Esso, le long de l’actuelle route 185, et j’ai une bonne vue d’ensemble du chantier, vers le sud.

Depuis le même site, mais cette fois, je regarde en direction nord.  L’intersection est celle de la rue Cascades.

Par contre, la meilleure vue du chantier, en direction sud, est depuis la route 185, face à la rue des Érables, au nord-est de la rivière Cabano.

J’ai pris davantage de photos de l’avancement des travaux à la hauteur de Saint-Louis-du-Ha! Ha!.  J’en ai suffisamment pour faire plusieurs billets, et ça s’en vient.  Pour, disons,… bientôt.

Publicités

4 réactions sur “A-85/QC-185: À Cabano

  1. Richard,

    1) Est-ce qu’il y a de la signalisation de la 85 dans le bout de St-louis-de-Ha-Ha et ailleur sur la 185 (ou il y a des portions d’autoroutes) car le derniere fois que je suis allé dans ce coin là, il n’y avait aucune signalisation de la 85(en 2006).

    2) Savez-vious si le projet de l’autoroute 85 avance rapidement ou lentement.

    J'aime

  2. 1) La signalisation de l’A-85 s’arrête net à l’intersection du 3e Rang, à Saint-Antonin, avec l’espèce de gros panneau jaune, comprenant le logo de l’A-85 avec le mot « FIN » à droite, et le panneau de fin de chaussées séparées à gauche. Pour le reste, malgré ce qu’indique l’Atlas routier du Québec de MapArt (édition 2007), la signalisation n’indique que la route 185.

    2) Très difficile à dire, pour ma part; comme je visitais ces chantiers pour la toute première fois, je n’ai aucun point de référence, pour juger de l’avancement des travaux. Les seuls chantiers actifs sont présentement situés à Cabano, et à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, alors qu’à certains endroits, sur cette distance, rien n’est encore commencé. Même si, sur certains sites, les travaux sont passablement avancés (ce qui sera visible dans les billets à venir), il ne faut pas prévoir d’ouvertures avant 2009, peut-être 2010, pour le tronçon en entier. On peut donc dire que l’A-85, de l’A-20 à la frontière du Nouveau-Brunswick, est un projet à très long terme.

    J'aime

  3. En passant, tes photos sont superbes sur les chantiers.En 2006, j’ai été au N-B et il y avait déjà des sections d’autoroute sur la route 185,mais comme disait Marc F.P., il n’y avait pas de signalisation de la 85.Aussi,il y avait pas de chantiers encore. Vu que tu te rendais jusqu’à Edmundston, si t’aurais continué vers Moncton par la transcanadienne « 2 »,c’est sur que t’aurait vu des chantiers semblables à ce que tu as vu sur la construction d’autoroute.La « 2 » va se transformer complètement en une autoroute d’ici quelques années.

    J'aime

  4. La bonne nouvelle, Sam, c’est que, sur la Transcanadienne (NB-2), il ne reste qu’environ 2 ou 3 km de route à une seule chaussée, et c’est à la frontière NB/QC. Tout le reste de la NB-2 a été complété, à 4 voies, sur chaussées séparées, l’an dernier. Cela prouve que 1) quand on est prêt à y mettre le paquet, les choses peuvent évoluer rapidement, et 2) quand le gouvernement du Québec gère les choses, c’est plutôt long.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.